A propos Larchu

Dans la vie, il y a deux choses qui disent la vérité: les enfants et les leggings. Perso j'ai du mal à choisir mon camps!

Selfie, portrait d’une habitude douteuse

Image

Fin mars dernier, un adolescent anglais, accro aux selfies (environ 200 photos par jour) à tenté de mettre fin à ses jours, faute d’arriver à LA selfie parfaite! Certes, « voici l’archétype du cinglé mal dans sa peau qui ne sait se contrôler », me direz vous, néanmoins, après une étude approfondie du comportement des selfistes, on peut raisonnablement constater que cette pratique n’est pas naturelle du tout! Continuer la lecture

On aime, on partage: PhotoVice

Image

Chez Hurluberlu, il faut avouer que malgré nos airs de jeunes gens biens sous tous rapports, nous sommes majoritairement très pâtes au beurre, Simpsons, et chaussettes sales dans un quinze mètres carrés parisien; mais il faut surtout avouer que ce mode de vie, précaire en tout point de vu, est avant tout subit, et que comme tout à chacun, nous savons tout de même apprécier les belles choses.

Ainsi nous aimons, entre autres, l’art, l’entreprenariat et les gens passionnés !

C’est ce que nous avons trouvé en discutant avec Mircea Oarda, organisateur du concours PhotoVice.

 

PhotoVice, qu’est-ce que c’est?

PhotoVice est une façon concrète de promouvoir la photographie auprès d’un public le plus large possible.

Le principe est finalement assez simple, les organisateurs proposent 3 concours par ans via la plateforme PhotoVice; pour chaque concours, il y a un thème, un jury, des participants et des récompenses.

Ce concours permet chaque année à Photo Vice de proposer l’édition d’un livre d’art, ainsi qu’un grand vernissage réalisés à partir des photos de la douzaine de lauréats.
Le site mutualise ainsi contenu et récompenses et permet ainsi à de nombreux photographes, amateurs ou non d’être publiés, et relayés auprès d’un large public.

L’objectif de ce concours? La promotion d’artistes, la découverte de talents, mais aussi l’édition d’un livre qui paraîtra au printemps 2016.

Le concours proposé cet été par la plateforme a pour thème « Vie Privée » et offre pour l’instant au public une sélection d’une quarantaine de photos, d’une qualité exceptionnelle.
Ces photos seront soumises au jury, et aux internautes, afin d’en sélectionner une douzaine qui seront mises en avant lors du vernissage, ainsi que dans le livre proposé par PhotoVice.

 

 

L’agence Picabel à l’origine du projet…

Ce beau projet est une initiative de l’agence de photographie et de communication Picabel. En effet cette agence lyonnaise créée il y a deux ans, s’est spécialisée dans l’Image avec un grand I et est à l’initiative de jolis projets généralement en rapport avec son activité principale qui est aussi la passion de ses collaborateurs: la photo.

Ainsi, grand frère de PhotoVice, From Lyon, est devenu une référence internationale en terme de tourisme Lyonnais. Ainsi la plateforme, gérée sous forme de communauté, rassemble pour des reportages communs, un photographe et un rédacteur autour de leur passion pour la capitale des Gaules.

 

En bref, on a kiffé le projet, on croit en vos talents, du coup on partage!
http://photovice.com/
http://picabel.com/

Ci dessous: La sélection de la rédac parmis le grand nombre de photos de qualité.

 

 

Pâris Kyriakidis – L’ancêtre

Maxence Lebreux – After hour

Maxence Lebreux – Baudelaire

Julien Mouffron-Gardner – Montréal depuis la rue

Caroline Capelle Tourn – SOLITUDE

Benjamin Lalande -Intimité

Alexandre Villard – Mistresse

Hâte de voir ça… Top Gear France

Image

Il y a environ un an, le patron de la BBC France faisait connaitre son envie de produire une adaptation de la célèbre émission automobile Top Gear en France. S’en sont suivies de nombreuses rumeurs et spéculations, pour enfin arriver dès la fin 2014, au lancement du tournage d’une première saison qui s’annonce forte en émotions et en rebondissements pour les fans d’automobile.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, Top Gear est une émission emblématique de la BBC, rediffusée en France sur les chaînes RMC découvertes et Discovery Chanel. Ce programme lancé en 1977 est à l’origine une simple émission destinée au passionnés de sport auto, mais au cours des années 2000, Top Gear réussi à prendre un nouveau tracé digne des virages Mirabeau à Monaco!

Virage Mirabeau « bas »

Effectivement, c’est à ce moment là (en 2002) que Jeremy Clarkson, présentateur du programme depuis 1988 décide de proposer un nouveau format pour un Top Gear plus en lien avec son temps, et les envies de son présentateur vedette.
Ce grand gamin téméraire de la télévision anglaise, décide donc de donner un second souffle à Top Gear, en rendant l’émission beaucoup plus spectaculaire et expérimentale, y incluant des essais de tout type, servant plus où moins la science automobile (tests de résistance, de sécurité etc…) que la notoriété et la soif de défis de ses présentateurs.
Car oui, la refonte du nouveau Top Gear inclue plusieurs présentateurs tous plus barrés les uns que les autres, pour le plus grand plaisir des amateurs de sensations fortes, qui ne peuvent qu’admirer ces grands enfants se lancer des défis motorisés et repousser sans cesse les limites du raisonnable.

Vous trouverez, ainsi:

  • Jeremy Clarkson:
    Ce grand gamin passionné de bolides, est l’auteur de plusieurs livres très instructifs sur l’histoire de l’automobile, mais est surtout connu outre-manche pour ses sorties un peu border, sur de vastes sujets tels que: l’homosexualité, l’immigration ou la fonction publique… Parlant parfois aussi vite qu’il ne conduit, il peut en effet lui arriver de glisser deux roues dans les graviers et d’éviter de peu la sortie de route (ou en l’occurrence, du cœur des anglais).
    N’en témoigne sa plus belle citation: « La vitesse n’a jamais tué personne; l’arrêt brutal, c’est ça qui fait mal »
  • James May:
    Journaliste de presse écrite à ses début, James se passionne très vite pour la rédaction sportive, et en particulier pour l’automobile. Il devient donc pigiste pour de nombreux magazines « autos » chez nos amis Rosbifs. Ne respectant pas ou peu son surnom de « Captain Slow », il est surtout reconnu pour être un aventurier qui relèvera dans Top Gear les défis les plus fous, repoussant en permanence ses limites et celles de ses véhicules. Ainsi, on le verra grimper jusqu’au cratère du volcan islandais Ejyaföll (celui qui a rappelé aux avions européens en 2010 que le patron, c’était lui!) en Toyota afin de ramasser de la lave, avec pour seules protections une plaque de taule sur le toit, et un système maison, pour humidifier ses pneus! Mais aussi être l’un des premiers hommes à aller en voiture jusqu’au nord magnétique ou au cœur de la zone interdite de Tchernobyl.
  • Richard Hammond:
    Intégré tout comme James May en 2002 à l’émission, Richard Hammond est surnommé le Hamster en raison de sa taille, mais ne vous en faites pas, il garde tout de même des corrones relativement à l’étroit dans un slibar XL! Malgré un grave accident de voiture lors d’un tournage de Top Gear, il présente toujours l’émission. En 2006, alors qu’il pousse un JetCar à plus de 460km/h, son pneu avant droit explose, et sa voiture de course lui échappe afin de finir sa course à l’envers après plusieurs dizaines de mètres de cascade. Victime de plusieurs lésions au cerveau, il revient néanmoins quelques mois après, afin de continuer sa mission de présentateur déjanté. 

