Photographie – 40 ans de Hip-Hop

Image

Le Hip-hop est né à New-York au début des années 70, quarante ans plus tard, il est devenu un pilier de la culture urbaine à travers le monde. Pour son anniversaire, on a décidé de revenir sur quelques figures du mouvement;  Dr Dre, Nas, Afrika Bambaatta ou encore RZA sont à l’honneur dans ses portraits, issus d’une exposition organisée à Toronto en mai dernier.

Photographié par Mike Schreiber, Jamel Shabazz, Ernie Paniccioli, Estevan Oriol ou Che Kothari, cette petite série de photos permet de remettre la lumière sur les vrais tôliers du Hip-Hop; bien loin des rappeurs Hexagonaux qui squatent le top de l’Itunes Store France (mais ça, c’est une autre histoire).

 

Hip-Hop, Back to Basic

Notorious B.I.G

Notorious B.I.G dit « Biggie »

Le grand, le tout puissant, le vénérable, The Notorious B.I.G., de son vrai nom Christopher Wallace, classé 3e MC de l’histoire par MTV et vendeur de plus de 62 millions de disques à travers le monde

Morceau de choix :

 

2PAC

2Pac

Évidemment, Tupac Shakur, évidemment après « Biggie », évidemment aussi la fameuse rivalité East Coast/West Coast, et la naissance d’un mythe.

Morceau de choix:

 

NAS

Nas

 

Considéré par ses pères comme le meilleur MC du monde, il règne sur une fortune de près de 16 millions de dollars, faisant de lui l’un des rappeurs le plus riche du monde. Il doit son énorme succès à deux brillants albums sortis respectivement en 1996 et 1999 que sont  « It Was Written » et  « I Am »….

Morceau de choix: 

 

Afrika Bambaataa

Afrika Bambaataa

Le mouvement Hip-Hop est véritablement né grâce aux block parties organisées par Afrika Bambaataa à New-York, à la fin des années 80. Par ses talents de Dj, par son sens du contact et du partage, par son combat contre la logique belliqueuse des gangs, il sut rassembler une jeunesse aux appartenances diverses autour d’un foyer commun : le Hip-Hop.

Ensuite, en fondant la Zulu Nation, il a fait des MC, des Dj, des graffeurs, des b-boys et des b-girls une seule et même famille unies face à l’adversité.

Morceau de choix:

https://www.youtube.com/watch?v=yYzakWz3JxU

DR. Dre

Dr Dre

S’il a fait deux albums en tant que MC, c’est en sa qualité de producteur, qu’il a vraiment contribué à populariser le Hip-Hop. Il a notamment produit  Snoop Dogg, Eminem, The Game, 2Pac, Mary J. Blige, les Pussycat Dolls. En créant, puis en revendant à Apple la marque de casque audio, BEAT, il est devenue en 2014 le premier  artiste  de Hip-Hop à devenir milliardaire,  faisant ainsi de lui, le MC le plus riche de la planète, devant le roi    Jay Z.

Morceau de choix:

 

Snoop Dogg

Snoop Dogg

Rebaptisé Snoop Lion en 2012, en raison de son basculement dans la musique reggae. Snoop Dogg a vendu plus de 40 millions de galettes à travers le monde. Sa formule favorite est  « fo’ shizzle, my nizzle » (contraction de « for sure, my nigger »).

Morceau de choix:

 

RZA

RZA

Membre fondateur du Wu-Tang Clan  qui est un collectif d’artistes américains de hip-hop, principalement actifs durant les années 1990. Les neuf membres qui le composent sont originaires des quartiers new-yorkais de Staten Island et Brooklyn et sont, sans conteste, le plus grand groupe de hip-hop de tous les temps, tout simplement.

Morceau de choix:

Questlove

Questlove

Il est LE batteur de hip-hop, d’abord avec le groupe The Roots, il a ensuite joué en tourné avec Madonna, Iggy Pop, Bootsy Collins ou Christina Aguilera. Depuis 2007, il s’est reconverti en tant que DJ producteur de musique électronique.

Biz Markie

Biz Markie

MC, mais surtout producteur, Biz Markie, c’est l’incarnation parfaite du hip-hop des 90’s; un style nonchaland et des histoires de mecs qui draguent des filles en fumant des boses sur un banc, histoire classique mais toujours efficace.

 

Chuck D

Chuck D

Il est, au même titre qu’Afrika Bambaataa,  l’un des créateur du hip-hop. Il considère la musique comme un diffuseur de messages politiques et prend des positions fermes en faveur de la communauté afro-américaine. Son album Autobiography of Mistachuck sorti en 1996 est à avoir dans toutes les « bonnes » bibliothèques.

Morceau de choix:

Mary J. Blige

Mary J. Blige

Si le hip-hop a souvent une image misogyne, c’est oublier que mouvement a aussi mis sur pied, quelques artistes féminins. Celle qui porte le titre de « Queen Of Hip-Hop Soul » c’est Mary J. Blige.

