Médias – Pourquoi les geeks changent le monde ?

Image

Checkpoint Charly : Les questions existentielles ou presque.

Pourquoi les geeks changent le monde ?

Les questions existentielles ou preque du Checkpoint Charly

Nous ne sommes pas seuls. Venus d’une galaxie très lointaine ils ont envahi la terre et ont pris forme humaine (avec plus ou moins de réussite au départ). Nous avions remarqué leur présence sur notre planète dans les années 60, mais il semblerait qu’ils étaient déjà là avant. Au XVIIIe siècle déjà, on parlait de gecken, monstres de foire dans les cirques ambulants austro-hongrois. Vers la fin du XIXe siècle, en Amérique du Nord on présentait ces freaks dans les side-shows pour effrayer les visiteurs. On parlait du bestiaire de l’étrange. Enfermés dans des cages, personne ne se doutait qu’ils allaient un jour contrôler le monde. On leur donna alors un nom que le monde n’oublierait pas (roulement de tambours): LES GEEKS ! (Badaboum ! Enchaînement avec une musique dramatique avec chorus transcendé).  Le terme est alors attribué aux gens décalés et bizarres, qui ne s’intègrent pas dans la société. Tandis que l’humanité avait sous-estimé leur intelligence, ces « extra-terrestres » un peu fous que l’on pouvait voir rentrer chez eux les vêtements négligés, les cheveux en désordre, absorbés dans leurs pensées, allaient enfin sortir de leurs ténèbres spatiales. C’est dans les années 60, qu’avec le développement des calculatrices puis des ordinateurs, que le terme commença à être utilisé pour parler de ces « intellos » en sciences et technologies qui – dans les lycées et les universités – ne s’intéressaient pas à la plupart des activités de leurs camarades. À noter que si ces derniers avaient amélioré leurs apparences humaines, quelques imperfections subsistaient encore. On peut notamment évoquer les boutons d’acné et une vue réduite qui les contraignait à porter de grosses lunettes. Autant de signes qui permettaient à la société d’identifier facilement ces malheureux. Isolés, rejetés, parfois incompris et souvent cognés par les joueurs de football américain, ces derniers ont pris la fuite et se sont alors réfugiés dans des mondes imaginaires. Dans leur fuite, les geeks ont absorbé des kilos de volumes de romans d’anticipation, de science fiction, d’heroic fantasy, de comics. Les marginaux sont devenus des passionnés. Leur identité s’est établie. Tout geek est d’abord un fan. Nos freaks se sont retrouvés, jusqu’à former ensemble une communauté auto-suffisante et épanouie de créateurs et de fans. Probablement nostalgiques de leur lointaine galaxie oubliée, ils se sont mis à inventer, à raconter et à partager ensemble ces incroyables histoires qui ne finissent jamais. « Vers l’infini et au-delà ». Ainsi leurs esprits créatifs se sont retrouvés dans la génération X qu’ils allaient sans le savoir bouleverser complètement. La vérité, c’est que les geeks ont en réalité contribué à la faire évoluer. Leur fracture avec cette génération-là étant tellement énorme, qu’elle est en fait à l’origine d’une nouvelle génération connectée : la génération Y.

Leur révolution était en marche. La révolution par l’imagination. Elle-même doublée d’une arme de création massive : l’informatique.  Se passionnant pour ses nouvelles technologies terriennes, nos geeks ont commencé à partager leurs connaissances, travaillant alors à imaginer un monde à leur image. Ils allaient inventer le futur. Alors que pendant ce temps-là certains se baladaient à poils dans les festivals prenant du LSD pour dire merde à la guerre et faisant l’amour sans capotes pour la paix dans le monde, ceux-là préparaient l’avenir dans leur garage. Mais ne faisons pas de généralités, il y a peut-être une petite proportion de ces geeks qui se baladaient à poils dans les festivals prenant du LSD pour dire merde à la guerre et faisant l’amour sans capotes pour la paix dans le monde (avec un poil moins de succès peut-être).

Mais revenons à nos moutons. Nos fameux moutons sont sortis de l’ombre en s’évadant de l’enclos des conventions, sortant des sentiers battus, prouvant que derrière leur image d’intellos torturés se cachaient les génies que tout le monde allait adorer.

Alors, qui sont-ils ? Qu’on t-ils fait de génial ?  Et tentons de répondre à cette question fondamentale que l’on se pose tous :

Comment les geeks changent le monde ?

Ces geeks ne sont autres que Georges Lucas, Steve Jobs, Bill Gates, Marc Zuckerberg, Jack Dorsey, Xavier Niels, les Daft Punk… mais ce sont aussi des anonymes, des anonymous, des Hulubberliens et… des filles (dites geekettes) ! Ces geeks, ils ont bouleversé le cinéma, crée des machines révolutionnaires et des logiciels dont plus personne ne se passe. Ils ont aussi inventé les réseaux sociaux et les jeux-vidéos. Parfois-même ils ont fait danser la planète. Grâce au geek, le particulier accède, à un outil tellement incroyable qu’il dépasse l’imagination : Internet. La connaissance absolue. L’information immédiate. Le Saint-Graal du geek. En un clic, l’information fait le tour du monde, voyageant à la vitesse de la lumière. La communication entre les Hommes change, la vie aussi.

Arrive alors un grand principe fondamental, le cadeau des geeks à l’Humanité : l’Open Source. En trois mots l’accessibilité, le partage et la gratuité. Autrement dit, la plus belle politique du monde. Si aujourd’hui nombre de foyers en France regardent plus de films et écoutent plus de musiques qu’ils n’en achètent, c’est grâce aux geeks qui ont inventé le peer to peer. C’est beau l’esprit d’équipe ! Bref les geeks partagent tout, débattent, se transmettent des idées, des observations, des expériences. Et ils le font souvent de manière désintéressée, voyant plus d’intérêt pour tout le monde à se refiler des tuyaux ou du matériel qu’à se mettre des bâtons dans les roues. La communauté d’abord. Esprit communautaire qui d’ailleurs ne se limite pas qu’à l’informatique. Les joueurs de jeu vidéo se transmettent des informations, se prêtent leurs jeux, jouent ensemble, en ligne, en réseau, sur console et ce depuis toujours, bien avant que ce marché ait pris les proportions pharaonesques d’aujourd’hui. Si le consommateur lambda peut à notre époque s’immerger dans des jeux vidéo plus vrais que vrais, ou complètement farfelus, aux décors et musiques somptueuses, c’est parce qu’après qu’un geek a inventé Pong, un autre a inventé Tetris, et que certains des geeks qui y jouaient en ont inventé d’autres.

Star Wars, Apple, Microsoft, Google, YouTube, Yahoo! eBay, Ubi-Soft, EA-Games, Activision, Marvel, MSN, MySpace, Spotify, Free, Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat… Tout ça c’est les geeks. Ça fait un sacré gros paquet de milliards pas vrai ? Alors mesdames, la prochaine fois que vous croiserez un geek en soirée (Playstation en panne), ne le sous-estimez pas, il pourrait vous surprendre !

Le geek passe à la postérité. Ces mêmes extra-terrestres que tout le monde charriait au collège sont désormais riches, adulés et inspirants. Ce qu’ils avaient fait pour y arriver ? Juste une petite bosse dans l’univers.

Mais comme à la rédac’ d’Hulubberlu on aime les choses bien faites, on vous livre leurs trois secrets pour changer le monde :

Souvenez-vous la pub Apple : « Ceci est en l’honneur des cinglés, des marginaux, des rebelles, des provocateurs, des blocs ronds dans les trous carrés, de ce ceux qui voient les choses différemment des autres. Ils ne sont pas fous des règles et n’ont aucun respect pour le statut quo. On peut les citer, les dénoncer, les admirer ou encore les détester. Mais la seule chose qu’on ne peut pas faire, c’est les ignorer. Parce qu’ils changent les choses. Ils poussent la race humaine à avancer. Certains voient en eux de la folie, nous nous voyons en eux du génie. Parce que ceux parmi nous qui sont assez fous pour croire qu’ils vont changer le monde, sont ceux qui le font« . Voilà ce que disait la marque à la pomme au monde : THINK DIFFERENT.

Voilà comment les geek changent le monde. Leur pulsion de connaissance les pousse toujours plus avant dans leur découverte de terres inconnues.

Les geeks sont plus qu’une révolution, ils sont l’évolution. La victoire de l’esprit sur la chair.

Rétabliront-ils l’équilibre dans la force? Détruiront-ils l’anneau de Sauron ? Libèreront-ils les hommes de la Matrice? Autant de questions qui nous poussent à nous demander si comme Néo et ses copains, les geeks ne pourraient pas sauver le monde ?

Le Checkpoint Charly c’est fini pour aujourd’hui, mais on se retrouve dans un mois pour pleins de nouvelles questions existentielles ou presque. Super bisou les loulous!

 

 

Le monstre qui n’a pas aimé Vice Versa, c’est moi.

Image

Rares sont les films aussi biens accueillis par la critique et par le spectateur, 4,7/5 par les critiques et 4,4/5 par les gens devant l’écran sur Allociné. Le baromètre américain Rotten Tomatoes lui offre même 98%.

Avant de commencer, un léger résumé du film: Riley est une fille dont les actions sont dictés par 5 personnages tout mignons représentants les émotions puis c’est le bordel et ça finit bien. Cette corvée du résumé terminée, on va attaquer le gros du sujet.

Suis-je un monstre sans âme qui n’a pas apprécié ce si splendide film d’animation ? Non et oui.

Il est très clair que le film de Pete Docter est une réussite, la musique est excellente, la technique d’animation est maîtrisée (la patte Pixar) et les doublages sont parfaits aussi bien pour Inside Out que pour Vice Versa.

Cependant, ce qui rend ce film si bon selon les puristes, c’est la portée psychologique et le double sens qui touche les adultes et les enfants. Soit je ne suis pas fini et, malgré deux visionnages du film, je ne vois que la portée basique de ce film qui n’est destiné qu’aux enfants, soit du haut de mes 19 ans je ne peux plus apprécier les films enfantins et je ne suis pas assez expérimenté pour comprendre la portée plus adulte de ces mêmes films.

Le second « mais » est plus général :

– Si la simple présence du sarcasme rend le film adulte, la mémoire vous est bien courte mes amis. En effet il est impensable de faire un film pour enfant avec un humour d’une simple bassesse, ce serait dégoûtant et usant. De plus l’humour n’est pas le point fort, hormis les gags répétitifs à répétition et le sarcasme gentillet qui apparaît de temps en temps, ce n’est pas la grosse marrade.

– Dans la liste contenant les pourquoi du comment, le film n’a aucune portée adulte. Le scénario est d’un basique, aucune surprise, il y a un grand trou où si tu y vas ça craint, bingo ils vont dedans, un labyrinthe gigantesque, et hop 1h de film dedans. C’est pas si important en soit, mais l’absence de réflexion que pourrait offrir un scénario différent, grâce à l’animation qui laisse libre court à l’imagination, me rend mauvais au plus haut point.

Pour conclure, Vice Versa n’est pas nul, mais c’est assez énervant de faire d’un film très bien réalisé techniquement et un chef d’oeuvre psychologique alors qu’il ne l’est a priori pas.

En parlant de chef d’oeuvre si vous avez l’honneur d’avoir vu le court métrage Lava, vous êtes fort chanceux, et si vous avez l’occasion de le voir, vous serez forts chanceux.

Nos derniers articles geek !

Technologie – L’impression tridimensionnelle : nouvelle révolution industrielle ?

L’imprimante 3D d’un point de vue théorique

Barack Obama dans son discours sur l’État de l’Union déclara que la technologie de l’impression 3D a : « le potentiel de révolutionner la façon dont nous fabriquons presque tout ».
L’imprimante 3D permet de réaliser un objet couche par couche directement depuis un fichier informatique.

Une fois de plus c’est Tintin qui était le plus visionnaire, car l’on retrouve dans le dessin animé « Tintin et le Lac aux requins », de 1972, le professeur Tournesol invente une photocopieuse tridimensionnelle immédiatement convoitée par Rastapopoulos pour fabriquer des faux en dupliquant des œuvres d’art volées dans de grands musées.

« Tintin et le lac des requins » est un des rares films mettant en scène le héros de Hergé

Elle est réellement née entre 1983 et 1984 sous la paternité de Charles Hull et officiellement commercialisée en 1986. On utilisait cette technologie pour concevoir des prototypes dans l’industrie.
Mais souvenez-vous l’année dernière de ce Texan qui avait mis sur la toile un fichier informatique permettant la création d’une arme à feu « home made » grâce à une imprimante 3D. En effet, le fichier avait été téléchargé plus de 100 000 fois avant d’être supprimé par les autorités.

L’opinion publique avait ainsi pris conscience du pouvoir de cette technologie.
Je vous propose de voire quels pourraient être les apports de l’impression tridimensionnelle :

Le secteur industriel général :

Nous devions commencer par celui-là, car même si ce n’est pas celui qui fait le plus rêver, c’est bien celui qui pèse le plus lourd dans l’économie.
Il apparait donc actuellement que dans des domaines où la productivité est reine, l’impression 3D n’est pas encore envisageable, car elle ne permet pas encore de fabriquer aussi vite que les moyens de production traditionnelle.
On remarque toutefois que des parts du budget de certains grands noms industrielles consacrent une part importante de leur budget de recherche à cette technologie, l’affaire est donc à suivre.