     

  • Le Stig:
    Véritable mascotte de l’émission, ce pilote masqué suscite bien des théories et des complots sur son identité. Lors d’un épisode de Top Gear, on peut voir le Stig enlever son casque après un record de vitesse sur un circuit, et se révéler comme n’étant autre que Michaël Schumacher. Néanmoins, il s’avère que ce coup de théatre était en fait un énorme coup marketing de la part de la chaîne, et que même si lors du tournage de cet épisode le pilote allemand a bien battu un record sous le casque du Stig, il n’était pas le pilote se cachant sous la combinaison blanche et derrière la visière opaque lors des autres épisodes.
    Pilote référent de Top Gear, il se mesure régulièrement à ses invités et ses co-présentateurs. Son identité est toujours inconnue malgré de nombreuses suppositions.

 Ce que vous trouverez dans la version française…

La version française semble suivre religieusement les préceptes de sa grande sœur, en proposant les mêmes rubriques. Notamment le fameux chrono contre le Stig et Star en voiture Low-Cost, en plus des défis proposés par la production aux présentateurs.

Afin de relever ces défis, il fallait trouver tout d’abord des passionnés d’automobile, mais aussi de grands casses cous. Le casting, réalisé auprès de plus de 200 candidats, a donc été rude et est désormais connu du grand public, à l’exception du Stig, fidèle à sa réputation mystérieuse.

Vous trouverez tout d’abord:

  • Philippe Lellouche:
    Frère de l’acteur Gilles du même nom, il était bâti pour ce poste, en effet, ce grand passionné d’automobile aux multiples casquettes, saura à la fois user de ses talents d’acteurs, de son humour, mais aussi de son sens journalistique pour mener à bien cette émission.

    Ce passionné d’automobile avait déjà un petit rôle dans Michel Vaillant

  • Le Tone:
    De son vrai nom Yann Larret Menezo, Le Tone est un journaliste automobile assez atypique. En effet, producteur d’électro et peintre en parallèle, cet ancien rédacteur en chef de la revue Intersection, pourra apporter sa créativité débordante et sa passion auto pour seconder Philippe Lellouche.
  • Bruce Jouanny
    Bruce est le garant technique de l’émission, cet ancien champion de formule 3, ayant à son actif un palmarès assez fourni en sport automobile, il se charge aujourd’hui de l’accompagnement de jeunes pilotes en phase de devenir pilote de F1.
    N’ayant jamais fait de télévision auparavant, il lui faudra s’adapter et sans doute compenser au début par sa science du pilotage.

    Bruce le technicien…

Les trois compères disposent donc de toutes les armes pour faire au moins aussi bien que leurs mentors britanniques, en sept épisodes inédits et trois compilations des meilleurs moments de la saison.
Parmi les nombreux invités annoncés pour cette première saison de Top Gear, vous pourrez retrouver des personnalités variées telles que: L’ancien pilote et humoriste belge Stéphane de Groodt, le chef de cuisine Philippe Etchebest, ou encore pour la première, l’ancien premier ministre François Fillon, grand amateur de course automobile, qui a déjà surpris plusieurs fois journalistes et spectateurs, par ses participations régulières en courses.

Fifi au Mans!

 

Une première saison de Top Gear France qui s’annonce donc sous les meilleurs augures et qui nous l’espérons, saura nous donner autant de plaisir que sa version originale comme nous l’annonce ce teasing déjanté!
Rendez vous donc le 18 Mars prochain à 20h50 sur RMC Découvertes!

 

Comment survivre en tant qu’Open-Space Invader ?

Image

Venant de trouver un CDI, me voilà parti, sur la longue et sinueuse route de la gloire et de la fortune, avec les virages, et embûches qui la rendent accessible aux plus courageux d’entre nous!
(Sans rentrer dans les détails, sachez que j’ai cherché tout d’abord un CDI, laissant la licorne pour de meilleurs chasseurs)

Savoir se focaliser sur un seul objectif!

Comment survivre en Open-Space ?

Très vite, la première embûche vient à ma rencontre sans échappatoire possible: L’OPEN SPACE!

Vous savez ce lieu de vie commun à tous les collègues de l’entreprise, ou du moins les moins avancés sur l’échelle salariale.
Ce doux enfer ou se mêlent les services et activités dans un brouhaha incessant. Ce damné paradis du worker où se mélangent parfums, sueurs et odeurs de café rappelant à s’y méprendre les vestiaires de stade à la mi-temps d’un bon match de rugby.

Décrit comme ça, il est vrai que ça ne fait pas rêver du tout, pourtant, cela risque pour la plupart d’entre nous d’être le lieu où nous devrons atteindre un parfait épanouissement avant de pouvoir espérer viser un petit bureau vitré du bout du couloir, parmi ceux réservés aux cadres sups.

Pour y arriver au plus vite, et surtout sans encombre, votre humble serviteur a décidé de vous donner les clés les plus importantes de votre début de carrière!

1/ Tenue Correcte exigée

Et attention, nous ne parlons pas ici uniquement de tenue vestimentaire. En effet, même si en général le combo costume sombre, chemise claire, cravate, est de rigueur, de plus en plus d’open spaces, se voient envahis par des espèce d’hurluberlus, de la com ou du market qui adopteront un style plus que casual.
Mais aussi de la tenue en règle générale! Les doigts dans le nez: on oublie, le fil dentaire: on oublie, la main dans le ben: on oublie!
En bref, on ne fait pas subir aux autres ce qu’on ne voudrait pas voir, sentir, ou expérimenter soi-même.

