Qui paie l’addition au premier rendez-vous ?

L’addition svp !

« Dans le geste de “sortir” sa carte de paiement ou ses billets au moment de l’addition, il y a une projection “éjaculatoire” », explique une sexothérapeute.

Qui doit payer le resto ?

Ça, c’est une des inepties que j’ai pu lire en réfléchissant à cette fameuse question. Bon, en vrai, j’y avais déjà réfléchi avant puisque je me suis retrouvée dans cette situation pas plus tard que la semaine dernière. Hurluberlu m’a invitée au restaurant. Alors il a sorti le grand jeu : un truc chic, lumière tamisée et petite musique d’ambiance. Too much. Mais en même temps, j’ai passé une heure devant le miroir à me dire talons, pas talons, lèvres pulpeuses (bouche de…), ou naturelle et décontractée (même pas bonne à…). Bref, je me suis pris la tête aussi. Quand on s’est retrouvé, il était déjà à l’intérieur à attendre, les yeux perdus dans le vague (on connait la tactique du mec mystérieux et rêveur hein). Je lui ai fait un petit signe de la main, un peu niais et je suis allée m’asseoir. Il a feins de se lever, par politesse, c’est la moindre des choses. La conversation a commencé, sourire aux lèvres, pas encore de trucs coincés dans les dents, après ça se gâte

Le premier rencard, c’est la découverte. Il est attentif, je sais qu’il n’écoute pas la moitié de ce que je dis, mais je parle quand même, enfin pas la bouche pleine j’évite. Mais ça reste un mec Hurluberlu, alors il commence à parler de ses études avec un air de moi-moi-moi exaspérant mais MOI je l’écoute vraiment (même si mon pantalon classe, et de sortie annuelle, me serre déjà le ventre). En apparence tout se passe à merveille, PRESQUE comme au cinéma, ça fait pourtant pas tant rêver que ça : petites attentions, mains qui s’effleurent, regards de braise. Et le tout s’éternise, même si je passe un très bon moment. Tout ça,  juste parce que l’un comme l’autre, on redoute THE moment fatidique : l’addition.

Déjà, il n’y a pas que la problématique de base de payer. Il y a aussi tout ce que ça induit. Celui qui paie c’est celui qui domine et l’autre celui qui désire. Une femme qui se laisse offrir le diner, c’est une femme vénale. Et celle qui insiste pour sortir la carte bancaire, c’est une féministe casse-bonbons. L’homme qui paie est un gentleman intéressé et celui qui ne paie pas, un radin qui s’est bien ennuyé. Chacun sa vision. Et c’est là que tout se complique : personne ne pense la même chose. Mon dieu, je vais galérer à répondre à cette question, on n’aurait pas pu aller manger une glace aux smarties avec Hurluberlu ?

En fait, si je le laissai payer l’addition ce soir-là, il ne paierait probablement aucune de celles à venir. Oui, parce que le premier rencard, vous êtes parfaits, et puis après ça se dégrade et vous vous satisfaites du médiocre, que vous considérez comme convenable voire plutôt bien. Le prochain resto ce sera sûrement un Mcdo en jogging à 23 heures parce que votre copine n’aura pas eu le temps de faire les courses et que vous vous aurez eu la flemme. Je caricature ? Avouez, pas tant que ça.  Du coup, j’ai fait ce qu’il me semblait logique de faire pour mettre un terme à ce moment crucial. J’ai proposé de payer l’addition, en espérant évidemment qu’il refuse.  J’ai quand même bien insisté, je suis du coup passée pour la féministe casse-bonbons mais quelle importance, il a fini par payer. En réalité, vous, nos « amours, bébés, petites poussins » ce serait une source de castration que de ne pas vous laisser sortir votre portefeuille (qui n’en est souvent pas vraiment un). Alors, dans tous les cas, on vous laissera sûrement payer, ne vous faites pas prier, ni désirer, ça changera pas notre envie de vous baiser ou de rentrer se coucher.

Bien à vous,

Gisele Bündchen – La fille du mois #12

Image

La douzième fille du mois est …. Gisele Bündchen

 

Juin 2015 AVEC Gisele Bündchen

 

Gisele Bündchen est née le 20 juillet 1980 dans la campagne du Brésil à Horizontina. La ville était d’ailleurs à l’époque colonisée par des allemands et elle est elle-même la fille de descendants d’immigrés allemands.

 

Gisele Bündchen  est une mannequin et actrice qui a commencé sa carrière en 1993 sous la pression de sa mère qui l’inscrit à des cours de mannequin avec ses soeurs Patricia et Gabriela. Elle se fait remarquer en 94 pendant un voyage scolaire à Sao Paulo par une agence et enchaîne avec le concours national Elite Model Look. Sa deuxième place lui donnera le ticket pour le « Elite Model World Final »

Les contrats seront ensuite un peu durs à trouver car pour beaucoup de pros, Gisele Bündchen a tête carré avec un nez légèrement trop long … alors quand l’enfant terrible Alexander McQueen (qui remplacera plus tard John Galliano chez Dior) l’engage en 1997, c’est un peu comme si tout le monde de la mode l’engage. Elle enchaine les défilés et pose pour les plus grands magazines mode sous l’oeil de photographe de renom. Elle remporte même le titre VH1/Vogue Model en 1999 ! Et fait la cour de Rolling Stone comme étant pour le magazine « la plus belle fille du monde »

 

Un passage chez les Anges de Victoria’s Secret de 2000 à 2007, c’est en 2001, alors qu’elle est le visage du parfum Oxygène de Landin qu’elle commence sa carrière d’actrice en tournant une campagne filmée par Bruno Aveillan.
Jackpot ! Apple trouve qu’elle passe bien à l’écran et lui fait signer un contrat de plusieurs millions à la Fashion Week de 2006 ! Elle devient également l’égérie de l’horloger suisse Ebel la même année avec notre Titi Henry national (à l’époque où il enchaine les contrats publicitaire).
Véritable business woman, elle crée sa propre ligne de sandales en PVC en collaboration avec la marque Ipanema, monte sa propre marque de lingerie (Intimates) et investit dans différentes activités comme  son hôtel « The Palladium Exécutive » .

