Média – Les filles à suivre sur Instagram #1

Image

Instagram est un réseau social qui embellit les gens, grâce aux superbes filtres qui permettent de rendre esthétiques un cassoulet William Saurin ou un seau de peinture M. Bricolage. C’est aussi, l’assurance de trouver les meilleurs descriptions du monde pour une salade niçoise, ou un bagel au saumon estampillé #foodporn #inspiration #instagood #instafood. Enfin, c’est 150 millions d’utilisateurs, dont les plus belles filles de la planète, qui se baladent nonchalamment en pyjama et en maillot de bain, à porter de doigts…

Aidé par une équipe d’experts, Hulubberlu s’est mis à la recherche des 20 douces qui font l’Instagram de 2014.

Aujourd’hui, on vous livre la première partie du tableau qui va allier malice et délice

(note pour plus tard: les liens sont accessibles en cliquant sur les noms )

20.  Jessie Andrews

Hier encore, elle était actrice de films pornographiques (150 à son actif) et aujourd’hui elle est DJ, remixeur pour Duke Demont ou Flume. Actrice porno à 17 ans et DJ à 21, c’est sans doute ça, le rêve américain. En tout état de cause, avec sa bouille angélique et sa vie de Jet-Seteuse, son compte Instagram est une mine d’or.

19. Bryana Holy

Modèle américain d’une vingtaine d’années, elle aime le surf, la musique et la photographie. De toute façon elle pourrait bien être communiste et cannibale, on l’aimerait quant même et vous aussi…

18. Alana Blanchard 

Jeune, grande, blonde, teint hâlé. Alana Blanchard est bel et bien la plus jolie surfeuse du circuit. L’Hawaïenne sait jouer de son physique de rêve. Avec son 1,70m pour 55 kg, elle pose tantôt en petite lingerie sexy, tantôt en sublimes maillots de bain. Elle squatte l’ASP World Tour depuis 2009, signe aussi, qu’elle ne fait pas seulement du surf pour les photos…

17. Kendall Jenner

La demi-soeur cadette de Kim Kardashians est devenue au fil des années, la plus populaire, de la famille, la plus populaire du monde (avec la famille Obama). Cela fait donc beaucoup de popularité, et l’on comprend pourquoi son compte Instagram recense plus de 14 millions de followers.

16. Alana Campos

Ah le Brésil, ses plages de sable blanc, ses joueurs de footballs légendaires, ses caïpirinhas et ses mannequins.. Après Gisele Bundchen dans les années 2000, c’est Mlle Campos qui est la reine des podiums mondiaux. Il n’y a pas à dire, le Brésil est un beau pays…

15. Kyra Santoro 

Ce n’est pas la fille de Fabrice Santoro à priori, (quoique, on ne sait jamais). Ce que l’on sait en revanche, c’est que c’est une petite américaine, qui vit à Los-Angeles, qui aime se balader en soutient-gorge et manger des burgers. La vie d’un petit chat tout mignon: on approuve!

14. Camille Rowe

Mannequin français émigré au Etat-Unis. Lorsqu’elle ne tourne pas des publicités pour Dior, ni ne défile pour Victoria Secret, elle aime bien partager les backstage de ses shooting en bikini et des selfies avec son chat. C’est la girl next door par excellence, pour un peu que vous habitiez New-York.

13. Kristina Bazan

Kristina Bazan est une blogueuse suisse de 21 ans, créatrice du site de mode Kayture.com. La photo suffit à elle même pour comprendre pourquoi, il faut la suivre sur Instagram. (Il faut aimer aussi, les salades, les glaces et les hôtels de luxe…)

11. Svetlana Bilyalova_

Née à Moscou, Svetlana est sur Instagram depuis le 11 novembre 2012. Elle aime montrer sa plastique (c’est le cas de le dire…) et sa passion pour le fitness. Dans la ligné de Jen Setler, elle est le genre de fille qui permet de se réveiller de manière plus sereine, lorsque les actualités de la nuit ne sont pas pas des plus réjouissantes. C’est aussi le genre de fille, qui fait penser à une chanson de France Gall, on vous laisse deviner laquelle.

10. Melanie Iglesias

 Considérée par plusieurs magasines de modes américains comme la plus belle fille du monde en 2011, elle  est aujourd’hui l’une des mannequin les plus suivies sur Instagram avec plus d’un millions et demi de followers. En faisant un petit tour sur son compte, on comprend pourquoi!

Quelles sont les règles de sexualité élémentaires à respecter?

Citation

Sexualité – Comment s’y prendre avec les filles ?