2/ Attention: Chantier en cours

Et oui, aussi surprenant que cela puisse vous paraître, l’open-space est un espace de travail! Même si ça ne se voit pas toujours, notamment quand vous passez par le corner commercial, les gens sont là pour bosser!
Ils ont beau se hurler des insultes d’un bout à l’autre de leurs espaces, se lancer des boulettes de papier, poser les jambes sur leur bureau en étirant par la même occasion le câble de leur téléphone fixe, à la limite de la rupture; Ils travaillent!
Si vous ne voulez pas du coup passer pour le branleur de service, mettez vous y aussi (je parle de travail, les boulettes et les insultes viendront après)! Les siestons de stagiaire: c’est fini! Les films ni vu ni connus: c’est fini! Facebook: C’est fini! Hulubberlu: C’est autorisé, mais cachez vous quand même un peu!

3/ Savoir vivre et le faire savoir

Dans un open-space, il est très facile de passer inaperçu, mais aussi très facile de passer pour un bougre! Ainsi, n’hésitez pas à dire bonjour; passez outre cette peur atroce de déranger, ou tout simplement outre le défaut d’éducation qui vous pousserai à vous installer à votre poste sans saluer vos compagnons de labeur!
De plus quand vous repartez, même si l’impression que passer une minute de plus dans ce climat hostile que constitue votre open-space, vous met en panique, n’hésitez pas à faire le tour pour dire au revoir, c’est toujours valorisant de montrer qu’on a compris que les horaires de fonctionnaires n’ont pas de place dans le privé!
Enfin, même s’il est vrai que l’open-space à tendance à supprimer les barrières sociales, sachez rester à votre place, n’hésitez surtout pas à vous renseigner sur l’organigramme de la boîte, et votre place au sein de cette organisation. Ça pourrait vous éviter de balancer un « – Wesh Batard, t’as pris un RTT?! Tu me rencardera sur ta technique, les miens sont toujours refusés ! » en voyant votre président quitter le bureau à 15h30!

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=AYC8XCMTPqc[/youtube]

4/ Gestion de la photocopieuse

Point ultra stratégique de l’open-space, la photocopieuse constitue avec la machine à café un lieu de vie, mais aussi un lieu de mort!
Royaume du stagiaire en découverte, principauté de l’assistante stressée, joie sonore des voisins agacés, la photocopieuse est sans doute le premier outils à savoir gérer avec dogme et diplomatie.

En effet, informez vous, avant de lancer l’impression d’un catalogue de 324 pages et 72 annexes, de la disponibilité de l’outil par rapport à l’urgence de votre besoin.

Enfin, même si, cet outil ne vous apporte pas entière satisfaction, surtout évitez de perdre votre sang froid.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=08jmL3qo6sk[/youtube]

5/ Devenir citoyen Suisse

La concentration d’un grand nombre de personnes dans un même lieu, généralement beaucoup trop petit, peut entraîner quelques frictions… Sachez rester au maximum au plus loin de ces querelles, surtout si vous êtes encore en période d’essai.

Ne prenez jamais de position trop radicale; vous serez sans doute amené à le regretter fortement le jour où votre réussite dépendra d’une personne avec qui vous êtes en plein différent ou d’un de ses alliés.

Conseil de la rédac: en cas d’embrouille quasi inévitable, pensez à une vache Milka en train de sucer un Ricola emballé par une marmotte dans les alpages sur un air tyrolien; ça détend!

6/ Abandonnez vos réflexes étudiants

Arretez de réagir à tout ce qui se passe autour, de rire fort, de vous moquer et de poser des questions idiotes. Si votre boss avait engagé un étudiant, vous seriez payé 437€/mois et s’il avait engagé un troubadour, il vous aurait fourni un bonnet à grelot et pas un PC.

En bref, l’open-space c’est comme les banlieues c’est régi par ses propres règles qu’on découvre souvent à ses dépends! Espérant que ce petit guide vous évitera cette douloureuse étape!

Bien à vous,

La rédac!

Lifestyle – Mobylette is Back!

Image

Retour de la mobylette, la tendance à venir, consécration des hipsters

Avant même que le grand boutonneux, perdu dans un corps trop grand, avec une voix à la musicalité assez aléatoire, qui sommeille désormais profondément en vous, ne crie à votre mère ahurie: « Je veux un scooter! », elle était là… dans un coin de votre tête, vous y pensiez… « si ce n’est pas un scooter, ce sera une Mobylette! »

Le nouveau phénomène de la mobylette

C’est ce qui s’appelle un faisceau de présomption. Plusieurs actualités révèlent en effet une tendance lourde: le retours inouïe de la mobylette. D’abord le collectif français Fauve filme une grande virée en mob sur les routes de campagnes dans leur clip « Blizzard ». Le morceau qui a vraiment lancé les petits félins, énonce le spleen Baudelairien dont on ne peut échapper que par une virée en bécane.

Même constat chez les parisiennes de Juniore, dont le clip « Christine » montre un jeune homme qui s’en va prendre l’air sur une Yamaha Sting. Alors, qu’au Etats-Unis, le trio de soeurs Haim, roulent elles aussi en mob, cheveux au vent à Los Angeles, dans la vidéo de « forever ».

Bref, le cyclomoteur, symbole de liberté et d’évasion fait son come-back.  Comme jadis, la démarche s’effectue en pédalant, d’où le nom anglais de la mob « moped » pour « motor pedal ».  

Toute une histoire

 

La « Mobylette » est un modèle de cyclomoteur de chez Motobécane, un atelier fondé en 1923 par Charles Benoît et Abel Bardin.

Au lendemain de la guerre, l’entreprise qui fabriquait des motos de 175 cc s’oriente vers les petites cylindrées et lance la mobylette en 1949. Le premier modèle est vendu sous le nom de Mobylette AV3

A noter : il s’agissait à l’origine d’une marque déposée, mais cette invention a rencontré un tel succès que son nom est entré dans le langage courant pour désigner les cyclomoteurs à chaîne et variateur de vitesse à courroie.

En 1950, ce cyclomoteur prend sa forme définitive avec l’invention de l’embrayage automatique et du variateur.

La mobylette bleue : un modèle de légende

Le modèle AV88, plus connu sous le nom de mobylette « bleue », est né dans les usines Motobécane en 1959.

La vitesse et la robustesse de ce modèle de 49 cm3 séduisent les adolescents qui peuvent la conduire dès 14 ans. Ils l’affublent de surnoms multiples, tels que « bilette », « pétrolette », « tasse à café » ou encore « mob ».