Gisele et sa moitié on vendu ce château $48M l’année dernière

Elle réussit tellement bien qu’elle est la 53e célébrités la plus puissante selon Forbes en 2007. Pour le New York Daily News c’est la quatrième personne ayant le plus de pouvoir dans le monde de la mode. Et pour The Independent c’est LA star des star de la mode en 2009 ! Pas mal pour une mâchoire carrée non ? 
 
Mannequin le mieux payé du monde avec 45 millions de dollars pour l’année 2010 et 2011 comme pour l’année 2012. C’est d’ailleurs cette dernière année où elle est égérie pour la marque Esprit avec Erin Wasson. (On leur avait d’ailleurs fait un article sur la marque)
Mais Gisele Bündchen, en plus de danser avec Bob Sinclar et d’amener la malle officielle Louis Vuitton transportant la coupe du monde de football de 2014, c’est aussi l’ex de Leonardo Di Caprio. Mais Gisele, ce qu’elle préfère c’est les sportifs ! Puisque après une liaison avec le champion du monde de surf Kelly Slater, c’est avec la star du football américain Tom Brady  considéré comme l’un des meilleurs quarterbacks des années 2000 et connu pour ses passages dans « Les Griffin » ou encore « Ted 2 »  qu’elle fonde sa famille.
.
.

 

(Credit Photos : So-trendy Showbizdaily kisax)

Nicole Trunfio – La fille du mois #11

Image

Avez-vous déjà fait connaissance avec la belle Nicole Trunfio ?

Non ? Alors laissez moi vous la présenter : Nicole Trunfio est une Australienne née le 16 Mars 1986 et c’est notre onzième fille du mois ! On l’a choisie car elle sera en couverture du magazine Elle Australie de Juin avec une photo qui fait jaser, où l’on voit la mannequin sein nue allaitant son bébé.

Mai 2015 avec Nicole Trunfio

Nicole Trunfio s’est fait connaitre à la télévision en 2002 en participant mais aussi en remportant la 3ème saison de l’émission Supermodel ! On notera également qu’elle finira à la seconde place pour l’émission Supermodel of the World. Sachant que la top place sera remporté par Dari Maximova, je pense que notre belle Nicole la méritait amplement …

On passe rapidement sur sa carrière, mannequin pour les plus grandes marques : (Chanel, Dolce & Gabbana, Versace, Christian Dior, Gucci, Roberto Cavalli). Elle a déjà fait des campagnes pour Karl Lagerfeld, D & G, Sonia Rykiel, Lacoste, Sisley, Anne Taylor, Guess. Et pour ses shooting, ce sont Richard Avedon, Terry Richardson, Patrick Demarchilier, Steven Klein, Peter Lindbergh, Greg Kadel, Melvin Sokosky ou encore Russel James qui ont défilé derrière l’objectif.

Encore très présente sur les plateaux télé Nicole Trunfio touche aussi au cinéma comme avec le film Two Fists, One heart dans lequel elle joue le rôle de Jessica, la belle tentatrice Italienne.

Mais comme dit plus haut, c’est cette une pour le magazine Elle Australie qui lui vaut sa place dans les rangs des filles du mois d’Hurluberlu !!

D’après la petite histoire, ce cliché n’était en rien prévu. Nicole Trunfio était venue poser en studio accompagnée de son fils Zion mais au milieu du shooting, la jeune maman depuis janvier a du faire une pause afin de nourrir son bébé. C’est là que la rédac en chef de Elle Australie et Nicole se sont dit qu’elle pourraient immortaliser ce moment puissant. Justine Cullen (la rédac chef) a ensuite décidé de sortir deux couvertures : celle ci-dessus sein nue pour les abonnés et celle ci-dessous : toujours avec son fils mais la poitrine recouverte pour les kiosques.

Quoiqu’il en soit, la première couverture a été très bien reçue et partagée des milliers de fois. Les femmes ont soutenue mais aussi félicité le média pour cette belle iniative à tel point que certaines ont pointé du doigt le fait d’avoir imprimé deux couvertures différentes. Selon elles, ce n’est pas acceptable car cela ne faisait que renforcer l’idée que l’allaitement devait être caché. Justine Cullen a alors publié un communiqué sur le site internet de Elle dans lequel elle explique qu’elle a fait le choix de faire deux couvertures distinctes non pas parce que l’allaitement en lui même était choquant mais parceque voir une femme allaitant en couverture d’un magazine de mode pouvait l’être.

Quand à Nicole, elle a déclaré que « il n’y a rien de plus puissant et de plus beau que la maternité. La dernière chose dont j’ai envie c’est que ce cliché devienne une controverse, donc, s’il vous plait, prenez-le pour ce qu’il est, il faut rendre l’allaitement normal. Il n’y a rien de pire qu’une mère qui est jugée pour nourrir son enfant affamé en public. Je suis tellement fière de cette couverture et de ce qu’elle signifie ». 

Alors quand on vous disait qu’elle méritait sa place ….

Voir les autres Filles du mois ici