Photographie – Janol Apin, les stations du métro Parisien au pied de la lettre

Image

Il s’appelle Janol Apin et lorsqu’il était petit, il devait sûrement aimer jouer aux jeux de mimes. C’est en tout cas l’impression que l’on a lorsque l’on découvre le travail du photographe français qui s’est amusé à illustrer chaque station du métro Parisien en fonction de son nom. Dans ces voyages quotidiens, l’image et le texte se rencontrent pour former ces jeux de mots et autres charades auxquelles nous avons forcément pensé sans jamais l’exprimer. On vous laisse deviner quelles  photos représentent quelles stations..

On ne vous a pas tout mis, simplement une petite sélection de nos photographies préférées, on est totalement admiratif de l’imagination de Janol Apin. Les mauvaises langues diront que ce n’est pas nouveau et qu’une exposition lui a été consacrée en en avril dernier, mais on est vraiment fan et on avait envie de vous le refaire partager, tout simplement. Mention toute particulière pour les photos qui suivent, entre le « Château D’eau » et « L’esplanade de la Défense » on atteint des sommets en matière d’inventivité.

Toutes ces photos ont été prises dans les années 90 lorsque le photographe Janol Apin travaillait à l’AFP en tant que technicien de laboratoire. Elles sont compilées dans un ouvrage intitulé Métropolisson  et contenant les illustrations de 120 stations parisiennes. À quelques mois des fêtes, on  commence donc à vous donner quelques idées cadeaux un peu en avance.

A lire aussi :

François Sola, Les stations du métro de Lyon prises au pied de la lettre.

Image

Il y a environ un an, on vous avait présenté le projet photo des stations de métro de Janol Apin  … Vous en souvenez-vous ? Et bien 12 mois après, c’est le travail de François Sola qu’on vous projette !

François Sola, illustre les stations du métro de Lyon

L’idée de François Sola est la même que Janol Alpin : Se balader dans le métro avec un appareil photo et reprendre les noms des stations au pied de la lettre en les illustrant. A la seule différence que cette fois, ce n’est plus à Paris mais à Lyon que ça se passe !

On note quand même que François Sola avait bien demander l’accord de Janol Alpin pour cette série de photographies.

Son projet Gone Underground