Chacun ses tendances, ses envies, ses fantasmes. Certains s’essaient au triolisme d’autres ont des trips sado-masochistes. De mon côté je resterai dans le « soft » pour tenter d’aiguiller votre sexualité effrénée ou au contraire qui aurait ralenti sans que vous ne sachiez trop pourquoi…

Avec Hurluberlu on a mis du temps à construire notre sexualité. ça n’est pas venu d’un coup d’un seul. Contrairement à certains avec qui un coup, semble suffire…

Le sexe pour du sexe vous n’avez pas besoin de moi pour ça, ça se règle à la sauvage. Seul l’instinct animal s’éveille. Alors que quand on aime, tout est une histoire de connexion, d’ivresse, de symbiose et même si ça m’ennuie affreusement de l’admettre : de Tendresse, MAIS PAS TROP.

Au débutHurluberlu était presque plus timide que moi. Quand je vous dis au début, j’évoque vraiment les prémices de notre vie sexuelle… avant même qu’il ait osé glissé sa main ne serait ce qu’à l’aube de ma petite culotte. Alors imaginez ce que ça a été de l’amener à s’aventurer un peu.. Et le tout sans qu’il s’adonne pour autant à des pratiques tendancieuses.

Oui, parce que sachez une chose… Ce n’est pas parce qu’on devient cru et qu’on vous autorise à nous dire « Je vais te prendre sur le coin de la table », qu’on aime être dans la soumission ou subir votre irrespect.

Sachez donc quelques « règles » plus ou moins universelles. Enfin après tout vous en faites ce que vous voulez si vous voulez vous asseoir dessus, vous torchez avec… Vous ne direz pas que je ne vous ai pas prévenu.

Règle n°1 : On ne vous dit pas de demander la permission avant d’éjaculer en nous, mais un « je vais finir en toi » peut toutefois être excitant.

Règle n°2 : Tenir la tête pendant une fellation : oui. Tirer les cheveux pour diriger votre partenaire et prendre le risque qu’elle s’étouffe avec votre phallus est moins recommandé et utile.

Règle n°3 : Ne jamais demander si c’était bien après parce que ça veut dire que vous saviez que ce n’était pas la folie et ça nous pousse à vous mentir après…

C’est pas non plus la peine, de faire genre que vous venez de gagner le match des Super Lourds car vous nous avez fait monter le volume sonore, on ne retiendra de toute façon que les mauvaises fois, alors abstenez vous de ce genre de célébration à la Charlie Sheen  …

Règle °4 : Décrire ce qu’on va faire peut être assez jouissif, le faire avec vulgarité un peu moins. La langue française est tellement riche alors pourquoi tenter un « Suce moi la queue » quand on peut subtilement dire « rallume le calumet », « jouer un morceau de flute enchantée », « secouer la belette du chef d’orchestre » ou encore, le plus joli sans doute : « chopiner le gouvernail de profondeur » (merci la langue française)

Règle n°5 : Quand vous nous caressez n’oubliez pas deux choses : le clitoris EXISTE aussi bien que notre vagin. Et l’un comme l’autre ne sont pas des manettes de Flipper. Vous pouvez y aller doucement de temps en temps, ça marche aussi. Que ce soit avec vos délicates mains ou avec votre langue.

Règle n°6 : Pensez à notre plaisir de temps en temps et pas simplement au vôtre. Vous n’êtes ni en train de vous astiquer tout seul devant une photo de Zahia, ni à une course hippique pour démontrer que vous êtes le meilleur cheval du coin. Alors laissez dans vos chaussettes (que nous vous supplions messieurs d’enlever!!) l’orgasme solitaire et la performance.

Règle n°7 : Toutes ces fois où vous ne réussissez pas à nous faire jouir, à provoquer l’orgasme ou le multi-orgasme comme le fantasme certains, ne soyez pas désemparés. Si on pouvait éviter d’en entendre parler pendant trois jours après…. Surtout que ça vous pousse à être insistants et médiocres.

Règle n°8 : Les soirs où on n’a pas envie ne croyez pas qu’il y a un problème. Rien ne sert de nous forcer, de caresser nos cuisses et nos courbes parce que soit on s’endormira soit on se transformera en vide-c…. Et je ne suis pas sûre que l’un ou l’autre vous redore l’égo. Donc endormez-vous sur la béquille et laissez nous tranquille!

Règle n°9 : « L’anal n’est jamais acquis »  – Quoiqu’il arrive, prévenez nous avant la sodomie. C’est permis, autorisé voire fortement conseillé si vous voulez éviter toute castration immédiate.

 Oups, je crois que j’ai fait une connerie…

Règle n°10 : Je sais qu’aussitôt le coït terminé,  vous aimeriez que l’on se transforme en pizza chaude et en bière fraiche, mais non désolée messieurs, cela ne marche pas comme cela et on aime bien avoir un petit instant câlin  avec vous après s’être fait « secouer comme des pelotes de laine ».

Faites un effort et prenez sur vous, car s’endormir trois minutes après son va et vient de lévrier c’est vraiment pas digne du gentleman que vous êtes.

May the force be with you, 

Bien à vous,

Liza