 

Aéronautique :

Nos amis de la NASA ou de Airbus se sont engouffrés dans la brèche de l’impression tridimensionnelle. Par exemple, le dernier Rover de la NASA a été fabriqué avec des pièces issues de cette technologie. Pour des pièces peu fabriquées et ayant besoin d’être d’une qualité irréprochable, il semble que l’on puisse croire en cette avancée technologique d’autre part, ils travaillent sur la fabrication de nourriture dans le cadre des opérations spatiales, une bonne alternative à la nourriture lyophilisée. Pour Airbus, EADS (centre de recherche) aurait prévu à court terme de produire quasiment toutes les parties de l’avion, grâce aux procédés tridimensionnels.

Médecine & Recherche :

Ce sont bien eux les plus innovants, car ils travailleraient sur l’impression d’organe, tout simplement en remplaçant l’encre traditionnelle par des cellules souches.
En effet, il paraitrait que des scientifiques de l’Heriot Watt University d’Édimbourg (Écosse) ont réussi ce petit tour de passe-passe.
Vous comprendrez que de pouvoir imprimer un coeur à la demande serait un apport incroyable et que ce serait la un vrai miracle technologique. Pour l’instant, il est un peu tôt pour crier victoire, mais on peut y croire.

 

Pour les Hurluberlu :

Nous vous connaissons, nous savons que vous n’avez que trop peu de limites (ça, on vous le rappelle depuis la maternelle) que cette brèche s’ouvre à vous et nous espérons que vous y pénétrerez.
Alors oui vous pouvez d’ores et déjà vous faire votre coque d’iPhone que vous aurez dessiné en rentrant de soirée avec des motifs incas, vaudous et gothique… Oui ça fait rêver la technologie.
Pour les plus nerveux d’entre vous, vous n’aurez qu’à imprimer une kalachnikov « maison » et aller vous farcir votre voisin du 8e celui qui tape après la barre fatidique des 70 Décibels.
Vous pourrez vous fabriquer la tasse de vos rêves vous savez celle en forme de passoire.

Bref un tas de babioles « home made » va s’offrir à vous, nous attendons avec impatience les sites de téléchargements illégaux de modèles d’impression afin d’analyser la folie de nos congénères.
Vous pourrez faire naitre le créateur qui est en vous pour seulement 799€ :  ici
Et vous alors ? Que pensez-vous de l’imprimante 3D ? Révolution industrielle ou danger mondial ?

Guitare en impression 3D lors du 3DPRINTSHOW2013 (photo: Humanoides)

Vidéo – Le Look Back facebook de trop?

Vous n’êtes pas sans savoir que les Looks Back pullulent et gangrènent littéralement nos files d’actualité facebookien.  Un bien beau  samples de notre life connectée, mais pourquoi ne pas voir à quoi ressemble-t-on lorsqu’on est réellement connecté, les yeux a scruté nos écrans. Au final un vrai look back de ta life connecté, c’est celle de derrière ton écran.

Petit bonus, le Times a mis en place une application pour calculer approximativement le temps passé sur ton réseau social préféré, ça se passe ici.

10 ans de facebook, il fallait bien fêter ça..

 

Ah elle est belle notre génération Y !

Publicité – Equinox Made Me Do It I 2014

Image

Equinox Made Me Do It

La chaine de fitness very haut de gamme, leader nord-américain, fait encore parlée d’elle avec une nouvelle campagne de pub provocante. Ici, il n’est plus question de « It’s not fitness it’s life » (ce n’est pas du fitness, mais un style de vie) où Terry Richardson présentait des mannequins anorexiques et sexuée. Equinox invite à présent ses clients à se dédouaner de tous les codes et de laisser libre cours à leurs pulsions, car le confort nuit à l’athlète et à sa progression physique.
http://www.youtube.com/watch?v=UbMRaJI7KNU
Par cette nouvelle campagne, « Equinox made me do it » , l’enseigne de fitness insinue que la qualité physique de ces clients pourrait justifier quelques écarts de conduite de leurs parts, enfreindre les conventions sociales pour pimenter sa vie, suivre sa folie, sortir de sa zone de confort, rejeter la bienséance pour ainsi se sentir (re)vivre.

Equinox made me do it

Lancée depuis le 1er janvier 2014, cette nouvelle campagne s’affiche aux Etats-Unis, au Canada, à Londres, dans les 60 et quelques salles que la chaine possède sur ces territoires. Une campagne ambitieuse vous l’aurez compris, qui cherche avant tout à réveiller la bête qui sommeille en vous, tout ça sans  vous pressentez une seule seconde une salle de fitness, c’est tout de même beau non ?

Equinox made me do it

Equinox made me do it

 

Equinox made me do it

 

 

Quelle est la meilleure tablette du marché?

Alors que vous-vous remettez péniblement des festivités de Noël, vous allez bientôt passer à une nouvelle année et décider de prendre, comme tous les ans, de nouvelles résolutions, que vous ne tiendrez pas comme tous les ans…
La première d’entre elles devrait être d’arrêter de fumer ou de vous remettre au sport. Nous, on vous conseille plutôt de vous acheter une tablette tactile, pour lire Hulubberlu avant de vous coucher, ou pour matcher sur Tinder au calme.

Tout le monde se souvient des assistants personnels plus communément appelés PDA, cet énorme bordel qui allait de pair avec son stylet sans lequel il était inutilisable. Pour connecter cet appareil à ta WIFI il fallait poser une semaine de congé, il était ainsi possible de faire des trucs relativement cool comme connecter l’agenda de ton ordinateur à cette « boitelle » : 472h de travail ou enfin synchroniser ta boite mail : 234h de travail.

Steve Jobs est l’inventeur de la tablette tactile, alors que pourtant au début  il ne croyait pas au projet

Puis un beau jour du 27 janvier 2010 à San Francisco, Mr Jobs nous a posé en énonçant « ceci est une révolution » la première vraie tablette que nous pouvons croiser aujourd’hui dans le métro.

Pendant une petite année, Apple a régné en maitre sur ce nouveau marché qu’il avait créé à la façon d’un parfait entrepreneur innovateur Shumpeterien.

Toutefois, ce marché juteux a attiré un tas de rapaces et oui c’est ça la concurrence… Ces fabricants proposent aujourd’hui des tablettes vraiment belle et compétitive alors à l’heure du choix ça en laisse plus d’un dans le flou artistique: entre la question du processeur, de la résolution de l’écran, des GHz ou de l’UMTS.

Ton ami Hurluberlu intervient et vient te donner les clefs du choix et le bon gros dégraissage de ce joli bordel qu’est le marché de la tablette tactile.

D’abord, nous tenterons de faire le tri entre les différents systèmes d’exploitation, puis nous nous pencherons sur le choix de la taille de cette tablette et enfin nous proposerons le top de la rédaction.

I – Le choix du système d’exploitation :

Pour ce choix l’enseignement sera qu’un système d’exploitation c’est comme une femme, nous n’en changeons qu’après grosse déception. Autrement dit, si vous avez l’habitude d’être sous Android et que cela vous convient restez-y. En effet la synchronisation avec votre smartphone et votre ordinateur se fera en un instant, vous récupérerez vos applications, vos photos et toute votre petite vie numérique.

Si vous voulez changer, la rédaction vous demandera de rester sur les sentiers battus pour ne pas retomber sur le système d’exploitation de ce bon vieux PDA et ce même si votre magazine préféré vous propose sa tablette Mickey pour 1€ supplémentaire.

La  rédaction vous offre donc sa garantie sur iOS, Android et sous réserve Windows.

Windows arrive, mais nous pensons qu’il a un léger retard à combler alors ne vous laissez pas tenter trop vite par cette jolie voie petite interne qui vous dit qu’elle a besoin d’une tablette optimale pour travailler avec intensité comme elle et aussi pour décompresser, car ce système d’exploitation vous réservera quelques surprises. Ce sera l’arroseur arrosé et cet engin jouera avec vous, il n’hésitera pas à vous envoyer à la manière de Angry Bird vous frapper la tête contre le bureau . Nous illustrerons cette réaction vive par le fait que Windows 7 n’aura été qu’une éclipse aussitôt remplacée par Windows 8…
Toutefois après entretien avec ce bon vieux Bill Gates il nous promet d’améliorer son système pour être à terme un sérieux adversaire à nos amis cités précédemment. Nous le croirons au regard de la machine de guerre qu’est Microsoft…
Concernant Android et iOS nous pouvons vous dire que ce sont les deux références, vous pouvez leur faire confiance.
Nous ne rentrerons pas dans le débat de savoir si nous sommes plutôt Android ou iOS ? Cela reviendrait à ce bon vieux débat « t’es plutôt MAC ou PC ? ». Nous dirons seulement qu’ Android de Google semble être en avance face à iOS d’Apple, par ces innovations que la marque à la pomme a souvent du mal à consentir.
De plus pour les plus Geek d’entres nous, Android vous permettra de faire le pirate 2.0.
En effet vous parviendrez plus facilement a pirater le WiFi de votre voisin. Tandis que vous réussirez à faire envoyer un mail par votre grand-mère avec iOS.
Le choix vous appartient, le mieux reste encore de tester le système qui vous correspond le mieux.

II – La taille de la tablette :

Nous les distinguerons en différentes catégories, les tablettes de 9 ou 10’’, les tablettes de 8’’ ou moins et nous finirons sur les phablettes écran de 5,5 à 6,5’’.

  • Les tablettes de 9 ou 10’’

Elles sont les plus répandues, nous vous conseillerons ce format si vous souhaitez disposer d’un usage peu mobile, elles seront parfaites si vous souhaitez surfer sur internet confortablement effondré sur votre canapé, ou si vous souhaitez regarder un bon film solidement arrimé à votre tête de lit… Bien que mes propos deviennent de plus en plus erronés par le fait que les constructeurs semblent favoriser la légèreté et la mobilité, croyez nous sur paroles, si vous êtes du genre nomade, vous préférez la tablette de 8’’ ou <

  • Les tablettes de 8’’ ou <

Voilà ces nouvelles tablettes, un marché à nouveau crée par Apple avec son iPad mini. Vous pourrez la tenir au bout de votre main, ce petit format aura quasiment tout d’une grande, ce sera un format hybride entre le Smartphone et la tablette classique. Par ce choix vous gagnerez en terme de cout du produit et de la mobilité, vous perdrez toutefois en agrément et en confort…

  • Les phablettes

Voilà ici la petite tablette, mais le gros smartphone, c’est Samsung qui nous propose cette alternative. Elle combinera les deux avec des qualités techniques impressionnantes. Vous aurez entre les mains un appareil de près de 15cm de diagonale.
Ce modèle de tablette semble tant à s’imposer sur le marché. Nous comprendrons votre choix de partir sur cette alternative, car le smartphone et la tablette ne feront plus qu’un et on appelle ça le progrès. Vous aurez entre les mains une très belle machine qui sait presque tout faire comme ses grandes soeurs. Toutefois, l’achat d’une phablette comprendra le fait que vous ne puissiez plus porter de slim, et que vous utilisiez exclusivement votre kit mains libres pour ne pas trop attirer l’attention dans les lieux publics.
Nous avons fait le tour, nous avons évincé de cette partie volontairement les tablettes avec dock clavier, en effet, quasiment toutes tablettes sortant actuellement auront la possibilité de se voire ajouter un clavier que vous choisirez par vos soins et qui pourra servir par la même occasion de housse. Nous vous présenterons toutefois cette catégorie de tablettes dans notre petite sélection.

III – Le top de la rédaction :

Maintenant que vous en savez plus sur les tablettes et que nous ne pouvons plus vous la jouer à l’envers nous avons sélectionné pour vous quelques modèles qui pourraient faire votre bonheur :

  • La catégorie 9 ou 10″

Ici, nous trouverons dans le top iOS : l’Ipad air et son prédécesseur l’Ipad retina qui reste peu dépassé et plus abordable.
Concernant Android, nous ferons confiance largement à la Galaxy Note 10.1, la Samsung Galaxy Tab 3.10.1,  la dernière de chez Asus, la Transformer Pad T701T ou encore la Google Nexus 10.
Pour Windows 8, si vous souhaitez évoluer sur un système perfectible (on vous aura prévenu) la meilleure est la Microsoft Surface RT, vous pourrez aussi vous laisser tenter par l’ Asus Vivo Tab RT.