Morceau de choix:

 

 

Slick Rick

Slick Rick

Il est l’un des premiers rappeurs européens à se faire une place dans le monde du hip-hop dominé en majeur partie par des américains. Il est aussi caractérisé par un bandeau qu’il porte sur l’œil droit suite à une bagarre lorsqu’il n’était encore qu’un enfant.

 

Black Star

Black Star

Morceau de choix: 

 

 

Saukrates et Rich Kidd

Saukrates et Rich Kidd

 

 

Voletta, la mère de Notorious B.I.G

Pour finir la collection, la photo de Voletta, la mère de Notorious B.I.G, tout simplement parce qu’elle est pleine d’humanisme. Derrière les artistes, il y a les Hommes, toujours…

 

Source: Slate.fr

Photographie – Dans l’intimité de Brodinski

Image

Qu’est ce que ça fait d’avoir 27 ans, d’être considéré comme l’un des plus grands producteurs de musique électronique du monde, et d’avoir déjà à son actif, trois ou quatre tours du monde dans les poches ?

Si, comme moi, vous n’avez pas la réponse, il faut demander à Brodinski.

L’ancien résident du Social Club à Paris a réussi en quelques années, à devenir incontournable dans le milieu ; grâce à son talent et à sa sympathie.

Son talent d’abord, car en créant le label Bromance en 2011 avec Gesaffelstein, Club Cheval, Louisahhh! et Panteros666, il a réussi à créer un collectif d’artistes talentueux, qui lui permet de ne jamais être à cours d’inspiration.

Cette émulsion, lui a donné un crédit artistique sans précédent, qui lui a permis de  coproduire les morceaux Black Skinhead (avec Daft Punk) et Send it up sur l’album Yeezus de Kanye West (une sacrée carte de visite).

De la sympathie ensuite, car dans le petit monde des DJ’s, il apparaît comme un personnage extraverti et très ouvert avec son public. Il a donc été, très vite, adopté par la communauté  French Touch notamment grâce à son pote Mehdi.

La troisième clé du succès, doit s’en doute, être la bonne dose d’énergie qu’il passe debout à mixer plusieurs soirs par semaine, dans différents clubs du monde entier.

Ainsi le magazine Snatch a publié une partie de la collection perso des photos de Brodi, que l’on s’est permis de chapardé (c’est les lois d’Internet).

Bref, avec ces quelques photos, vous aurez un petit aperçu de la vie « rêvé » de Brodinski, composée de potes, de fête et de rigolade, à la cool quoi !

Brodinski  L’album

Pour ceux qui sont fans de la première heure de Brodinski, on vous rappelle que son album, Brava, sortira le 2 mars prochain, et que ça sent très bon le gros rap d’Atlanta.

 

(Crédit photo : Brodinski)

Photographie – Tom Ryaboi, le gars qui n’a pas peur du vide

Image

Dans le vide avec Tom Ryaboi

On vous annonce tout de suite si vous êtes sujet au vertige, il ne faut surtout pas que vous rencontriez Tom Ryaboi, il risque de vous donner des sueurs froides. En effet, le jeune canadien originaire de Toronto est passionné de  rooftoppingdiscipline photographique qui consiste à prendre des photos à partir du haut des gratte-ciels, bâtiments et autres structures surélevées type Skyscraper.

Aujourd’hui, la communauté des rooftoppers s’est propagée dans de grosses villes comme Toronto, Chicago, Londres, Melbourne, Hong Kong, Dubaï, et Moscou où les jeunes rooftoppers ont déjà fait parler d’eux. En gros Ryaboi est à la photographie urbaine du haut des immeubles ce que les Yamakasis sont au parcours, autant dire un pionnier d’une discipline encore très peu pratiqué qui utilise l’architecture des bâtiments modernes comme moyens d’expression   et dont la créativité et la la qualité artistique laissent à penser qu’elle va se populariser dans les années à venir. C’est très original et le moins que l’on puisse dire c’est que le résultat est plus que bluffant, on vous laisse apprécier par vous même.

 

Plus d’articles ? Consultez nos rubriques :

Photographie – Dans l’intimité des McCartney

Image

Forcément lorsque l’on est l’épouse du bassiste le plus célèbre de l’histoire de la musique, on a des « petits » avantages. En effet, Linda McCartney , épouse du grand Paul McCartney, a suivie son marie pendant 32 ans, avec pour seul arme un arme photo et l’amour qu’elle lui portait. C’est ainsi que pour la première fois en France, une exposition lui ait consacré au pavillon populaire, de l’espace photographique de la ville de Montpellier jusqu’au 4 Mai.

Jusqu’à sa mort prématuré en 1997 Linda, sera l’épouse charmante et attendrissante qui accompagnera Paul à travers le monde.