Moyen de locomotion pour des milliers de jeunes, ce modèle a été le cyclomoteur le plus vendu dans le monde ! Une mobylette mythique dont la production a perduré jusqu’au début des années 1990…

Retours sur le devant de la scène

Avec une communauté  de jeunes qui s’est créé à New-York, Londres et maintenant Paris, la mobylette est en passe de devenir le nouveau fixie, qui lui-même  remplaçait le skate. Le top désormais, c’est donc de se balader en Peugeot 103 vogue, ça coute beaucoup moins cher qu’un Vespa, et c’est tout aussi stylé.

La France à l’heure du Time-Lapse

 

Art photographique à part entière, le Time-Lapse s’installe comme un incontournable de la photographie, de part le travail qu’il demande, mais aussi par l’esthétisme qu’il dégage.
Grand amateur de ce procédé, et fan de Charles Trenet, Hulubberlu a décidé de vous offrir un florilège des meilleurs Time-Lapses sur le thème « Douce France ». (Avec une petite préférence pour le premier de la catégorie Lyon de Mayeul Akpovi)

PARIS


LYON

(Notre coup de coeur)


MARSEILLE


BORDEAUX


LILLE


NANTES


LA ROCHELLE


AILLEURS

https://www.youtube.com/watch?v=DPkT0eqMBSM


 

Voilà pour ce petit tour de France en images, tout en détente et en relaxation, si vous en avez d’autres à nous suggérer, n’hésitez pas, on est plutôt fans!

 

 

Pourquoi c’est culte – Ayrton Senna, l’héritage…

« La chance a lâché Ayrton; il n’avait pas la moindre contusion, pas un seul os cassé. Si ce morceau de ferraille était passé 15cm plus haut, ou plus bas, il se serait relevé et aurait marché jusqu’au paddock. »

Il aurait marché jusqu’au paddock…

Il y a 20 ans aujourd’hui qu’Ayrton Senna est mort au volant de sa Renault Williams F1. Et pourtant, pour les plus vieux d’entre nous, qui se souviennent de son pilotage rapide et instinctif, et qui se souviennent encore de ce triste 1er Mai 1994; mais aussi pour les plus jeunes, qui ont toujours entendu parler du pilote Brésilien, c’est comme si c’était hier.

En effet, ce pilote, par son humilité, sa fougue, et son talent a su créer un mythe qui le classe au sommet du panthéon sportif.

Ah Magic Senna, ce pilote Brésilien, roi de la pluie, de Monaco et des podiums, c’est sûr qu’il a marqué les esprits, qui plus est, à une période ou la formule 1 n’était pas forcément très populaire.

Aujourd’hui, nous allons entendre parler de lui un peu partout dans la presse sportive, mais finalement, 20ans après, que  reste-t-il du triple champion du monde?

Aux stands…

Un souvenir…

Ayrton c’est le gendre idéal, le mec sympa de la F1 à qui tout souriait, un gagnant modeste, un ami fidèle, un a des as, bref tout!

On dit souvent que c’est au sommet qu’il faut penser à partir, même ça il a su le gérer! Ce qui lui assure une place au paradis des sportifs, des gendres idéaux et de pleins d’autres trucs encore!

Quelques records…

Avant la razzia de Sebastian Vettel, Ayrton était le plus jeune champion du monde en F1.
Mais surtout, et encore aujourd’hui, il est le pilote qui a remporté le plus de courses consécutives sur un circuit; en effet entre 1989 et 1993, Monaco était devenu sa forteresse imprenable.
De plus, avec 19 circuits remportés en étant parti en pôle position, il est encore actuellement le pilote le plus stable des circuits.

Chez lui, à Monaco!

 

Un neveu…

Bruno Senna, qui a été pendant 1an titulaire chez Williams, est le propre neveu de Ayrton.
Malgré l’interdit familial (tu m’étonnes!) de courir sur un véhicule plus gros qu’un Kart, Bruno se passionne pour la F1 et souhaite suivre les traces de son oncle (en évitant bien sur les rambardes d’Imola). Fort heureusement, avec l’aide d’un ancien pilote, ami de la famille, il parvient à lever cet interdit, et commence donc tardivement à gravir les échelons jusqu’à la f1. Notons quand même qu’il a ça dans le sang, étant donné que lors de sa première course en f2, il termine sur la deuxième marche du podium.
Néanmoins, devant de piètres résultats, dus à son manque d’expérience, il est contraint de se retirer et se voit offrir un volant par Aston Martin en catégorie endurance. Actuellement premier du championnat, nous lui souhaitons beaucoup de réussite en Juin pour les 24h du Mans.

« Vous pensez que je suis rapide? Attendez de voir mon neveu! » Avait déclaré Ayrton au photographe qui prenait ce cliché!

 

Un excellent documentaire…

Mais pas un documentaire de grand mère hein!
Réalisé par Asif Kapadia en 2011, ce film basé sur de nombreuses images inédites provenant des archives de la F1, de vidéos de familles etc… raconte l’histoire de Magic Senna, de ses débuts en kart, jusqu’à sa mort en 1994.
Réalisé comme un film, ce documentaire a été sélectionné de nombreuses fois, et primé 2 fois.

Un film chaudement recommandé par La rédaction!

En bref,

Ajoutez à ceci, une fondation pour aider les enfants des favelas, une commission de sécurité supplémentaire à la FIA, un nez de f1 à son effigie, et des retombées au Brésil qui avoisinent celles de Pelé ou encore Ronaldo, vous aurez un rapide aperçu de l’étendue de l’aura du roi de Monaco!

C’est ainsi que Senna était grand, et c’est pour ça qu’il est culte!

Hurluberlu déclenche la guerre Mikado VS Dorcel

Image

Récemment, nous vous parlions de la campagne de communication de Dorcel, sur laquelle a fortement contribué notre rédacteur et communicant fétiche: Charles Pivot. (Cf : Article)
Suite à cette campagne, l’équipe de Dorcel fait encore parler d’elle, via les réseaux sociaux, par la guerre de Community Managers qu’elle vient d’entamer avec Mikado.

Un coup de com au service des deux marques qui à été pensé par votre humble serviteur (qui soit dit en passant, n’est pas peu fier!) bref historique de cette aventure!

 

 

Hulubberlu déclenche la guerre Mikado VS Dorcel en 8 leçons

1/ Acheter un PC

Oui, je sais les vrais créas bossent sur Mac, mais mon banquier se met régulièrement en travers de ma volonté de créer!

 

2/Lire l’article d’Hulubberlu sur la campagne de Dorcel

Je vous le remets car on ne sait jamais… CLIQUEZ ICI

 

3/ Se mettre à Tweeter

Je ne vais pas vous présenter l’oiseau bleu qui siffle!