  • La catégorie  9″ ou <

Nous conseillerons sur iOS : l’Apple iPad Mini Retina, nous vous déconseillerons sa version précédente qui s’est vu mettre à mal par la petite dernière.
Sur Android, il apparait que la Google Nexus 7 édition 2013 s’impose comme la référence.
Vous pouvez aussi vous laisser tenter par la Amazon Kindle Fire HD, sans mettre le feu à votre portefeuille elle fera bien son travail et ne devrait pas vous décevoir. Dans un registre similaire nous aurons la Asus MeMo Pad HD7, la Fnac Kobo Arc, la Asus FonePad, ou encore la Samsung Galaxy Tab 3 8.0.
Concernant Microsoft, il parait qu’ils sont sur le coup mais actuellement nous n’avons rien à nous mettre sous la dent, affaire à suivre…


Voila, l’article est terminé, j’espère que nous avons répondu à vos plus grandes interrogations, que nous avons débroussailler ensemble ce terrain de demain, ces grandes innovations et ses loupés.
Nous avons omis beaucoup de modèles, car vous le savez c’est comme dans la vie on trouve de tout. Toutefois sur les modèles énoncés vous ne risquerez que peu : la mauvaise surprise.

James Bond l’agent double est alcoolique!

Image

92 unités d’alcool en moyenne par semaine, la décision est sans appel pour James Bond

Ce sont 3 médecins britanniques qui se sont amusés à compter les verres commandés par l’ agent secret. D’après eux, si James Bond boit sa « vodka Martini, secoué, pas mélangé», c’est parce que d’après eux, Ian Fleming ferait référence aux tremblements de mains produits par l’alcool.

Les 3 médecins ont décortiqués 12 bouquins afin de se donner une idée précise de la consommation de l’agent 007. 1150, c’est le nombre d’unités savourés par Bond. (a savoir, en Grande-Bretagne, une unité d’alcool équivaut à 10 ml soit 8 grammes d’alcool)

Pour l’organisme de la santé, la limite est à hauteur de 210 grammes par semaine, la consommation est dite à risque au dessus de 280 grammes et novice au-delà de 420 grammes.
D’après les calculs de l’enquête, James Bond lui, boirait en moyenne 92 unités d’alcool par semaine soit 736 grammes.

Si je peux vous donner un bon conseil, n’allez pas vous amuser à jouer au Neknominate avec cet alcoolo de  James Bond ! S’il continue comme ça, il risque de bientôt rendre sa plaque parce qu’il aura développer une maladie du foie avec quelques problèmes érectiles pour couronner le tout. Et d’ailleurs James, tu sais toi quelle bouteille il faut ramener en soirée ?

 

Publicité – Nike fait danser le Brésil

Nike au Brésil

L’équipementier américain Nike est habitué à régaler avec ses publicités footballistiques toujours très réussies notamment à l’approche des grandes compétitions. La clé de leur succès réside dans le fait qu’il se permet toujours le luxe de se payer les meilleures stars de la planète pour ses publicités, et le résultat est toujours au rendez-vous.

À quelques mois de la coupe du monde, il nous présente un spot promotionnel en faveur du pays organisateur, le grand Brésil, emmené par son capitaine emblématique Thiago Silva et les perles qui composent actuellement la seleçao  avec notamment par une génération de petits génies du ballon tels que Neymar, Lucas, Bernard, ou Oscar. On vous laisse trouver par vous même les autres guest que Nike a invités pour l’occasion, en tout cas c’est samba

Le court métrage de Guillaume Canet: « Ivresse »

« Amuse-toi mais reste en vie » Patrick Chesnais

Guillaume Canet, en partenariat avec la Fondation VINCI et l’association Ferdinand a réalisé « Ivresse », un court métrage sur la première cause de mortalité des 18-24.

Patrick Chesnais, le président de l’association « Ferdinand » fondée après avoir perdu son fils dans un accident de la route en 2006 en est à son huitième court métrage. Guillaume Canet quant à lui aurait accepté sans réfléchir ayant lui même perdu un proche dans un accident. Alors n’essayez pas de faire le Paul Walker ou le James Bond au volant. La vie on en a qu’une

Ivresse raconte les ivresses d’un jeune couple, on vous laisse découvrir ..

« Amusez-vous mais restez en vie »

Making Of Ivresse

Vidéo – « The Hobbit » version Simpsons

Les Simpsons partent de la comté.

Quelques semaines après le générique spécial Halloween de Guillermo del Toro, les Simpsons se payent The Hobbits.

Alors que le deuxième opus de Peter Jackson est prévu le 11 décembre sur nos écrans. Matt Groening et ses acolytes prennent de l’avance en réalisant un générique des Simpsons avec les personnages de Tolkien. C’est ainsi l’occasion de découvrir Moe en Gollum, Marge en Gandalf le gris ou encore Homer en Gimli. Wouh pinaise !

 

 

 

Voir aussi :
La série d’illustrations « Distroy » de l’artiste PEZ avec une caricature d’Homer
La bande d’annonce selon Guillermo del Toro

 

Vidéo – GoPro l’ultime descente de VTT avec Kelly McGarry

Kelly McGarry

GoPro continue sa série de vidéo et vient de sortir cette dernière vidéo où on embarque sur le vélo de Kelly McGarry, qui a réalisé un backflip en VTT impressionnant au-dessus d’un canyon de plus de 20 mètres de profondeur. Une vidéo tout simplement hallucinante. 1 000 000 de vues en 1 jours !

 

Kelly McGary sur le VTT est  un  jeune néo-zélandais  qui n’a visiblement pas froid au yeux, et qui à semble t-il un sacré coup de guidon pour assurer un run aussi fluide. La bonne blague c’est que malgré tout ça, le mec ne remporte pas la première place de la compétition. Dans ces conditions,  on se dit que le niveau doit tout de même sacrément être élevé au Red Bull Rampage.

Bref, Red Bull et GoPro, deux acteurs majeurs des sports extreme qui montrent encore une fois que les limites terrestres n’existent pas, pour qui veut bien s’en donner la peine. On aime cette état esprit, et chapeau Monsieur Kelly McGarry.

 

Ici notre article – La Vie selon GoPro => 

Publicité – La campagne choc de l’ONU Femmes (Ogilvy & Mather)

Encore une belle campagne d’affichage de la part de l’ONU Femmes et Ogilvy & Mather !


Depuis juillet 2010, ONU Femmes créé par l’ONU (l’organisation des Nations Unies) lutte pour l’égalité des sexes et la liberté  des femmes à travers le monde.

Vous connaissez sûrement cette nouvelle mode sur les réseaux sociaux, du screenshot Google lorsque vous cherchez une info sur le moteur de recherche, et vous obtenez des propositions (les plus tapées) plus que loufoques .. ?

Exemples de suggestions Google :

HEUREUSEMENT QU’IL Y A DU PASTIS DANS LES PLACARDS DE LA GENDARMERIE

COMBIEN FAUT-IL DE NAINS POUR CREUSER EN 2 JOURS UN TUNNEL DE 28 M DANS DU GRANITE

IL FAUT DIGERER UN SANGLIER CETTE NUIT AU BORD DU LAC


Voici la version choc signé par l’agence Ogilvy & Mather



Belle campagne de publicité qui montre encore une fois comment les modes médiatiques peuvent être utilisées au service d’une juste cause. En l’occurrence le droit des femmes qui plus qu’une cause est un devoir, voir une nécessité!

 

 

A lire aussi : 30 Publicités qui vont vous faire réflechir

Vidéo : Mica, le ski à l’état pur

Le temps d’une vidéo avec Mica.

Il y a encore et Dieu merci, beaucoup d’endroits sur terre qui méritent le coup d’œil. Pour les amateurs de ski, le domaine  de Mica au Canada fait partie de ces petits coins de paradis. Considéré par beaucoup comme le plus grand domaine héliski de la planète, il offre aux rideurs plus de 9500 km2 de descente avec 25 mètres de neige par saison. 

C’est donc une place très convoitée que malheureusement très peu de skieurs peuvent s’offrir du fait de sa localisation totalement sauvage. En effet,  pour les simples citadins que nous sommes l’héliportage au Canada reste un doux rêve que l’on caresse à chaque fois que l’on mate des vidéos de skis sur Internet, comme dans le dernier clip GoPro.

Cependant les mecs du team Salomon n’ont pas les mêmes considérations matérielles que nous et se sont offerts le luxe d’un petit séjour à Mica pour nous ramener cette vidéo qui met l’eau à la bouche avant d’attaquer la saison des neiges.

Embarquez donc pour un voyage organisé avec  Mike Douglas, Mark Abma, & Chris Rubens, les pointures de l’équipe en matière de freeride, qui se la régale et qui nous régale aussi avec cette vidéo qui pue la poudre, le feu de bois, et le farte Canadien …

 

Si certains veulent tenter l’expérience, voici le lien du site internet de Mica Heliskiing sinon, pour les amateurs de ski, on vous invite à lire l’article suivant : sur le ski freeride Français !

 

 

Vidéo – Les Simpson selon Guillermo del Toro

Et si Guillermo del Toro était le réalisateur des Simpson ?

Guillermo del Toro a réalisé la bande-annonce du traditionnel épisode spécial  d’Halloween. Un petit bijou d’animation bourré de références au cinéma d’horreur cher au réalisateur mexicain.

Les Simpson, la série américaine qui fut consacrée par le Times en 1999 comme la meilleure série du XXe, sort chaque année un épisode spécial Halloween. Tradition depuis la saison 2, chacun d’entre eux est l’occasion pour les créateurs de la petite famille de revisiter à leur sauce certains des grands classiques de l’horreur ou du fantastique, du Corbeau d’Edgar Alan Poe à Shining, en passant par Harry Potter ou  Hanibal Lecter, ils s’en donnent à cœur joie. (En parlant d’Harry Potter, vous pouvez faire notre test pour savoir quelle maison Poudlard est faite pour toi)

Cette année Matt Groening et ses confrères se sont payé un invité de luxe pour réaliser la bande-annonce, en la personne du réalisateur  Guilllermo del Toro. Le prodige mexicain de l’horreur et du fantastique, à l’origine notamment de films comme  Hellboy ou  le Labyrinthe de Pan.

Résultat, une vidéo complètement barrée où l’on voit la ville de Springfield en proie à un étrange manège lugubre et la famille Simpson qui se transforme peu à peu en chose horrifiante à la manière des Addams. Il y a du Lovecraft, Hitchcock, Stephen King, Lewis Carroll, et même du Mary Shalley dans cette vidéo. Saurez-vous  trouver les autres références ? Allez, on attend de voir dans les commentaires !

 

La sortie de l’épisode est prévue dans la nuit du  dimanche 6 Octobre 2013 aux Etats-Unis, mais il faudra patienter encore un peu pour le voir sur nos télévisions françaises. Et dire que la série existe depuis 23 ans et continue de nous surprendre !

Si vous voulez en savoir plus sur le réalisateur et scénariste Mexicain rendez-vous sur le site officiel des fans de Guillermo de Toro.

Médias – Neknominate la nouvelle connerie alcoolisée des réseaux sociaux.

Image

Neknominate : Le nouveau défi alcoolisé des réseaux sociaux

Vous avez vu une vidéo d’un pote boire un quintuple cul-sec de tequila (20cl) alone dans son salon ? Vous n’avez pas compris pourquoi il postait ça sur Facebook un lundi à 17h et commenciez à vous demandez s’il n’était pas devenu alcoolique ? (ou du moins s’il ne se l’avouait pas enfin).

Mais lorsque, plus tard dans la soirée, vous êtes revenus sur le réseau social bleu. Vous tombez sur la vidéo de votre ex beau-frère de 17 ans ½ la bouteille d’une main, le blunt de l’autre… vous ne pouvez pas vous empêcher de remarquer la même « signature » en fin de vidéo que celle de votre ami; ils mettent au défi d’autres « rapteus ». Mais pourquoi ? 

Alors pas de panique si vous êtes en retard ; Hulubberlu vous explique le phénomène Neknominate.

Après la mode de se prendre en photo allongé (planking) ; celle de se prendre avec une moustache dessiné sur son doigt ou celle de se prendre sur des toits (rooftopping). C’est une nouvelle tendance qui envahit les réseaux-sociaux : Le NEKNOMINATE.

Le Neknominate ; c’est un tout nouveau jeu d’alcool. Aussi intelligent que la mode de 2011, qui était de se mettre des tampons imbibés d’alcool dans le cul, sauf que cette fois, ça se passe sur internet et ça ne vient pas de Russie mais d’Australie.

Hé oui, l’Australie est aussi un pays avec une bonne descente ! D’après Vice, 40 millions d’euros auraient été mis en place par Kevin Rudd pour stopper les accidents liés à l’alcool.

 

Le principe ?

1 – Un ami vous « nomine » dans une vidéo en vous mettant au défi de prendre un cul-sec de bière
2 – Vous avez 24h pour poster, à votre tour une vidéo où l’on vous voit boire votre binch de la manière la plus originale possible en remerciant l’ami qui vous a lancé le défi en début de vidéo.
3 – Vous finissez la vidéo en nominant 3 nouvelles personnes
Alors OUI, le principe est plutôt fun : boire une bière cul-sec de la manière la plus originale possible. En effet, on aurait pu inventer pleins de choses hyper sympas ! Imaginez, un neknominateur déguisé en Mickey à Disney aurait lancé le défi à 3 fêtards, le premier aurait demandé à un pote posté au balcon de lui verser une bière dans le gosier. Le second aurait bu à la bouteille dans un aquarium ; quand au troisième, il aurait bu tête à l’envers dans la cuvette des chiottes (je tiens à préciser que les deux derniers sont tirés d’une histoire vraie)

 

Mais au final, pour neuf vidéos sur dix, c’est la même chose: essayer de boire la plus grosse quantité d’alcool de la manière la plus banale au monde : en se filmant chez soi avec sa webcam.