Ces quelques clichés sont une plongé dans le quotidien d’un Beatles, entre leurs vacances  en famille dans le nord de l’Ecosse,  leurs vies à Londres ou à Liverpool, et puis le reste. Ces moments passés avec Jimi Hendrix, Brian Jones, Mick Jagger, Harrison, Lennon et Ringo Starr, tout simplement et à la fraiche…

Les Beatles à Abbey Road (Londres 1969)

Paul, Stella et James McCartney (Ecosse 1982)

Paul McCartney (Liverpool, 1970)

Paul McCartney qui fait le clown ( Los Angeles, 1968)

Paul McCartney (Ecosse, 1977)

Mary, Paul et Heather (Ecosse, 1970)

Lucky Spot Daisy Field, Sussex, 1985

Jimi Hendrix (New-York, 1968)

James McCartney 1980

Brian Jones et Mick Jagger (New York, 1966)

Si vous-voulez voir, les quelques 200 autres photos, alors vous devez vous rendre à Montpelier avant le 4 Mai. (15 jours, on est large).

Puis comme c’est lundi férié, on vous laisse avec un petit son des Beatles, et on vous conseille de vous réécouter tout l’album blanc (saint petit bijoux en ce saint jour)

https://www.youtube.com/watch?v=F3RYvO2X0Oo

 

Vous voulez plus d’articles de photographies ? C’est par ici que ça se passe !

François Sola, Les stations du métro de Lyon prises au pied de la lettre.

Image

Il y a environ un an, on vous avait présenté le projet photo des stations de métro de Janol Apin  … Vous en souvenez-vous ? Et bien 12 mois après, c’est le travail de François Sola qu’on vous projette !

François Sola, illustre les stations du métro de Lyon

L’idée de François Sola est la même que Janol Alpin : Se balader dans le métro avec un appareil photo et reprendre les noms des stations au pied de la lettre en les illustrant. A la seule différence que cette fois, ce n’est plus à Paris mais à Lyon que ça se passe !

On note quand même que François Sola avait bien demander l’accord de Janol Alpin pour cette série de photographies.

Son projet Gone Underground

 

Photographie – Magdalena Wosinska, photos de saison

Image

Magdalena Wosinska, photographe du printemps

C’est désormais une certitude, nous sommes au printemps, on perd une heure de sommeil, gagnant une heure d’éveil, on passe plus de temps dehors et par conséquent on  gagne en sociabilisassions. Mais, pour nous, les hommes, le printemps est associé à de nombreuses autres manifestations de physique amusante parmi lesquels on citera prioritairement la contemplation de l’incroyable rétrécissement annuel des jupes des filles, qui mutent toutes entre le 20 et 22 mars, en perdant généralement 15 bons centimètres dans l’aventure et ne sont pas loin de provoquer un effet de changement de taille diamétralement opposé sur une certaine partie de notre anatomie.

C’est ce constat qui semble tout assez naturel, qui me pousse à vous présenter le travail de Magdalena Wosinska.

Dans ce vaste fouillis que sont les Internets, je n’ai pas trouvé beaucoup d’information sur la jeune demoiselle. Simplement, qu’elle est Polonaise, mais qu’elle a déménagé aux États-Unis dans les années 90, qu’elle a pas mal voyagé, qu’elle aime le skate,  et la musique (a réalisé un clip pour Jonathan Wilson et joue de la guitare dans un groupe de Los Angeles).

Je sais surtout qu’elle a ce don pour photographier la vie avec fraicheur; une bande d’amis, des filles, la plage, la mer et puis le reste…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Magdalena (à gauche) et l’une de ses amie

 

 

Si ces quelques photos vous ont données envie de rentrer un peu plus dans le printemps et  surtout de découvrir un peu plus le travail de Magdalena, alors rendez-vous sur son site internet.

Photographie – Samuel Petterson « The Animal »

Image

Le photographe suédois Samuel Petterson donne vie à une nouvelle créature : « The Animal ».

Dans cette série de photographies, Samuel Petterson imagine une nouvelle créature à l’aide d’auto-portraits. Mi-homme / mi-araignée, on est bien loin du Spiderman rassurant et décontracté. La créature en question est plutôt angoissante. A ne pas croiser en rentrant de soirée.

Via : Ufunk

 

Le « Lost in Translation » de Ben Thomas

Image

Ben Thomas est un photographe australien qui s’intéresse à la miniature. Avec un objectif à bascule et décentrement –ce que l’on appelle le tilt-shift– qui permet de donner l’illusion de la miniature d’un paysage en taille réelle, il réinvente la perception que nous avons de ce qui nous entoure. Il a notamment publié en 2014 Tiny Tokyo: The Big City Made Mini (Mini Tokyo: la grande ville rendue petite).

Tour d’horizon, des meilleurs photographies de Ben Thomas

 

le quartier de Shibuya 109 Crossing

Stores of Takadanobaba, Shinjuku –

 

Tugboats, Ochanomizu

 

Intersection at night, Oshiage

 

Wet footpath, Chiyoda –

 

Modes of transport at Tsukiji Market, Chuo,

Commercial dock, Koto,

 

A back street bar, Shinjuku,