 

4/ Tomber par hasard sur le tweet de Mikado

Mercredi 14 Avril 2014, 16h, je tombe sur le fameux tweet de Mikado qui va changer à tout jamais ma vie de Twittos!

 

5/ Faire le lien un peu étrange Dorcel/Mikado par un vieux paint tout naze!

Immédiatement, je pense à la campagne Dorcel, et sort mon plus beau ctrl+x, ctrl+v sur paint!

 

(le fameux paint en question)

 

6/ Taper dans l’oeil du CM de Dorcel (qui lui a un Mac et photoshop!)

Quelle n’est pas ma surprise, quand ce matin, je vois mon image (légèrement retouchée) faire le buzz sur la toile, à la base, je voulais juste faire rire le CM des Productions Dorcel!

(Reprise de l’idée avec un bon Photoshop)

 

7/ Se faire remercier

Après avoir tweeté sur cette grosse surprise, le CM de Dorcel m’envoie plein de love…
Comme quoi, contrairement à tout ce qu’on dit, le porno, c’est que de l’amour!

(Les remerciement du CM de Dorcel Produtions)

 

8/ Observer les retombées

Articles sur les plus gros sites de buzz et pub  dès le lendemain

 

Les retombées sur Twitter

 

Il était une pub reprend le truc!

 

la pubothèque aussi

la pubothèque aussi

 

Dorcel s’interroge sur la viralité de la photo!

Reprise de l’idée avec un bon Photoshop

 

 

(Et 9, essayer de dealer un abonnement premium pour la rédac !)

Alors, Marco, on attend ta réponse !

(Rajouté le 18 Avril)

 

MERCI MARC !

 

Marc Dorcel remercie Hulubberlu

Ghislain FARIBEAULT, Vice Président Média chez Dorcel sur twitter

 

Et voilà, comment après de nombreuses péripéties la rédac se fait remercier plus que dignement!

Cette aventure nous a fait vraiment rire, on ne s’attendait vraiment pas à de tels rebondissements!
Nous remercions vraiment toute l’équipe des Productions Marc Dorcel pour leur sens de l’humour, et leur sympathie! Toute la rédac se joint à moi pour vous exprimer notre gratitude, on tachera d’en faire bon usage! 😉
N’hésitez pas à revenir vers nous, ces moments sont une joie pour nous!
A très bientôt et surtout: bisous!

 

Art – Etienne Cail, le peintre Lyonnais qui monte qui monte !

Ayant grand soif, (comme souvent), la rédaction de l’Hurluberlu a décidé de poser son pack à Moras-en-Valloire dans l’atelier d’Etienne Cail afin de lui proposer une petite bière et de pouvoir échanger avec lui sur ses œuvres en vidéo.

A la rencontre d’ Etienne Cail

 

En effet, actuellement exposé au sein de la galerie lyonnaise le Twenty Two, sa patte, et ses gueules comme il aime les appeler, nous avaient particulièrement impressionné lors du vernissage. Son concept: insérer des visages asiatiques sur des toiles classiques occidentales. A 22 ans, il semblerait que le lien entre classicisme et modernité soit au bout de son pinceau.

Retrouvez notre interview ici :

Etienne Cail – Hiro 200×300

La belle vidéo de Benoit Durrande

 

Retrouvez Etienne Cail sur
Son site internet
Sa page facebook

Entrepreuneuriat – Thibaut, Maxime et Marguerite, futurs aventuriers du désert!

Dans quelques jours partira le 4L Trophy. Pour l’occasion, Hulubberlu à décidé de suivre tout au long de leur aventure 2 compères qui s’apprêtent à traverser le désert au volant de leur fidèle destrier d’acier. Nous les rencontrons donc pour un entretien de présentation plutôt détendu…

Maxime et Thibaut, nos joyeux aventuriers!

 

Hulubberlu : Salut les gars, avant tout merci d’avoir accepté de partager votre expérience, tout d’abord je vais vous laisser vous présenter à nos lecteurs :

Maxime : Bonjour à tous, Maxime, 21 ans, en 3ème année de STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et sportives). Comme Thibaut j’habite à Boulogne et je suis originaire de Picardie.
Je suis aussi entraîneur de Badminton et sportif de haut niveau.
A part ça, ma grand-mère s’appelle Annie et je vais éviter de dire trop de conneries car elle nous écoute depuis la pièce voisine !

Thibaut : Salut, je m’appelle Thibaut, j’ai 23 ans, je suis étudiant en Développement durable et je suis passionné par le Rugby et l’escrime. A part ça, j’aime les sardine et je suis sans doute un futur pilote de rallye qui s’ignore.
Sinon, Max à oublié de stipuler dans sa présentation que c’est un sacré queutard

Max : Annie te remercie d’apprendre ça !
Thibaut quant à lui a oublié de préciser que c’est une feignasse de première et surtout un gros con !

Hulubberlu : Ah oui, l’entente est cordiale, vous pensez pouvoir vous supporter 10 jours à ce rythme là ?

Thibault : On s’en fout de toute façon on fait tente à part !

Hulubberlu : Au moins les choses sont claires et avant de faire tente commune, vous vous êtes rencontrés comment ?

Maxime : On habite dans la même résidence à Boulogne

Thibaut : On est un peu les deux comiques de la résidence Simone Weil. On en profite pour leur faire un gros bigup même s’ils ne le méritent pas toujours ! (rires)

Hulubberlu et Marguerite c’est pour la vie!

Hulubberlu : Et le troisième membre de l’équipage : votre 4L ?

Thibaut : C’est une belle 4L, couleur sable, du type F4 (camionnette) mais attention: avec une banquette arrière, c’est plus pratique pour serrer, même si là on ne la prendra pas avec nous car trop de place et trop de poids.

Hurluberlu : Et elle a un petit nom ?

Thibaut : Bah j’ai décidé de l’appeler Marguerite…

Maxime : Ah non ça pue Marguerite ! Appelons là Catherine !

Thibaut : Oui mais si à la Saint Valentin (le lendemain du départ) elle nous prends la main… t’imagine à la Sainte Marguerite ?

Maxime : Bon ok, va pour Marguerite !

Hurluberlu : Et vous l’avez trouvé comment ?

Maxime : Bah à la base, on en avait une autre, mais quand on l’a amenée chez le garagiste, pour la préparer, il nous a annoncé qu’on s’était fait roulés.

Thibaut : Il a même dit qu’elle était toute « pourrite » !