Alors :

Si vous trouvez que c’est plus fun de faire un apéro tout seul chez vous en défiant vos potes via un écran plutôt que de le faire en vrai.
Si vous trouvez que c’est bien d’avoir des vidéos de soi entrain de faire des bitures express qui circulent sur internet (Hé oui, même si vous avez coché l’option « privé » de facebook).
Ou alors si vous avez été défié et que votre ego vous pousse à répliquer (l’ego est toujours plus fort dans les jeux d’alcool). Faites-nous plaisir : N’essayez pas de vous faire une bouteille de Jack Da cul sec pour ensuite gerber sur votre ordi en postant la vidéo. Contentez-vous d’une bière ou d’un verre normalement dosé mais concentrez vous sur l’idée la plus créative pour boire votre breuvage !

 

(photo: edinburghnews)

10 raisons de tout plaquer et devenir Sims !

10 raisons de tout plaquer et devenir Sims !

J’étais en cours de Finance et réfléchissais un peu au sens de la vie et aux pénibles décisions cornéliennes auxquelles nous faisons face tous les jours : Pizza ou McDo ? Partiels ou Apéro? Game Of Thrones ou House of Cards ? Quand j’ai soudain eu une épiphanie: Nous devrions tout plaquer et devenir Sims !

1. Si ton couple bat de l’aile ? Noie ton partenaire 🙂

Rien n’est plus gênant que de devoir larguer son partenaire pour cause de lassitude. Notre cœur nous pousse à envoyer un texto du style « C’était sympa mais j’ai plus trop la motiv’, bon week end quand même ! », quand notre raison nous dit « Envoie une carte avec des chatons dans un panier, ça passera mieux ».

Noyez-le et plus jamais vous ne ferez ce choix !

2. Même en étant étudiant, il n’y a pas de fin de mois difficile !

Rosbude, Klapaucius, Motherlode !;!;!;!;!;!;!;!;!;!;!;!;!;!;!;!;!;!;!;!;!;!
En étant Sims, il n’a jamais été aussi simple de s’enrichir les fesses dans un lit, le caviar dans la bouche et le champagne à la main ! (lire notre article sur les étudiants expat ?)

3. Tu n’es pas obligé de faire les courses:

Pour la simple et bonne raison que quoi que tu fasses, ton frigo sera toujours rempli et tu pourras toujours « casser la croûte ». Tu n’as pas de frigo ? Achète-toi un banquet et garnis-le de poulet et de gâteaux !

4. Ta voisine t’agace ? Enferme-la dans 4 murs !

Je n’ai jamais aimé son ton agressif ou le fait que son caractère principal est « espiègle ». J’avais fait un effort en me retenant de faire du rentre dedans à son mari mais la voir danser comme une merde sur un air latino de Lorie dans mon salon pendant ma Garden Party ? C’est trop. Elle l’a mérité.

5. Il n’a jamais été aussi simple de devenir Astronaute ou Empereur du mal !

Je me souviens encore de ma mère qui me disais « Mais Léa ! Pour faire médecine, encore faut-il être intelligente ! ». En étant Sims, je lui aurai d’abord construit une petite maison confortable au fond du jardin sans porte. Puis j’aurai joué aux échecs 15 jours, lu un livre, léché une fois les bottes de mon patron avant de devenir chef d’hôpital.
Dans ta face.

6. Je tombe amoureuse toutes les heures !

Il me suffit d’une sortie au parc ou d’un simple mariage (le mien ?) pour tomber amoureuse du voisin militaire, de la voisine enceinte ou encore de ce jeune adulte de facteur ! La vie n’a jamais été aussi rose.

7. Avoir des enfants n’est pas un enfer !

D’abord, tu peux décrocher le téléphone et en commander un comme on commande des sushis en plein Paris (les pizzas c’est has been (comme dire has been en fait)). Si tu décides de les porter toi-même, tu es enceinte trois jours et l’accouchement ressemble à un cri de petite crampe d’estomac suite à un mauvais mexicain. Jusque là, on a vu plus compliqué je crois !

8. Les élever demande encore moins d’effort:

« A de goudjiaaa ! ». Les voilà partis à l’école ! Tu peux enfin souffler en prenant un bain moussant ou faire crac-crac avec la femme de ménage. Lorsqu’ils rentreront de l’école ? Laisse-les faire leurs devoirs (ou menace-les d’école militaire), tu pourras préparer une salade d’Automne pour ta femme qui est chanteuse de rock. Après ça, ils iront se coucher de fatigue et tu seras tranquille pour raconter une blague salace au fantôme de ta voisine chiante que tu as tué la semaine dernière.

9. Tu as pris 20kg ? Fais une heure de gym.

Allume la télé, choisis la chaîne sportive et imite cette dame à l’écran. En une heure, tu peux dire adieu aux fesses Kardash’ et bonjour au corps Victoria Secret !

10. Change de vie comme de chemise:

Je n’aime plus cette coiffure et cette chemise à carreaux. En plus elle n’est pas à moi… Puisqu’elle est à Caro (Rires). Et je ne préfère même pas parler de mon job d’agent secret. C’est décidé, demain j’aurai une barbe de hipster, un slim violet et je serai écrivain. Bisous.

Si toi aussi tu veux traquer ton quotidien contre une vie de Sims, retrouve-moi à Sunset Valley à 17h avec 20 simflouz.

Qu’est-ce que le speedrun ?

Image

Non, le speedrun n’est pas un nouveau sport qui consiste à courir le plus vite possible sur une certaine distance ; ça existe déjà (et ça s’appelle l’athlétisme). Rien à voir non plus avec les voitures, genre Fast & Furious. Il faut aller voir du côté des jeux vidéos pour voir ce que représente cette nouvelle discipline. Car en effet, il s’agit bien d’une discipline. Les sports électroniques, qu’on appelle aussi e-sport est en plein développement. Sur internet, les jeux deviennent des supports intéressants pour le développement et l’organisation de tournois, de compétitions, de ligues etc. et cela génère beaucoup d’argent. Pour ne citer qu’un seul exemple, un jeu en équipe avait généré en 2015, une récompense totale de 20 millions de dollars, que devaient se partageait les participants vainqueurs. Nul doute que cela se généralisera de plus en plus, au fil du temps.

Crédits photo : kitguru.net

Qu’est-ce que le speedrun ?

Pour en revenir plus précisément au speedrun, il s’agit d’une discipline qui consiste à terminer un jeu le plus rapidement possible. N’importe quel jeu peut alors se prêter à l’expérience, et généralement chaque jeu attire sa propre communauté. Vous l’aurez compris, pendant que vous passez, vous, des heures entières à finir un jeu, ces joueurs d’exception le font eux en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Ils ont généralement un lien particulier avec le jeu sur lequel ils travaillent : un lien affectif d’abord, car il faut avoir un minimum de passion pour l’univers dans lequel on se plonge des heures durant. Et puis aussi, il faut développer une certaine volonté de faire mieux ; car si c’est une compétition officieuse contre le jeu, c’est aussi une compétition en ligne : les records sont enregistrés sur internet (et validés par vidéo), et chacun peut, à sa guise, essayer de le battre. On parle ici de plusieurs centaines (voire même milliers) d’heures devant un écran, avec l’espoir de gagner quelques secondes sur le record fixé… Volonté quand tu nous tiens !

Crédits photo : gameinformer.com

C’est une approche du jeu qui est moins ludique, certes, mais beaucoup plus technique : le jeu redevient un support faillible, avec lequel il faut lutter. Il faut, par exemple, repérer et apprendre le schéma de tel ennemi (qui sera tout le temps le même), manipuler le hasard (une expression que l’on retrouve souvent chez le speedrunner), parfois même sauter un niveau tout entier… Le travail de ces joueurs est énorme. Généralement, un speedrunner ne se consacre qu’à un ou deux jeux à la fois ; on ne peut pas tout connaître sur tout, et maîtriser à la perfection toutes les techniques. L’idée est donc de devenir une sorte d’expert du support, de l’assimiler complètement, en allant même parfois jusqu’à visiter les codes de programmation pour comprendre le fonctionnement interne du jeu. Vous, quand vous jouez, vous ne voyez pas tout ça bien évidemment ; le speedrun est une variation qui intervient dans l’univers du jeu et qui permet de voir le jeu autrement. Voyez par vous-même :

Seulement, il y a aussi beaucoup d’argent là-dedans. Au début, c’était une activité bénévole, pour la hype comme on dirait aujourd’hui, et les bornes d’arcade de l’ancien temps représentaient en quelque sorte un début de speedrun : les scores et les temps de chaque joueur était enregistré, celui qui prenait la suite de la partie essayait bien évidemment de faire mieux. Aujourd’hui, la technologie aidant, le streaming permet à ces joueurs de gagner de la notoriété mais aussi un peu d’argent. Des milliers de personnes les regardent, comme on regarde un match de football à la télé. On regarde quelqu’un jouer à un jeu, faire des belles choses, s’énerver parfois lorsqu’une technique ne marche pas, ou crier de joie lorsque tout se passe bien. Le chronomètre défile généralement à l’écran et on vit le jeu avec la même tension que le joueur ; le spectacle est bien là. Et puis plusieurs fois dans l’année, les communautés de speedrun organisent des grands évènements caritatifs : c’est alors des marathons entiers, se déroulant sur plusieurs jours, qui permettent d’engranger des milliers de dollars qui sont ensuite reversés à diverses associations de lutte contre les maladies, la faim dans le monde (cf notre article sur la nourriture suivant les pays), etc. On est donc proches du sport ; et je ne peux que vous inciter à aller voir ce que ça peut donner, d’être curieux, parce que si vous êtes joueur(euse), cela peut vraiment vous montrer une autre facette de votre activité favorite !

X-Files, retour gagnant ?

Image

Ça y est, la nouvelle saison d’X-Files vient de se terminer (enfin commence, si vous vous trouvez en France). Les fans sont ravis, les foules sont en délire ; bref, tout le monde est content. Enfin, il faut dire que cette série possède deux sortes d’admirateurs : les fans, les vrais, qui connaissent sur le bout des doigts la différence entre les épisodes dits « mythologiques » et ceux qui se suffisent à eux-mêmes (les « loners » (les « tout-seuls ») pour les intimes). Et puis et il y a les gens qui regardaient X-Files comme un programme, mais qui regarderont aussi ce soir parce que c’était une époque. Pour l’une des premières fois à la télé, on faisait face aux extra-terrestres, aux complots étatiques, aux mutants, aux expériences scientifiques ratées, etc. Aujourd’hui les séries comme celles-là sont légions, mis à part que les extra-terrestres sont remplacés par des vampires… Chacun son truc !

Mulder & Scully, le retour

Crédits photo : cinema.jeuxactu.com

Finalement ceux qu’on veut le plus revoir, ceux qui font que la série est ce qu’elle est ce sont les deux personnages emblématiques, j’ai nommé : Fox Mulder (interprété par David Duchovny) et Dana Scully (interprétée par Gillian Anderson). Et ça, c’est un véritable plaisir ! Évidemment, le temps a fait son oeuvre mais cela ne change rien ; les personnages sont toujours les mêmes. Mulder est toujours autant attiré par le paranormal et la recherche de vérité, il reste sur sa ligne « I want to believe » (dédicace au fameux poster, qu’on retrouve avec autant de joie que les personnages). Scully est toujours autant hésitante, prête à basculer du côté paranormal, mais son côté scientifique la retient dans le monde réel. Vous l’aurez compris, c’est cette relation qui permet de rendre les personnages complémentaires, et ça marche encore aujourd’hui, après 14 ans d’absence.

Une saison irrégulière

Premier épisode : chips dans un bol, une bière décapsulée et c’est parti. Nous voici lancés dans X-Files version XXIème siècles. Les personnages et leurs nouveaux gadgets : téléphones portables (que Mulder a du mal à utiliser), problématiques mondiales d’actualité. Ah, tiens, ce bon vieux Skinner et « L’Homme à la cigarette » (d’ailleurs c’est pas hasbeen ça ?) sont là aussi. Mais le premier épisode (en réalité, deux fois 45 min) pose les bases de cette nouvelle saison : première confrontation à un vaisseau extra-terrestre, personnages dans le doute, maltraités, rencontre avec des protagonistes d’anciens épisodes. Tout y est. Ça ressemble même à du fan service, mais c’est très bon. Et puis le troisième épisode : incompréhension totale. Quel rapport avec la série ?

Et puis l’épisode 5, l’avant-dernier de la saison. Intitulé « Babylon », celui parle même de terrorisme sur fond de djihadisme ; à la fois très ancré dans l’époque moderne, mais aussi traité de manière très américaine, cela aura au moins eu le mérite de poser le débat mais aussi de diviser les fans… Peu importe, la saison s’achève sur un sixième épisode digne d’un X-Files, et nous lui pardonnons ses écarts de conduite. Six épisodes c’est court, ça donne l’eau à la bouche, et bien sûr nous espérons que cette saison 10 sera le début d’une longue série de saisons qui reviendront hanter notre inconscient collectif.

De l’intérêt de la série aujourd’hui

La question qu’on peut se poser c’est : pourquoi reprendre une série comme X-Files, qui a autant marché, après autant d’années d’absence, et risquer de se manger une énorme gifle d’audience ? Les fans de séries sont exigeants, c’est un trait commun ; la fin de Lost aurait pu provoquer une fin du monde tant la communauté était déçue. Alors quel est le sens de revenir aujourd’hui ? Peut-être parce que les complots ont gagné en popularité, du fait du développement d’internet et qu’il y a une demande à ce niveau là. Chaque jour, nous pouvons lire des articles sur internet qui nous expliquent qu’on capte des ondes radios de galaxies lointaines, que des soleils ont des orbites tellement étranges qu’on ne peut pas les expliquer ; X-Files va finalement explorer cette spiritualité là, celle qui est en chacun de nous et qui nous fait nous demander : est-ce que nous sommes seuls dans l’univers, ou bien si ce n’est pas le cas, à quoi ils ressemblent ces mecs-là ?

Lettre ouverte à Game of Thrones (spoils)

Image

Attention, cet article contient de gros spoils de bâtards sur l’objet médiatique « Jeu des Trônes », le jeu télévisé présenté par Charlie et Lulu. Rires. La vérité mon frère, il faut que tu aies vu les 5 saisons de Game of Thrones : Game of Thrones 1, Game of Thrones 2, Game of Thrones 3, Game of Thrones 4 et enfin Game of Thrones 5 sinon tu es mort. Je compte aussi révéler des éléments des livres ignorés par les scénaristes donc si tu t’en bats les couilles, tu peux continuer, sinon arrête-toi là.

 

Oui, je suis un peu un comme Khaleesi : un gros rebelle

 

 

 

 

 

 

 

 

Lettre ouverte à Game of Thrones 


Messieurs les scénaristes
, j’ai beaucoup aimé me poser chaque lundi soir avec mes colocs au plus grand des calmes, burgers et bière en main, afin de suivre les aventures du flic de Shangaï de Jean Neige. Cependant, j’ai été parfois étonné par vos décisions prises à l’encontre du scénario. Je comprends votre choix d’accélérer ou de raccourcir les histoires de certains, d’inventer ou d’ignorer celles des autres et de globalement tenter de rendre cohérent un univers aux yeux d’un large public de babtous fragiles.


Mais laissez-moi aborder plusieurs points :

  • JON SNOW EST MORT POIGNARDÉ !!! Mais reste tranquille, il va peut être se faire ressusciter par Melisandre ou par les Dragon Ball.
  • SANSA STARK SE SUICIDE !!! Dans le livre, elle ne quitte pas le Val d’Arryn et c’est une demoiselle se faisant passer pour Arya Stark qui épouse Ramsay, du coup j’ai trouvé intéressant de simplifier l’intrigue en la mariant à ce charmant jeune homme. Voila une vidéo prouvant qu’il est un beau gosse gentil :

https://www.youtube.com/watch?v=WEQnwF4yoWI

  • À la fin du dernier épisode, le type en armure qui prend naked Cersei dans ses bras est La Montagne, ressuscité/réparé par la magie noire de Qyburn. Avoue tu es choqué.

 

 

  • Duncan MacLeod du clan MacLeod est joué par Adrian Paul dans la série Highlanders. J’aime beaucoup cette série. Partage cet article si tu es d’accord.
  • Dans les livres Game Of Thrones, l’intrigue de la famille Greyjoy est développée et plutôt sympa. Genre ils font du bateau, déclarent la guerre aux Tyrell et se rendent à Meeren pour tenter de voler les Dragons de Khaleesi. Rien que ça.

 

 

  • Jaime Lannister ne va jamais à Dorne, parce que les AirBnb sont trop chers et parce qu’il a autre chose à foutre comme gérer la situation dans le Conflans et s’éloigner de sa soeur.

Les vrais savent.

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Où est le cliffhanger de l’intégrale 3 « A Storm of Swords » hein ?! Parce que c’est quelque chose ce super cliffhanger. J’aimerais tellement vous révéler ce cliffhanger mais je ne dirai rien, mais bordel quel cliffhanger quand même ! Je pense appeler mon fils Cliffhanger d’ailleurs. En fait, Catelyn Stark est ressuscitée par  Thoros de Myr de la Fraternité sans Bannière !!! #cliffhanger
  • Dans le livre, Daenerys est assassinée par Tyrion ! Non je déconne, j’en sais rien.
  • La théorie la plus répandue sur « A Song of Ice and Fire » est R + L = J. Cette équation permet de prouver qu’un triangle est rectangle xD. En fait, cette théorie veut que Rhaegar Targaryen (le fils du Roi Fou) ait chiné Lyanna Stark et qu’ensemble ils aient procrée le petit Jon Snow. Un secret bien gardé par Boromir du Gondor. Une autre théorie populaire prétend que Tyrion a pour père Aerys II (le roi fifou), et non Tywin, ce qui ferait de lui un Targaryen tout comme Jon Snow. Beaucoup de détails répartis à travers les intégrales soutiennent ces théories mais rien n’est dit explicitement.Du coup, on aurait un trio Daenerys/Tyrion/Jon comme à l’époque de la conquête de Westeros par les Targaryen avec 3 dragons à disposition. Ce serait fabuleux ! Oui sauf que non, car les lecteurs savent qu’il existe un paramètre important qui n’apparaît pas dans la série. Mais la vie de ma mère que je ne dirai rien, il se peut que cet élément soit dévoilé dans la saison 6 de la série Game Of Thrones.

C’est avec ce petit teasing des familles que je vous laisse. Bisous les mignons ! (et allez checker mes autres articles ici )

Deathmatch : True Detective VS Julie Lescaut

Image

Aujourd’hui, deux séries policières s’affrontent dans l’arène des combats à mort afin de savoir laquelle est la meilleure.

Dans le coin droit nous avons True Detective, une série américaine d’anthologie de 8 épisodes traitant de 2 inspecteurs de la Louisiana State Police qui sont interrogés sur une enquête qu’ils ont résolus 17 ans auparavant.

Dans le coin gauche, son adversaire du jour, Julie Lescaut, une série française de 22 saisons et 101 épisodes, qui narre l’histoire d’une commissaire de police de la banlieue parisienne qui tente d’allier son travail et sa vie de famille.

Ce duel se déroule en 5 manches, suivant les critères officiels de la Ligue Officielle des Critères de Comparaison des Séries.

Let’s play !

Audience

La communauté des fans de Julie Lescaut en 1993, déjà en avance sur leur temps.

Julie Lescaut a comptabilisé en moyenne 8.5 millions de téléspectateurs pour chaque saison. En multipliant ce chiffre par le nombre de saisons (22), cela fait une moyenne de 187 millions de téléspectateurs au total, soit la population du Pakistan. C’est comme si tous les Pakistanais regardaient Julie Lescaut. C’est fou non ?

Cependant True Detective a fait mieux avec 11 millions de téléspectateurs en une saison. Si je multiplie ce chiffre par le nombre de saisons, cela fait 11 millions toujours, ce qui ne correspond pas du tout à la population de la Creuse. Ce chiffre ne prend pas en compte les téléchargements illégaux. De toute façon c’est interdit par la loi, c’est Hadopi qui le dit.

Pour que cette épreuve soit équitable, nous restons sur le critère du nombre de téléspectateurs moyen par saison. Ainsi True Detective remporte le point.

TD 1   /  JL 0

Scénario

 

Les premiers scripts de True Detective.

Dans Julie Lescaut, chaque épisode est une nouvelle enquête, avec en fond l’évolution de sa vie personnelle, sa relation avec ses filles ou son ex-mari, et des choses de la vie de tous les jours comme aller chercher le pain avant de rentrer à la maison, ou faire deux trois drifts sur un parking pour décompresser.

True Detective propose un scénario en flashback. Les deux inspecteurs sont interrogés sur leur enquête de 1995 car des meurtres similaires ont lieu aujourd’hui. La narration se concentre sur leurs investigations avec en fond  la relation entre Rust Cohle et Martin Hart et leurs vies personnelles pour ensuite évoluer vers l’enquête de 2012. Cherche pas il n’y a pas de blague dans ce paragraphe.

Pour son fil rouge, ses rebondissements et son dénouement à couper le souffle, la série américaine remporte son deuxième point.

TD 2   /  JL 0

Acteurs

 

Matt Leblanc n’a rien à faire dans cet article.

 

D’un côté nous avons Matthew McConaughey avec son Oscar et Golden Globe du meilleur acteur pour son interprétation dans Dallas Buyers Club, et Woody Harrelson avec son Emmy Award du meilleur second rôle masculin pour son rôle dans Cheers en 1989, ses 3 grands prix de Formule 1 et son doctorat de trompettiste. Mais aucune récompense pour leur prestation dans True Detective.

De l’autre côté se tient Véronique Genest, avec son baccalauréat mention bien , ses trois Sept d’Or en 1997, 1999, et 2001 et le prix spécial du public au festival de la fiction TV de Saint Tropez 2003, tout ça pour son rôle dans Julie Lescaut !!! Ca calme hein ?

La petite dame remporte le point.

TD 2  /  JL 1

Ambiance

 

Charmant voyage.

Julie Lescaut est tourné à la façon Plus belle la vie,  c’est à dire qu’il y a très peu de musique sauf pour les scènes d’action, et il y a toujours cette impression que les acteurs se font autant chier que les téléspectateurs et qu’ils ne croient pas en leurs textes. Néanmoins, cela n’a pas empêché la série de remporter le Sept d’Or 1997 du meilleur montage. C’était grâce à Windows Movie Maker.

True Detective, c’est juste l’Emmy Award 2014 de la meilleure réalisation pour une série dramatique. Bitch.

TD 3  /  JL 1

Personnages principaux

Petite moustache à la Movember, posey.

Dans True Detective, Martin Hart est un type qui se dit lui même « normal ». Mais qu’est ce que la normalité ? Vous avez 4h.

Le duo d’inspecteurs est surtout marqué par le caractère et le style de Rust Cohle, joué par Matthew, Mat comme j’aime l’appeler. Très bon détective,froid, parle peu, ne croit pas à la religion après la mort de sa fille, il est du genre à sortir des répliques qui apportent la joie:  » Je crois que la conscience humaine est un faux pas tragique de l’évolution (…) Peut-être que la seule chose digne à faire, pour notre espèce, c’est de renoncer à notre instinct, arrêter de nous reproduire et nous diriger, comme frères et sœurs, main dans la main, vers notre extinction, la renonciation ultime dans ce jeu de dupes. » Ou comment niquer l’ambiance dans une soirée.

Dans Julie Lescaut, l’héroïne arbore un style classique, brassard fluo de la Police, petit chemisier blanc, et gilet pare-balles. Cependant, notre amie est bien plus badass que ses collègues américains. Par exemple, dans l’épisode 1 de la saison 19, elle va faire du shopping et dans le magasin de l’autre coté de la rue deux motards braquent une bijouterie. Sang froid et efficacité, elle menotte discrètement la  chaîne de la moto et ainsi les deux cambrioleurs finissent les fesses sur le goudron. Reste plus qu’à appeler ce bon vieux Gilles pour embarquer les deux loubards. J’en ai eu des frissons tellement c’était intense. Julie tu remportes le point.

TD 3  /   JL 2

Mince j’ai beau chercher, je ne trouve pas une autre catégorie où Julie Lescaut peut gagner. Bon je tente le tout pour le tout.

Epreuve du bisou : est-ce que tu préfères faire un bisou à Matthew McConaughey ou à Veronique Genest ?

Et merde

TD 4  /  JL 2

Victoire de True Detective

De toute façon ce duel est truqué depuis le début.

Si vous en voulez plus sur True Détective, on vous invite à lire cette article sur le retour de la série

Mais où est passé l’esprit Canal + ?

Image

Canal + fêtera ses 30 piges, en grande pompe, le 4 novembre prochain. Pour l’occasion, la chaîne cryptée la plus célèbre de France, réserve à ses abonnés (et aux autres), une programmation spéciale pendant tout le mois de novembre.

Depuis sa création, Canal + a façonné le paysage audiovisuel français, et a contribué à renouveler les codes du divertissement en proposant des programmations novatrices adaptées à chaque époque. Si mes parents ont pu s’esclaffer devant les entrées fracassantes d’un José Garcia, boudiné dans une jupe trop serrée,  au bras d’Antoine De Caunes. J’ai pris un malin plaisir à citer de manière répétée les phrases de Jean Blaguin l’humoriste (le personnage de fiction inventé par Omar et Fred). Alors que mon petit cousin de 10 ans à peine, ne jure que par la bande du Bagel.

L’Esprit du comique

Dès 1987, lorsque le grand Coluche venait présenter son journal quotidien – « Un faux, Coluche » –  peinturluré,  et déguisé comme un animateur du Club Med, il a décoiffé le post de télévision, d’une France qui n’avait, encore jamais vu ça. Il n’est resté qu’un an, mais ça allait suffire à lancer « ce Taze » médiatique, dont le dicton est « toujours + ».