Avec leurs ex-4L « Pourrite »

 

Maxime : Nous qui étions sur d’avoir acheté un pétard de formule 1, on s’est donc aperçu qu’on avait acheté un tas de tôle et qu’on avait donc 15 jours pour en trouver une autre avant la fin des inscriptions… La course quoi !

Thibaut : Du coup, on a réussi à se faire rembourser la première et on a pu acheter Marguerite à la place !

Hurluberlu : Pour les lecteurs qui ne connaissent pas, présentez nous le 4L Trophy…

Max : Le 4L c’est un rallye étudiant créé en 1997 qui rassemble environ 1400 équipages afin de parcourir 6000km pour de porter des fournitures à des enfants du Maghreb.
Pour ça on part le 12 ou le 13 de Paris, on descend dans le sud, on passe en Espagne d’où on prend un ferry pour Tanger…

Thibaut : C’est à ce moment là que François Hollande pense que si on revient c’est bien !

Max : Puis ensuite on distribue nos fournitures scolaires ainsi que des affaires de sport aux enfants grâce à l’association « Enfants du désert », et enfin on finit par une grosse soirée pour fêter ça !

Checkpoint!

 

Hurluberlu : Joli projet, et parlez nous justement de l’association que vous avez monté pour pouvoir participer à ce défi ?

Thibaut : On a créé l’Association « Équipage Made in France », notre objectif serait de parrainer chaque année un nouvel équipage dont les sponsors soient 100% Made in France. Pour moi, c’est également un axe très important du développement durable.

Hurluberlu : Et justement, est-ce que c’est pas un peu compliqué de trouver des sponsors Made in France ?

Max : Non pas tellement, ça à même pu être une force car c’est ce qui fait pour eux l’intérêt d’être sur notre voiture, on leur apporte une dimension supplémentaire.
Et puis on a su faire ça avec humour, pour démarcher un fabricant de sous-vêtements français, on a même été jusqu’à poser nus devant notre 4L. Ça nous a pas permis de gagner des slips, mais ça en a fait rire plus d’un !

Thibaut : On a aussi eu la chance de rencontrer des gens vraiment cools qui on pris goût à notre projet, notamment toute l’équipe du Salon Made in France qui nous a vraiment bien aidé et qui sont même devenus des potes !

(Ici même: La liste de leurs sponsors trop cools!)

Une recherche de sponsors prise très au sérieux!

 

Hurluberlu : Max, tu parlais précédemment de préparation, ça se passe comment, il y a des règles particulières, vous faites ça vous même ou vous faites faire ?

Thibaut : La règle inscrite dans la charte du 4L Trophy est que les pièces doivent être d’origine, donc interdit de changer le moteur pour mettre celui d’un avion ou autre.
Après certains le font, mais du coup ils sont hors classement.

Max : De toute façon, préparation ou non, nous choisirons la stratégie offensive ! On fonce et il faut juste prier pour que ça ne casse pas … Sinon, on court !

Hurluberlu : Et Niveau physique : une préparation spéciale ?

Max : De la bière ! Le moins bourré des deux prends le volant au départ alors faut bien s’échauffer !

Thibaut : Et surtout s’entraîner dès maintenant à bouffer de la merde, en prévision de la tourista !

Hurluberlu : Et a part la tourista (ce que je ne vous souhaite pas) que pensez vous en retirer ?

Thibaut : Une grosse marrade de 10jours et des souvenirs à gogo ! A 30 ans, on s’en souviendra encore sûrement comme d’un des trucs les plus fous de notre vie !

Max : Moi… Ya du soleil et des nanas, je reviens pas, ou alors les pieds devant !

Thibaut : Ouais mais attention, il faut chopper sur les premières épreuves, car après le manque d’eau risque de poser problème !

Hurluberlu: Cette aventure m’a en effet l’air bien partie! Qu’est-ce qu’on peut donc vous souhaiter?

Thibaut: Tout d’abord la ligne de départ, ensuite le Maroc, et enfin d’arriver entiers!

Max: Et surtout de pécho! Si mon tableau n’est pas assez vaste, je reviens l’année prochaine!

Hurluberlu : C’est noté ! Et enfin, pour les lecteurs d’Hulubberlu qui voudraient vivre un jour cette aventure,que conseillez vous ?

Thibaut : Faites-le ! C’est un moyen de chier son année, mais on apprend beaucoup ! Comptabilité, marketing, mécanique etc… Tout y est passé ! Et c’est surtout une aventure humaine comme on a rarement l’occasion d’en vivre !

Max : Suivez notre aventure avant tout, mais suivez aussi la votre !


Suivez l’équipage 1111 sur Facebook ici

Lire nos derniers article

Le mondain est-il faux-cul?

Citation

Que penser des mondains?

Dans une université américaine, il aurait été capitaine de l’équipe de football, reine du bal de promo ou pom-pom girl à succès…
Nous l’avons tous, ce pote aux 1826 amis Facebook, qui connait la moitié de la terre et qui semble en plus être aimé de tous sans pour autant rendre à chacun l’affection qu’il lui confie. Envers nous même, cet ami a déjà été douteux, mais, « il faut lui pardonner, il est très occupé, à sans cesse plein de choses à faire ou à penser, à sa place, je ne suis pas sur de ma réaction… » tant d’excuses qui lui sont régulièrement prêtées sans pour autant qu’il les demande.

Mais comment fait-il pour assoir si facilement un ascendant par un regard, par une parole, voir même un silence? Comment tient-il un tel cortège sans jamais faire un faux pas? Cette autorité est-elle basée sur une hypocrisie récurrente ou est-elle légitime?

Le couple idéal et populaire

Dans « L’amour dure 3 ans« , Frédéric Beigbeder (qui parle certainement en connaissance de cause) écrit: « Les mondains sont des êtres solitaires, perdus dans une abondance de connaissances floues. Ils se rassurent à coups de poignées de mains. Chaque nouvelle bise est un trophée« .

Cette citation souligne la superficialité d’une attitude mondaine, l’égarement de ces « urbains à outrance » ainsi que leur ennui profond dans leur solitude.
C’est en effet l’une des facettes de ce pote qui vit toujours dans le sens du vent, qui suit la vague, pour qui le relationnel, le nombre de followers, et de pote Facebook prime.

Plutôt instable, il va toujours avoir un truc à faire à droite ou à gauche, il passe toujours des soirées d’enfer avec machin, bidule ainsi que truc, mais oui, tu sais, le cousin de muche! Et pour se remettre de toutes ces émotions harassantes, il va régulièrement s’offrir des week-ends ou semaines off afin de se recentrer sur ses priorités que sont le tweet et le partage de photos Instagram!
Car oui, tout mondain prend des vacances et, comme tout, le fait savoir!
Mais vous l’aimez bien quand même, il est sympa, ne crache sur l’autre que posté au pied du mur, généralement cultivé et intelligent, il manie toujours le verbe parfaitement, et en cas de faute, son naturel et son détachement vous feront penser que l’erreur serait de le reprendre.
Et il ne faut pas se mentir, un jour, il a liké un de vos statut et régulièrement vous l’apercevez comme l’un des derniers visiteurs de votre profile LinkedIn!