De la bande des Nuls, aux Robins des Bois, en passant par les imitations de Kad et O, Canal + a tout inventé. Inventer les fausses publicités, inventer les émissions de stand-up, et même inventer les caméras cachées. Bien avant, François Damien,   c’est Philippe Vandel , Laurent Baffie,  et Jean-Yves Lafess qui ont posé les bases d’un bon micro-trottoir, celui où l’on se joue de son interlocuteur, avec subtilité et finesse.

Il y a aussi cette culture du grand bordel, façon bagarre de saloon où le barman se retrouve  projeté  la tête la première dans le piano, avec un pianiste qui continue sa partition (sans fausses notes), malgré les lancées de guitares et les frictions d’oreilles du shérif .

Dans le rôle du pianiste et maître de cérémonie, il y a eu Philippe Gildas surtout et Denisot un peu.  Dans le rôle des barmans, les trognes fantaisistes se sont succédées, du phrasé argotique de Jamel Debbouze à l’éloquence d’Édouard Baer, en passant par la folie de Jonathan Lambert et les subtilités québécoises de Gad Elmaleh.

L’Esprit du glamour

Louise Bourgoin

Canal + c’est la Silver Factory Hexagonale, on y entre petit « apprentie » comédien et on en sort icône nationale. Les garçons voulaient être Begbeider pendant que les filles se rêvaient en Louise Bourgoin. Forcément des salaires mensuels à cinq chiffres pour cinq vannes dans une chronique de cinq minutes, c’est un bon ratio. Puis il y a tout le reste: la reconnaissance, les soirées privées pendant le Festival de Cannes, les jolies filles et les contacts avec ce que le planète compte de plus médiatique. L’esprit Canal +, c’était la grande vie pour celui qui avait la chance d’y pénétrer. Un sorte de temple de la « hype » où la jeunesse de France rêvait de « faire ses classes ». 

L’esprit Foot-Ball

Désolé pour ceux qui ne comprennent pas pourquoi le football est un sport populaire, mais le succès de Canal + est aussi passé par le ballon rond…

C’est en effet la première chaîne à retransmettre la Ligue 1 puis la Ligue des Champions. Plus fort, c’est elle qui est à l’origine du classico en l’Olympique de Marseille et le Paris – Katar – Germain. Une salle histoire qui mériterait à elle toute seule un article. Mais qui se résume avec deux acteurs : Bernard Tapie et Canal +.

Tapie voulait donner à l’OM un vrai rival pour pimenter le Championnat de France. Canal Plus, diffuseur des matchs de Division 1 et propriétaire du PSG, avait également intérêt à rendre spectaculaire ces confrontations. Résultat, les déclarations d’avant-match deviennent de plus en plus agressives, sur le terrain la bataille est féroce, et cette haine se déplace dans les tribunes : le classico était né.

C’est ainsi que tous les amateurs de football ont pu se délecter pendant presque trente ans – avant que Bein ne vienne gâcher la fête –  privant par la même, les spectateurs de la Ligue des Champions gratuites sur TF1 (ça aussi, c’est une autre histoire).

Pour les amateurs du genre, Canal + est aussi à l’origine du film le plus mythique, sur l’épopée sportive, la plus mythique, du sport français : la coupe du monde 1998 (ce n’est pas moi qui le dis, c’est les anciens qui disent qui n’avaient pas vu autant de monde dans les rues, depuis la libération française en 1945).

Bref, « les Yeux dans les Bleus » c’est Canal +, les tirades d’Aimé Jacquet,  et un générique de fin, qui arrache toujours une petite larme, surtout lorsqu’on n’est pas habitué.   

https://www.youtube.com/watch?v=FZQdurLBbnQ

Mais où est donc passé l’esprit Canal  +?

On pourrait commencer tout de suite à faire tourner les tables, et à s’essayer au spiritualisme, car l’esprit Canal semble mort et enterré. Celui du « grand n’importe quoi » et du politiquement incorrect en tout cas. La bande de Petit Journal essaye de donner le change, mais derrière le sourire farceur de Yann Barthès, on constate un flagrant manque d’imagination et une difficulté redondante à trouver des sujets. Ensuite, il a le Grand Journal, héritier de Nule Par Ailleurs, qui a essayé de revenir aux fondamentaux, en demandant à Saint-Antoine, de devenir maître de cérémonie, mais là encore, ces acolytes ne suivent pas. Avec toute l’amitié qu’on peut porter aux différents You Tubeurs qui ont été débauchés par Canal + pour assurer la relève. Il est assez difficile de transposer le format des vidéos sur Internet au format de la télévision, qui nécessite un peu de folie, et d’imprévu.

Côté football,   hormis l’Equipe du Dimanche (l’EDD pour les amateurs) qui reste une référence, on nous gave de consultants qui donnent leurs avis à tour de bras, multipliant les analyses et les coups bas, oubliant souvent qu’ils ont été joueurs avant d’être consultant, à tel point que l’on a souvent envie de leur rappeler cette histoire d’hôpital et de charité….

« Vous regardez  toujours trop la télévision, bonsoir »

Super Menteur

Malgré ce constat, Canal reste Canal. Toujours capable, d’écorner l’image des politiciens avec un Guignol bien senti, ou de résumer l’actualité des dernières 24h avec un petit Zapping, lui aussi,bien senti. C’est aussi la seule chaîne qui peut se payer des vrais Lives de musique à des heures de grandes audiences, et ça fait toujours plaisir.

Puis, il y a toujours des gouailleurs  pour tenir le crachoir ; ils s’appellent  Gaspard Proust, Stephane De Groodt, ou Chris Esquerre et ne laissent jamais leur plume à la maison lorsqu’il s’agit de chroniquer l’actualité. Lorsque la TV d’aujourd’hui nous propose comme référence littéraire  absolue, Aymeric Caron, l’éloquence de ces types-là fait plaisir à entendre.

Pour finir sur une note vraiment positive, le Before du Grand Journal animé par notre Jimmy Fallon nationale, Monsieur Thomas Thourroute est vraiment ce que la chaîne sait faire de mieux. Un format court, mais intense, dans lequel il peut vraiment se passer n’importe quoi. D’abord, il y avait la Connasse, qui dans son rôle de blonde écervelée a renoué avec la grande tradition de la caméra cachée « made in Canal ».  Puis tout un tas de petits sketches marrants, comme « dans la bouche de » ou « les complots », des petites pastilles d’humour frais et assez novatrices . Mais paradoxalement,  l’émission n’a pas connu un très grand succès et c’est peut-être là où le bât blesse.

Si Canal s’apprête à fêter  ses 30 ans sans accrocs, c’est qu’elle a su trouver des concepts qui plaisent aux gens (c’est la fameuse loi de l’offre et de la demande). La conclusion  serait donc que les gens préfèrent des choses plus aseptisées et abrutissantes que la finesse d’esprit et les mots d’humour – on tombe des nues.  (Quoi ?, on me dit que NRJ 12 fait 12% de l’audience nationale avec son émission des Anges de la téléréalité). L’esprit Canal serait donc bien encore là, mais il serait caché.

Caché par le CSA, caché par les consommateurs qui ont eu marre de voir le cul de Jango Edwards sur les commodes, caché par les dirigeants qui ont voulu vulgariser la chaîne, caché aussi par la mentalité  d’une société de plus en plus austère. Canal fait désormais dans la facilité et donne aux gens ce qui veulent voir: un mélange de monotonie intellectuel et de bienpensante, avec comme principal soucis de ne choquer personne.

Pour les quarante ans de la chaîne alors, il serait peut-être bien de penser à nous secouer (à nouveau)…   

Témoignage – J’ai regardé un programme de télé-réalité.

Image

En tant que rédacteur à Hurluberlu mais aussi chercheur en physique quantique, j’aime tester mes limites, aller au-delà du possible pour me sentir plus vivant que jamais. Ainsi je me suis lancé dans l’expérience du programme de télé-réalité. J’ai choisi Les Ch’tis contre les Marseillais , car c’est un combat entre le nord et le sud et qu’on peut facilement comparer cette bataille à la fameuse Guerre de Sécession.

Pour que vous sachiez de quoi je parle, générique :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=VeqZCSTd_LM[/youtube]

Télé-Réalité : Les Ch’tis contre les Marseillais

Allez tout le monde avec moi : « Ouuuu aaa aaa, les cht’is et les marseillaiiiiis ».

Vous sentez ce mélange de chanson française traditionnelle et de Danca Kuduro ? C’est l’esprit que l’émission cherche à vous faire partager. Un melting pot de cultures, de valeurs, et d’influences ethniques. J’adore.

Vocabulaire limité, silicone, et prostitution, j’ai testé pour vous un programme de télé-réalité.

Des moqueries incessantes.

En fait il y a écrit « Les Ch’tis vs les Marseillais », mais vous ne savez pas lire.

Ça a commencé par un rictus, puis ce fus un rire, une rigolade, une mascarade, du mascara, puis un weeling en bmx. La moquerie, mesdames et messieurs. C’est bas. J’ai honte de le dire mais j’ai ris. Pas de leur humour, mais d’abord de leur physique. Blonde peroxydée et poitrine qui fait deux fois le diamètre de la Terre pour ces ladies, tatouages tribal et épilation totale pour ces gentlemen. Mais comme l’habit ne fait pas le moine, j’ai été patient, j’ai les ai observés et écoutés. Kim et Gaëlle qui restent bouche bée devant la question: « qui est l’auteur du roman Les Misérables ? », ça plante le décor.

Cependant au bout d’un certain temps, le rire atteignit sa limite, et des questionnements existentiels prirent place dans mon esprit.

Mes amis parfaits passent un bon moment devant « Les Ch’tis vs les Marseillais »

Rejet de l’Humanité

Après les rires et les moqueries, je me suis rendu à l’évidence: cette émission est un navet. Un navet est un légume. Il y en avait une fois à la cantine mais j’ai pas du tout aimé.

Un conflit dans la maison a explosé car Kim n’avait pas rangé le pot de Nutella. Julien était énervé contre les filles car elles n’avaient pas réussi à lancer une balle sur une cible. La battle de serveuses consistait en une course avec slalom de chaises en plastique. En somme, un contenu chargé d’émotions et de suspens devant lequel je perdis l’usage de mes 5 sens, devant lequel mon esprit se sépara de mon corps, devant lequel mon âme prit feu, devant lequel j’attrapai le virus Ebola.

Quatre épisodes plus tard je me dit qu’en même temps Jordan a raison, le Nutella se range dans le frigo sinon c’est la pagaille. Et Julien ne devrait pas s’énerver contre les filles car lui n’a réussi aucune de ses battle de barman. Et j’ai essayé de slalomer des chaises en plastiques et c’est pas facile du tout, surtout avec des talons hauts.

Mais… mais… qu’est ce qui m’arrive ?

Je me suis fais lavé le cerv allé les marseillai en force les chti i vous arriv pa a la chevil

o débu jpensai ke les marseillai i étai bete car ils sont viré kim alor kel a des gro néné et kel es la plu belle elle danse tro bi1. Aprè g tro aimé listoir damour entr paga et adixia g cru cétai roméo et juliette tellmen cétai intense jspr ke leur amour survivra au confit entr les 2 famille

aprè ds les chti jaim bien hilary car elle a vecu lenfer ds la maison une foi elle été plein de boue et aprè meme pa elle a pri de douch bon sinon bravo au chti ils ont gagné la bateul mai les marseillais son plu drole surtout paga et antonin lol

marseillais 4 ever <3

Cinéma – Le programme des super-héros Marvel

Image

Aujourd’hui de nombreux super-héros de l’univers Marvel se partagent l’écran. Chaque année nous avons le droit à plusieurs films de types en costumes moulants et c’est toujours un plaisir de découvrir ou redécouvrir nos héros préférés de quand on était petit et qu’on se pissait dessus après avoir regardé la trilogie du samedi soir. Cependant entre Spiderman, les Quatre Fantastiques, les Avengers, les X-Men, les Gardiens de la Galaxie, le milieu des salles obscures est devenu un sacré bordel pour s’y retrouver.

Pourquoi Iron Man et ses copains ont-ils formé une équipe sans recruter l’Homme-Araignée ou Wolverine ou le type qui joue dans Parks and Recreation (je parle de Chris Pratt wesh) ? Pourquoi retrouve t-on Quicksilver dans le dernier X-Men mais aussi dans le prochain Avengers ? Hein pourquoi ?

Laissez moi répondre à ces questions en vous guidant à travers cette pompe à fric ce magnifique univers qui enchante les petits comme les grands.

Qui a les droits cinématographiques ?

Homme de fer et capitaine amérique sont des brelles à pierre-feuille-ciseaux.

Dans ce biz, tous les héros Marvel se regroupent sous la coupe de trois sociétés de production:

20th Century Fox détient les droits sur les X-Men et les Quatre Fantastiques. Grâce à eux, nous avons eu le droit à des films comme X-Men, et les Quatre Fantastiques. #meilleurrédac

Sony possède les droits sur Spiderman et son univers. Ainsi nous avons eu d’abord une première trilogie réalisée par Sam Raimi et un Tobey Maguire dans le rôle de l’Araignée. Ensuite, comme ses droits sur ce héros allaient expirer, Sony le hérisson s’est dit qu’il allait rebooter sa box de merde la franchise, donner un nouveau souffle à Spidey tout en surfant sur la vague de popularité de son rival Marvel Studios. Ainsi naquit The Amazing Spiderman de Marc Webb avec Andrew Garfield le filou.

– Tout le reste des héros est détenu par Marvel Studios (racheté par Disney toi même tu le sais). Donc Iron Man, Captain America, Hulk, Thor, StarLord, Thanos, Rocket Raccoon, sont à même, un jour, de partager  l’écran dans un même film. Oh wait…

Le programme des années à venir.

Putain de soirée hier.

Sur les cinq prochaines années, c’est environ un vingtaine de films de super-héros Marvel qui sont prévus en salles,  20/5 = 4, donc ça fait 4 films par an ! Comme la liste est un peu longue, je vais me pencher sur les prochaines sorties et les plus intéressantes.

2015

Avengers l’Ère d’Ultron (Marvel Studios): la suite du premier, avec un nouveau méchant robot, de nouveaux héros et un Quicksilver qui n’est pas le même que dans X-Men Days of future past.

Ant-Man (Marvel Studios): un nouveau héros franchement stylé, avec un film espérons le, dans la même lignée que Les Gardiens de la Galaxie, c’est à dire, drôle, mouvementé et rafraîchissant.

Fantastic Four (Fox): un reboot de la franchise, donc sans Jessica Alba, et avec une Torche Humaine noire, pour être sûr de faire un démarrage de merde au box-office.

2016

Deadpool (Fox): le seul héros qui franchit le 4e mur est de retour après son court passage dans la bouze X-Men Origins Wolverine, mais avec son propre film, apparemment toujours joué par Ryan Reynolds. J’espère que ce sera aussi déjanté que le comics.

Captain America Civil War (Marvel Studios): la guerre civile voit s’affronter tous les super-héros de la Terre dans un face-à-face entre Iron Man et Captain America. Civil War au cinéma risque d’être un sacré défi car même si pas mal de héros secondaires non-introduits peuvent sauter, des personnages comme Red Richards ou Spiderman sont importants dans l’intrigue. Récemment, Sony et Marvel Studios ont trouvé un accord pour intégrer l’Araignée dans les Avengers, mais il est peu probable qu’elle apparaisse dans cet opus. Tristesse.

X-Men Apocalypse (Fox): le plus fort de tous les mutants affronte les gentils. Du lourd.

Docteur Strange (Marvel Studios): joué par Benedict Cumberb(i)atch, le plus grand magicien de la Terre affronte Gandalf le gris, Dumbledore le vieux et les soeurs Halliwell.

2017/2018/2019

Le club de culturisme vous accueille du lundi au samedi.

Ensuite, nous aurons l’honneur de voir le X-Men Gambit, The Wolverine 2, les Quatre Fantastiques 2, Les Gardiens de la Galaxie 2, le reboot de Spiderman pour intégrer les Avengers, Thor:Ragnarok, Black Panther, Captain Marvel, les Inhumains, les Sinister Six et même un film sur Venom !

Cette période verra surtout les sorties des deux films Avengers : Infinity Wars Part 1 et Part 2 et qui mettront en scène les Guardians of the Galaxie, Thanos, et les Avengers ! Prions pour que Spidey, les Quatre Fantastiques, les X-Men et le Club Dorothée soient intégrés.

Voilà pour le programme sacrément chargé des super-héros Marvel au cinéma. Maintenant toute la difficulté est de rendre cohérent cet univers, tout en plaisant autant aux fans de comics qu’aux amateurs de supers-héros.

La prochaine fois je vous parlerais de l’univers DC au cinéma, c’est moins le bordel et ça promet tout autant de vous faire mouiller le slip.

Bisous.

La prostitution 2.0, mythe ou réalité?

Image

Pour Philippe Bouvard,  « La prostitution est une des rares professions qui soient demeurées très artisanales en dépit du progrès technique. Les prostituées sont des femmes qui ne demandent pas qu’on les invite à dîner avant de passer à un autre genre d’exercice. » Qu’en est-il de la prostitution 2.0?

La prostitution est dit on le plus vieux métier du monde, s’il est reconnu classiquement comme étant l’échange de relations sexuelles contre une rémunération, exercée par les femmes et consommée par les hommes, nous constatons qu’il évolue au gré des époques.

Nous retrouvons mention de l’existence de la profession de prostitués dès l’Antiquité, elle semblait déjà être au service de la société, que cela soit pour honorer des divinités dans la société grecque ou plus généralement dans la bonne cohésion de la communauté entière.

Saint Thomas d’Acquin estimait au XIIIe siècle que la prostitution était « nécessaire à la société comme les toilettes à une maison, car cela sent mauvais, mais sans elle(s), c’est partout dans la maison que cela sentirait mauvais« . Il semble donc encore que si la prostitution est tabou dans presque toutes les sociétés elle parvient toujours à survivre et à s’imposer comme inévitable.

En droit français, elle a pu récemment faire l’objet de controverse. Une loi a été adoptée par l’Assemblée nationale en 2013 visant à pénaliser les clients de la prostitution, mais cette loi face aux discordes qu’elle entraîna est encore en discussion au sénat et donc pas encore en vigueur. Pour faire simple, disons qu’actuellement dans notre société occidentale, la prostitution est tolérée en vertu du droit de disposer librement de son corps. Mais est réprimé :  le racolage « Salut bel inconnu, ça te dirait de passer du bon temps ? » et le proxénétisme, vous savez ces mecs au demeurant hyper accueillants, roulant dans de grosses voitures, raffolant des pompes en croco et de costume tout droit sorti de l’imaginaire du producteur de jeux vidéos : Rockstar Games et de sa légendaire franchise « Grand Theft Auto ».

Il demeure aussi que les acteurs de cette pratique n’ont pas tellement évolué avec les époques successives, le drame étant tout de même que la prostitution ne soit pas sur la voie de l’amélioration. Si on se réfère au rapport parlementaire d’information sur la prostitution en France réalisé en 2011, on s’aperçoit que 91% des prostitués en France sont étrangers, composés aux deux tiers de filles de l’Europe de l’Est et appartenant en majeure partie à des réseaux mafieux mondiaux.

Ne discutez donc pas de la chute du mur de Berlin avec Régine qui a derrière elle 35 ans d’ancienneté de trottoir et qui a vu chuter son CA de 70% à cause des Gorbatchev, Jean-Paul II et autres acteurs de la libéralisation du marché de la prostitution européenne…

Sont aussi touchés les mineurs, les étudiants et toute autre personne dans la précarité. On peut ajouter à cette longue liste, certains individus bien pensants, bien éduqués à la recherche d’une expérience sexuelle nouvelle.

La prostitution comme tout système économiquement très viable, s’est adaptée et a profité de l’éclatement de la bulle Internet pour muter et renouveler son offre grâce aux possibilités quasi illimitées permises par cette plateforme d’échange et de communication sans précédent.

Je vous propose de faire un petit tour d’horizon de ces nouveaux moyens de prostitution définitivement 2.0…

Prostitution 2.0: les petites annonces 


Élie Sémoun et Franck Dubosc les avaient déjà imaginés il y a quelques années, c’est désormais possible. À la manière de La Centrale pour revendre son épave ou le bon coin pour revendre ses cadeaux (moisis) de Noël, on a vu fleurir sur la toile des petites annonces assez suggestives.
Le site VivaStreet en est un principal acteur par le biais de sa rubrique « érotica ». On peut désormais librement entrer en contact avec Simone 65 ans, 80 kg, 85D, sulfureuse brune expérimentée.
Ce supermarché de la prostitution permet au client de choisir sa dame non à la lumière tamisée d’un lampadaire un soir pluvieux, mais grâce au rétroéclairage de l’écran de sa tablette tactile.

Simone quant à elle n’a plus besoin de se mouiller les soirs pluvieux ou d’être frigorifiée en hiver, elle peut ferrer le matou à distance, ordinateur sur les genoux confortablement installée devant les anges de la téléréalité. 

Le rôle du proxénète est ici bien plus éphémère, car madame peut travailler librement à la maison en bonne chef d’entreprise 2.0.
Si cela est assez individuel ont a aussi vu naître des systèmes beaucoup plus corporatistes.

Prostitution 2.0: L’agence professionnelle d’escorte 


Grâce à ces services, c’est la prostitution à porter de clic,  par l’interemédiaire de professionnelles et d’un réseau sans limites. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. D’abord, le service de Luxe où monsieur et madame sont recrutés sur présentation des relevés de notes de Master, tests de culture G, examens médicaux et critères physiques draconiens.

L’agence prend les choses en main : paiement sécurisé, mise à disposition du téléphone de service, réservation de chambres d’hôtel, étude approfondie du dossier client.
Aussi, clé en main où en quelques clics vous pourrez aller passer un séjour en montagne pour quelques milliers d’euros avec la femme dont vous rêvez (http://travel-lady.com/) …

Le client en un mail se voit aussitôt comblé, sans avoir à contacter Dodo La Saumur et ses plans foireux.

À côté de cela, on a aussi pu voir des systèmes plus low cost, le Facebook de la prostitution : Escort-Annonce, le site à la différence de Vivastreet, était taillé pour la cyberprostitution. La justice est parvenue à mettre un terme à ces pratiques en incriminant les gestionnaires du site internet pour proxénétisme.

La suppression et l’arrestation des auteurs de ce site ne sont que l’arbre qui cache la forêt, car les offres pullulent sur Internet via les moteurs de recherches habituelles. Dans ce domaine, il n’y a pas besoin d’aller sur le dark-web pour voir des offres de prostitution directement sur l’ordinateur de Marcel.

Prostitution 2.0: Le live Show 


Alors là, nous sommes sur le plus gros dossier de Spam qu’internet n’ait jamais connu. Mais derrière cette page qui s’ouvre « Loana 25 ans : « Bonjour, ça te dirait 12 nanas pour toi ce soir, nous sommes en chemin, donne nous juste ton digicode (ps : une photo recto/ verso de ta carte bancaire est nécessaire pour m’assurer de ton identité) »… Bref c’est grotesque, souvent mal traduit de l’anglais, ça fait peur et ça peut même calmer Kevin à l’habitude grand amateur de porno.

Toutefois, la pratique existe bel et bien derrière ces spams. En effet, certaines personnes ont recours à des systèmes comme Skype, pour tarifer  l’exhibition sexuelle. 

Aussi des sites sont spécialisés pour mettre à disposition de leurs clients des shows sexuels, ils regroupent différents intervenants sur une même et unique enseigne.

Des services en ligne tentent de faire le ménage, comme dernièrement Snapchat dans la limite du possible, mais cette pratique reste assez prolifique et utilisée.

« Peut-on empêcher l’homme d’être homme »

Il existe donc bel et bien un nouveau visage de la prostitution permise par l’usage du web. Hurluberlu toujours bien loin des polémiques diverses et variées vous laisse avec votre conscience et vos idées sur la question.

Mais en tout état de cause peut-on empêcher l’homme d’être homme ?

Si le métier de charron a disparu, c’est bien que l’homme n’a plus besoin de charrette, espérons qu’un jour il n’ait plus besoin de prostitués, en tout état de cause, si le métier existe toujours, c’est bien qu’il est nécessaire.

Il demeure qu’un équilibre doit être trouvé pour qu’il y ait une liberté d’activité, une liberté de disposer de son corps, une sécurité sanitaire, médicale et physique pour les praticiens comme pour la clientèle.

Il est vrai aussi qu’il semble que le meilleur moyen de diminuer cette pratique serait de lutter contre la précarité.

Quittons-nous sur plus de poésie:

https://www.youtube.com/watch?v=PpChUNCALmE&t=315

 Crédit photo: Thomas Hawk 

Les séries anglaises à voir.

Image

C’est Avril 2015, tu as déjà torché toutes les saisons de Breaking Bad, finis la saison 5 de the Walking Dead et tu es en attente de Game of Thrones. Bien sûr je ne parle pas de Homeland, House of Cards, True Detective, Parks and Recreation et Julie Lescaut que tu as vu et revu dans leurs intégralités. Tu te cherches quelques petites séries courtes à mater OKLM dans ton lit le soir en mangeant ton double cheese ou ton double steak (si tu suis un régime protéiné). Regarde donc de l’autre coté de la Manche, et tu verras que quelques bijoux sont faits pour toi. Entre thriller, comédie, drame et policier, tu as le choix.

Voici une sélection des meilleurs séries anglaises fraîchement concoctée pour ton bien être intérieur.

Broadchurch
2 saisons ,  16 épisodes

Je commence par une excellente série policière. Le meurtre d’un enfant à Broadchurch amène l’inspecteur à soulever pas mal de secrets qui entourent les habitants de la petite ville. On y découvre le déroulement d’une enquête, le travail de la police, l’ingérence des médias, et les conséquences sur les vies de plusieurs familles. Du suspense, de magnifiques paysages, et un ancien Doctor Who (David Tennant) qui joue très bien et est très attachant, (j’ai trop envie de lui faire des bisous). La saison 2 vient de se terminer, et de mon point de vue, est encore meilleure que la première.