Le mondain se pose!

Mais, ce mondain néglige-t-il forcément la qualité au prix de la quantité?

En claire, le mondain a-t-il de vrais potes ou ne vit-il que dans un genre de triste paraitre?
Et bien aussi surprenant que cela puisse vous paraitre, oui, le mec ultra-populaire à de vrais amis, c’est ce qui lui permet d’ailleurs d’être mondain!

De fait, si vous n’inviteriez pas un inconnu, rencontré par hasard sur le pas de votre porte, à un apéro chez vous, vous n’inviteriez pas plus un mec que vous connaissez mais que vous n’avez jamais pu encadrer! Cette réalité prouve que notre mondain préféré à commencé sa longue carrière sans fin grâce à ses amis et à leurs relations (sans jamais leur avoir demandé, ce qui serait d’un goût douteux).

De plus, même s’il possède un atroce besoin d’être entouré (et pas forcément d’être le centre de toute les attentions) le mondain est un mec sympathique, ayant toujours le mot pour rire et qui n’aurait jamais pu arriver jusque là s’il n’était qu’un vieux con frustré par la vie. Il s’intéresse beaucoup aux autres, ce qui est un moyen de s’en attirer les faveurs, mais aussi de savoir ce qu’ils font et de pouvoir échanger sur des sujets communs. N’est-ce pas là la base de toute amitié?

Malgré tout assez égocentrique, le mondain fonctionne par la théorie des cercles avec différents cercles pour différents types de relations, un peu comme les cercles d’entrainement du Masque de Zorro!

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=VnikM8vA52c[/youtube]

 

Oui je sais, mais j’avais pas mieux comme image! Mais bref, le fait est que sans son cercle principal d’ami, le mondain ne peut vivre! Ces élus sont comme une ancre, une bouée de sauvetage, les seuls, parmi ses nombreuses connaissances, auxquels il va pouvoir se confier et qui pourront le comprendre.

Enfin comme nous l’a patiemment appris notre prof de philo, tout homme aspire au bonheur et cette quête passe par différentes étapes et différents besoins à assouvir. Ainsi, le besoin social arrive en 3ème position après les besoins physiologiques et le besoin de sécurité (cf Pyramide de Maslow).

 

La fameuse Pyramide de Maslow

Étant un homme comme tout le monde ou presque, le mondain éprouve donc ces différents besoins, dans le même ordre que cités ci-dessus. Or, on peut penser que le besoin de relations à outrance est en effet un besoin d’estime, qu’il ne peut combler sans avoir assouvi auparavant ses besoins sociaux, c’est à dire un besoin d’amitié vraie!

En bref, même s’il paraissent hautains, je m’en foutistes et parfois imblérables: Les mondains sont nos amis, il faut les aimer aussi!

Dernier conseil d’Hurluberlu pour les adeptes du bottin mondain: Avant de se fier à la particule, vérifier que la partie tête fonctionne!

La promotion canapé, un privilège purement féminin?

Image

Le « coucher pour réussir » est-il réservé aux femmes ?

Film de Didier Kaminka sorti en 1990, « Promotion Canapé » relate l’histoire de deux femmes qui, entrées dans le service public, se rendent compte que leurs carrières risquent d’être sacrément dopées si elles acceptent de céder aux avances de leurs patrons. Catherine et Françoise décident donc d’entrer dans le « jeu » et d’en obtenir un maximum d’avantages jusqu’à en inverser les règles.

Mais aussi pointée du doigt qu’elle soit, cette pratique du coucher pour réussir est-elle aussi répandue qu’on le prétend et est-elle surtout réservée aux dames?

Séduction et promotion…

Une étude de l’université de Berkeley démontre que les femmes réussissant le mieux font preuve de gentillesse, de flatterie et d’une bonne dose de charme. N’en déplaise aux féministes les plus virulentes, cette étude, élaborée sur une centaine d’étudiantes en MBA,  montre par exemple qu’un homme vendra une voiture 15,9% moins cher à une femme entreprenante.
Nous ne sommes pas encore dans la promotion-canapé proprement dit, mais on peut ramener cette étude au monde du travail, lors par exemple d’une négociation de salaire entre un homme et une femme.
La seule limite de cette « working-drague », selon les femmes sondées, est qu’une utilisation trop régulière de charme sur le lieu de travail risque de casser l’image de la femme prête à tout, pour la transformer en simple fille facile.

Certaines ont plus d’états d’âme que d’autres…

Cependant, avec une différence de près de 20% de salaire entre hommes et femmes à poste équivalant, les chiffre français ne confirment pas cette étude. Messieurs, serions nous ingrats, ou la promotion-canapé n’est pas monnaie courante en France?

En février dernier, 20minutes publiait un rapport interne issu de la Communauté de Commune de Bordeaux, dans lequel il était écrit noir sur blanc qu’un quart des femmes travaillant pour cette administration avait été victime d’actes sexistes au cours de sa carrière. Et au sein de ce panel, une femme sur cinq déclare avoir été victime de harcèlement; «On entend par là des avances lourdes, des gestes déplacés, voire des agressions», précise Yves Rebaud directeur de cette étude.
Cependant, même si l’étude y fait référence, aucun chiffre ne sort sur la promotion-canapé. En effet ce sujet ne peut être chiffré car il n’est jamais abordé par les protagonistes concernés, à savoir: supérieurs hiérarchiques et promus pratiquant.

Considérons donc que la pratique est présente en France, mais laissons le bénéfice du doute aux douceurs de ce monde en admettant que, messieurs, nous ne sommes que des ingrats!

Monica Lewinsky, la reine du canapé!