Le trailer mystérieux:

The Fall
2 saisons, 11 épisodes

Dans le même style que Broadchurch, mais cette fois, nous suivons le quotidien d’une inspectrice et celui du sérial killer qu’elle poursuit. Un jeu du chat et de la souris. De Tom et Jerry. De Titi et Grominet. Du Terminator T-800 et de Sarah Connor. Et c’est avec Jarnie Dornan le beau gosse de Fifty Shades of Grey et Gillian Anderson, l’actrice qui jouait dans X-Files.

Le trailer stylé:

The Office
2 saisons, série terminée

Peut-être connaissez-vous la version américaine de The Office, avec Steve Carrell, une excellente comédie de 9 saisons. Eh bien, la série anglaise est l’originale, elle ne dure que 2 saisons, mais met encore plus mal à l’aise que son homologue américaine. Nous y découvrons le quotidien d’une petite entreprise de fabrication de papier avec ses employés bien tarés comme il faut, et son manager plus compétent pour gêner et humilier ses salariés qu’autre chose. Je ne vous mets de pas de trailer car je n’en ai pas trouvé et ensuite, le premier épisode vous dira si cet humour vous correspond ou pas. Martin Freeman, le type qui joue le hobbit est présent et ça c’est plutôt chouette.

Pas de trailer mais une vidéo de pandas roux:

Misfits
5 saisons, série terminée

5 jeunes  délinquants sont condamnés à des Travaux d’intérêts généraux. Lorsqu’un orage leur offre des supers pouvoirs, ils en profitent pour devenir des super héros ! En fait non, ils vont se foutre dans la merde et utiliser leurs dons pour s’en sortir comme ils peuvent. Les 2 premières saisons valent vraiment le coup, surtout avec Robert Sheehan qui joue le rôle de Nathan, le personnage principal, qui se fout de tout et de tout le monde. J’avoue ne pas avoir vu les 3 saisons qui suivent.

Le trailer qui est court mais plutôt pas mal, moi en tout cas j’ai apprécié tu m’en diras des nouvelles :

https://www.youtube.com/watch?v=FXfOaBqPtBg

Utopia
2 saisons, 12 épisodes

Quelques personnes détiennent les pages d’un comics qui cache un effroyable secret pouvant mener l’humanité à son extinction. Les voilà poursuivis par une organisation mystérieuse qui ne veut pas leur faire des bisous. Notons une bande originale et une qualité de l’image à couper le souffle.

Le trailer où tu comprends rien:

Black Mirror
2 saisons, 7 épisodes

Black Mirror est un peu une série ovni. Tous les épisodes sont indépendants les uns des autres et chacun aborde le thème commun d’une technologie dystopique en lien avec nos comportements parfois extrêmes vis à vis de leurs utilisations et avec des problèmes sociaux modernes. C’est franchement stylé, cette série amène à se poser des questions existentielles et permet de se la péter lors des débats en soirée.

Le trailer dystopique:

Sherlock
3 saisons, 9 épisodes

Le meilleur pour la fin. L’adaptation de l’oeuvre de Conan Doyle, avec Benedict Cumberbatch (The Imitation Game) et Martin Freeman (The Hobbit), qui revisite les aventures de Sherlock Holmes et du Docteur Watson à notre époque. Tout y est génial. Le scénario tient en haleine tout au long des 3 saisons. Les acteurs correspondent parfaitement à leurs rôles, les dialogues sont parfaits, la mise en scène top, les soundtracks fantastiques, et je n’ai plus d’adjectif pour décrire les scènes d’action. Moriarty (le grand méchant) est complètement fou et Sherlock est complètement un connard. Bref mon coup de coeur.

Trailer qui déchire:

 

Maintenant que vous avez cette liste, vous pouvez télécharger en masse, quitter vos amis, et passer vos soirées seul.
Cordialement.

Cinéma: le programme des super-héros DC Comics.

Image

Devant le succès des films Marvel au cinéma, DC Comics se met aussi à développer son univers cinématographique. Ils débutent avec l’inconvénient de commencer après leur concurrent, mais l’avantage d’avoir du recul sur ce genre de projet. Ils peuvent du coup éviter de sortir des films moisis comme Batman et Robin.

Tout d’abord, Warner Bros détient les droits sur les super héros DC, donc ils peuvent utiliser tous les personnages à leur guise. Cependant, leur phase de films reliés débute beaucoup moins bien que Iron Man pour Marvel. En effet Man of Steel de Zack Snyder a effectué un départ moyen au box office avec un scénario plat, un héros plat, un méchant plat, et des muscles plats. Notons quand même des bonnes scènes de combats et une Loïs Lane qui ne sert absolument à rien.

Après cette introduction pourrie, je vais maintenant vous exposer mon plan. Dans une première partie je présentes chaque film de façon chronologique tout en rajoutant un petit commentaire courtois et sympathique. Fin de mon plan.

Batman v Superman: Dawn of Justice (Mars 2016) de Zack Snyder

« Tell me. Do you bleed ? … You will. » 

Avoue tu es émoustillé.

Pour le casting, nous avons Henry Cavill en Superman qui, malgré son costume ultra-moulant, a autant de charisme que K-Maro; Ben Affleck dans le rôle de Batman avec son costume à la Dark Knight Returns (le comics) qui j’avoue promet quelques étoiles dans les yeux; et un Jesse Eisenberg en Lex Luthor  qui n’aura pas de cheveux.

Bon avec du recul, un bon teaser ne veut pas forcément dire qu’on aura un bon film. Man of Steel disposait de 3 superbes trailers et le film fut décevant. Donc difficile d’en dire plus pour l’instant.

Suicid Squad (Août 2016)

La Suicid Squad est un groupe de super-vilains recrutés par une agence secrète pour effectuer des missions suicides. Bien que méconnue, cette équipe rassemble:

Harley Quinn, interprétée par Margot Robbie, la belle blonde qui joue dans le Loup de Wall Street;

Deadshot, interprété par Will Smith, l’acteur que tout le monde connaît;

L’Enchanteresse, interprétée par Cara Delevingne, le mannequin qui est un mannequin.

Nous retrouverons aussi Killer Croc, Captain Boomerang, Rick Flagg, Katana, et Slipknot. Tu ne les connais pas ? Ouais moi non plus. En tout cas l’un utilise des boomerangs et un autre un est groupe de métal.

Ajoutons aussi la présence du Joker, interprété par Jared Leto, qui logiquement, ne sera pas un membre de la Suicid Squad mais dont le rôle risque d’être prédominant.

Wonder Woman (2017)

Gal Gadot, la jeune actrice qu’on vous a présenté lors d’une fille du mois et qu’on a pu voir dans les bouzes Fast and Furious 5 et 6, aura l’honneur de jouer la super-héroïne iconique de l’univers DC. Certains fans se sont plaints du choix de l’actrice, cependant, sa carrière de mannequin et d’entraîneuse sportive dans l’armée israélienne devrait en calmer quelques uns. En fait ça veut rien dire, mais fallait bien que j’ajoute des informations sur elle. Sinon j’ai une photo d’elle où elle montre ses muscles.

Justice League Part One (2017)

La première partie du cross-over de DC, rassemblant tous les super-héros afin de combattre une menace qui sera sûrement dangereuse pour la sécurité de la planète, comme des extra-terrestres, ou la fusion Lex Luthor/Joker, ou Darkseid, ou Brainiac, ou Franck Leboeuf. En gros ce sera l’équivalent des Avengers chez Marvel.

La suite

En 2018, nous aurons les sorties de The Flash et Aquaman. Ce dernier sera joué par Jason Momoa, le Khal Drogo de Game of Thrones. En 2019, ce sera Shazam et la deuxieme partie de Justice League puis l’année 2020 clôturera le programme avec Cyborg et le reboot de Green Lantern.

Pour conclure ma dissertation, j’ajoute que même si le calendrier DC est moins chargé que celui de Marvel, il promet tout autant de super-pouvoirs, de costumes moule-bite et de punchlines sévères.

Vidéo – Mustang Wanted, l’homme qui aimait le vide

Dans la série équilibriste de l’extrême, je voudrais Mustang Wanted, jeune ukrainien de 26 ans, qui s’est passionné pour l’escalade urbaine. Ce que les Français de Yamakasi ont commencé à initier au début des années 2000, lui, l’a poussé, quatorze ans plus tard, au sommet des buildings du monde entier avec le vide comme seule limite.

Sa dernière performance se déroule dans les rues de Belgrade en Bulgarie, une simple ballade champêtre pour lui, un vertige assuré pour le spectateur.

Mise en image pour le duo autrichien Klang Karussell, on ne sait plus vraiment où s’arrête la terre pour cet homme qui aime à se retrouver dans le vide.

La sélection du rembobineur N°1 & 2

Chaque semaine, nous vous proposons une petite sélection de vidéos du net, cela pourra être l’occasion pour vous d’une petite mise à niveau ou de bonnes découvertes :

 

 

La sélection du rembobineur N°2

(du 12 Octobre 2014)

 

La WTF : Définitivement le reportage qu’il ne fallait pas manquer : entre chasse aux fantômes, exorcisme, voyance, et secte, tout est au programme. La présentation du reportage se suffit à elle-même. Pour les plus gourmands d’entre vous, c’est 91 minutes de délire. Nous conseillons toutefois à la fin du reportage de se pincer, prendre une douche froide ou d’appeler son médecin pour un bilan de santé mentale…

Tes statistiques Facebook : Pierre Croce, vous savez ce mec qui fait des graphiques couvrant de la rupture en passant par l’abandon de son chien jusqu’à ses performances sexuelles a encore frappé. Il nous propose cette fois d’analyser vos habitudes Facebook. Son concept est toujours aussi sympa et puis bon, c’est une belle leçon : la revanche des graphiques, utilisés pour illustrer depuis trop longtemps des concepts si ennuyeux que les mots eux-mêmes refusent de présenter.

 

Bagarre de kangourou dans la rue : Pourquoi illustre t’on souvent le Kangourou avec des gants de boxe?

Pour les plus avertis d’entre vous, en plus du Panda on pouvait jouer avec un kangourou dans Tekken : Roger Junior,vous avez oublié, mais vous en rêviez de ce combat. Un Australien est parvenu à immortaliser la scène dans son lotissement. Tous les ingrédients de la belle partie de castagne y sont:

En bonus : un petit rafraichissement du jeu sur lequel tu appuyais sur tous les boutons, le plus rapidement possible et ce sans aucune connaissance des touches:

 

Le bol d’air : Hong-Kong c’est indéniablement l’actualité de la semaine.

Une petite visite de la ville depuis les Buildings de la ville s’imposait et le groupe Russe : On the roofs  nous l’offre. Si tu as l’estomac bien accroché, pas tellement peur du vide et que tu veux avoir une autre vision des grandes métropoles mondiales on t’encourage à aller sur leur site entre France-Portugal et ton run du dimanche que tu ne feras pas.

 

 

La sélection du rembobineur N°1

(du 5 Octobre 2014)

 

La GoPro HERO 4 : Comment, cette semaine ne pas parler de la sortie de cette nouvelle caméra de GoPro qui vous donne la soudaine envie de traverser le monde à travers monts et rivières avec un boitier sur la tête quitte à ressembler à Sam Fisher de Splinter Cell.

Ski In Peace : Pour le tournage de leur prochain film, Jp Auclair et Andreas Fransso ont été entrainés dans une avalanche sur l’un des plus hauts sommets du Chili : le mont Sant Lorenzo. Deux figures du Freeski se sont malheureusement éteintes, l’heure est au dernier hommage par une vidéo de ce qu’ils faisaient de mieux.

 

La famille Griffin à Springfield : La rencontre tant attendue entre les deux familles les plus connues des USA nous ne déplorerons seulement que l’absence de Cartman :

 

Visite de l’île de Skye en Ecosse avec Danny Macaskill :

 

 

Vidéo – GoPro vous emmène rider sur la Cordillère des Andes

«GoPro fournisseur de rêve depuis 2001», tel devrait être le slogan du fabricant de caméras portatives qui fait de chacune de ses vidéos un moment unique.

Travis Rice dans ses prouesses

Cette fois encore GoPro n’a pas manqué à son devoir, et nous a produit une vidéo avec Travis Rice, John Jackson, Chris Davenport et Lynsey Dyer, quatre potes qui ont l’air de partir en colonie de vacances UCPA dans les Pyrénées . Deux petits détails sont tout de même importants, ces riders-là sont des brutes épaisses, le genre de types qui se jette dans le vide sans une once de frétillement. Deuxième point important, ils rident sur la Cordillère des Andes en Amérique du Sud, sûrement l’un des plus beaux spot du monde avec Mica au Canada.

 

On vous laisse apprécier ces 10 petites minutes d’escapade sauvetage. Pour celles et ceux qui, comme nous, sont en manque de neige, vous allez encore plus trépigner d’impatience de chausser vos spatules. Pour les autres contentez-vous de la beauté du paysage.