Passer sous le bureau », au masculin ça donne quoi?
Qui n’a jamais utilisé cette expression au cours de ses études pour parler de la boutonneuse du premier rang dont les larmes coulaient lorsque ses notes chutaient dangereusement vers 15; cette conne incapable de comprendre pourquoi l’EPS est une matière ayant le même coefficient que l’ECJS mais qui pourtant nous mettait tous une claque phénoménale en calculs et en chimie!
En posant la même question aux quelques cancres de la gente féminine, on peut penser que le pourcentage de réponses positives serait minime.
Pourtant, la promotion canapé chez les hommes a toujours existé. Certains même, sans doute 11 tordus, la revendiquent…
Prenons aussi l’exemple de Bel-Ami! Qui est George Duroy sinon un éternel promu-canapé?!
Et que penser par ailleurs des mariages arrangés qui jusqu’au siècle dernier étaient coutumiers… Ne disait-on pas que généralement, la femme achetait un nom, et l’homme une situation?
En outre, de plus en plus de femmes décident de ne pas répéter les choix de leurs mères, mais de vivre libérées; privilégiant leur carrière à leur vie privée, n’ayant pas forcément d’avoir le temps, ni l’envie d’entretenir une relation sentimentale stable et voulant profiter de ce changement de rapports pour s’affirmer en femmes fortes, libres et maitrisant leurs destins. Or, le pouvoir et l’affirmation sont deux des plus importants facteurs d’attirance pour l’homme. Il est donc normal que le taux d’homme promus par le canapé soit en augmentation…

Pourquoi ne ferions nous pas quelques heures supplémentaires?

Bref, vous ne nous en tiendrez surement pas rigueur mesdemoiselles, mais en effet, la promotion-canapé ne vous est entièrement réservée. Je vous avoue que personnellement je n’irait pas m’en faire une fierté, mais bon si on m’en parle, au moins je dirait que je sais!

Le conseil carrière d’Hurluberlu.fr : « No zob in job » reste la devise la moins risquée!

Economie – le Beaujolais nouveau, Bacchus, pardonne leur, il ne savent pas ce qu’ils font…

Le Beaujolais Nouveau

En ce troisième jeudi du mois de novembre, se déroule un événement qui rassemblera autour de lui un bon nombre de bouchons Lyonnais et de bars branchés d’ailleurs. Vous l’aurez deviné, nous voulons bien sûr parler du Beaujolais Nouveau!

Si Cyril Lignac le trouve « gouleyant et fruité » cette année, beaucoup ne partagent pas cet avis et s’accordent même à décrire ce breuvage comme un « coup marketing pour chinois incultes » … Retour donc sur un succès controversé…

Fruité te dis-je!

L’Histoire du Beaujolais Nouveau : 

Il y a 62ans, un arrêté, stipulant que les vins d’appellation d’origine ne peuvent être vendus avant le 15 décembre de leur année de récolte, est voté afin de préserver la qualité et donc l’image des appellations. Néanmoins, non contents de ne pouvoir vendre entre septembre et décembre, les syndicats de vignerons s’offusquent et négocient le fait que certains vins puissent être commercialisés dès le 13 novembre sans donc attendre le déblocage du 15 décembre. C’est la naissance du Beaujolais Nouveau, vin vendu bien avant sa maturité, dans le but d’étaler les recettes des vignerons, et ce sans souci de qualité…

Beaujolais… Un coup marketing?

Heureusement, pour palier à la qualité, les vignerons se sont armés en utilisant un marketing d’une incroyable puissance. En effet, avec 1000hL distribués en 1960, le beaujolpif ne partait pas au mieux, mais deux hommes auront vite fait de faire augmenter ses ventes et sa production.

Le premier, Jean Tixier est publicitaire chez Havas et originaire de Villefranche sur Saône. Ayant un sacré coup de flaire et se sentant également investit d’une mission pour sa région natale, notre Octave Parango de la piquette s’attèle donc à changer l’image du beaujo afin de le rendre chic et branché.

Conversion des artistes…

Il ne reste donc plus qu’à commercialiser ce breuvage que les cavistes de proximité refusent… C’est là qu’intervient Georges Duboeuf, négociant en vin très reconnu.

A eux deux, il arrivent à convaincre de nombreux artistes, politiques, et autres personnalités s’y connaissant autant en vin que Timsit en blagues drôles, et voilà comment un vin trop jeune pour être bon à la consommation se retrouve propulsé à la première vente chez tous les cavistes de province. (D’ailleurs selon vous, le vin est t-il un bon investissement ou non ?)

 

Du coup, ce soir on fait quoi?

Ce soir, même si on sait que demain on aura la pateuse, un mal de crâne terrible, et les yeux rouges, on le boit… Et ce pour au moins 5 raisons:

La première car ça fait travailler les petits producteurs.

La seconde car la banane c’était l’an dernier, et il ne pourront pas faire pire (enfin on espère!)

La troisième car ça va bien avec un chapeau melon, un monocle et une moustache!

La quatrième car toute occasion est bonne pour boire un petit canon!

La cinquième car plus on en boit, moins il en restera demain!

Cinéma – Albator, le corsaire balafré de retour à l’écran

Image

Albator le corsaire arrive au cinéma

Dis moi Charlotte, si tu ressembles plus à Albator qu’a Candy, c’est parce que ta mère, elle flûte! » Cette célèbre réplique de Marion Cotillard dans l’excellent Dikkenek, risque de prendre un coup de jeune dès Noël prochain!

En effet, si jusqu’alors, le jeune spectateur en recherche de culture, commençait à être obligé de relire sur le net la biographie des deux protagonistes, ne comprenant la blague qu’après avoir élargi sa recherche sur Google Image… Ces difficultés de compréhension risquent d’être sacrément assouplies avec l’arrivée du nouveau film de Shinji Aramaki.

 

Le 25 décembre prochain sortira effectivement en salle un nouvel Albator entièrement revisité et soumis à la technologie 3D.

Dans cet opus, le corsaire balafré le plus célèbre du futur reprendra à nouveau la barre de son fidèle vaisseau Arcadia afin de sauver la terre de la coalition GAIA. Échappant à ses ennemis et à de terribles dangers de l’espace, Albator devra sans doute faire preuve d’encore plus de courage que dans les épisodes de notre enfance.

 

 

Le glas des années 90, de leurs Club Dorothée, Minikeums et associés, ayant sonné ; emportant avec elles une bonne partie des mangas et autres films japonais à qui nous devons les quelques emos geeks trentenaires qui, l’œil hagard, le pas lourd, hantent les cybercafés pendant que le reste de la société est en cours ou au boulot. De moins en moins d’initiés connaissent le héro balafré et ses nombreuses aventures cosmiques qui bercèrent des générations, c’est pourtant dans ce contexte qu’Ocean Films décide de distribuer ce long métrage… Renaissance d’un héro ou bide pour geeks et hasbeens? La suite dans le box-office de Janvier!

Albator sur vos écrans le 25 décembre

 

Le Teaser BD balancé en octobre dernier… 1/2

Le Teaser BD balancé en octobre dernier… 2/2

 

Hurluberlu – revenir sur les articles les plus récents