Déshériter son enfant ? Cruel, mais possible.

Theo 05/07/2017
parents
Partager cet article

Dans la vie, il y a bien de situations qui obligent certains parents à choisir l’option de déshériter un enfant. C’est une décision complexe à prendre, mais bien utile des fois. Cependant, cette pratique est prohibée dans certains endroits du monde. C’est le cas de la France. Comment donc déshériter légalement son enfant ? C’est à cette question que répond cet article.

Pour quelles raisons déshériter son enfant ?

Le déshéritement d’un enfant est aujourd’hui chose courante dans la société. Plusieurs facteurs justifient son bien-fondé. L’absence de nécessité est la première raison. Dans une famille il peut arriver que l’un des enfants peine à s’intégrer dans la vie (chômage et autres) alors que tous les autres sont aisés. Les parents peuvent alors décider de déshériter les enfants qui ont les moyens en faveur de celui qui n’en a pas.

Les préférences des parents peuvent aussi les pousser à déshériter un enfant en faveur d’un autre. Le soutien et l’amour d’un enfant provoquent souvent un sentiment de reconnaissance chez le parent. Les parents peuvent alors décider de lui céder leurs biens. Les autres enfants sont alors déshérités. Les malentendus entre parents et enfants sont aussi des causes du déshéritement.

Comment déshériter légalement un enfant ?

C’est un exercice difficile, mais pas impossible. Il vous suffit de suivre les règles. Le partage des biens des parents défunts est souvent cause de plusieurs problèmes familiaux. Il existe pourtant des solutions pour éviter de tels conflits. Voici ce que nous vous proposons.

L’expatriation

Si l’expatriation fiscale est faisable dans votre pays, alors tentez le coup. Cette solution radicale peut aussi vous permettre de déshériter vos enfants. La seule contrainte c’est que vous devez vous installer dans un pays où la règle civile de la part réservataire n’existe pas.

Dans ce cas, il faut rédiger un testament en faveur des personnes susceptibles d’hériter de vos biens. Mais n’oubliez pas que les biens fonciers situés en France répondent aux règles de la succession française.

Rédigez un testament

C’est la meilleure façon de déshériter l’un de vos enfants au détriment des autres. Le testament consiste à léguer à un enfant l’intégralité de vos biens disponibles. Si vous ne le faites pas, vos volontés ne seront peut-être pas respectées. La tendance dans la plupart des pays est de partager vos biens en part égale aux enfants (aisés ou non). Mais grâce au testament, l’enfant dont vous souhaitez avantager héritera de la grande partie de vos biens. Vous pouvez aussi lui léguer tous vos biens.

L’assurance-vie

L’assurance-vie vous permet aussi de défavoriser l’un de vos enfants. C’est un produit bancaire qui permet de concéder des sommes d’argent (hors part successorale) avec une fiscalité très flexible. Vous pouvez ainsi léguer une parti de votre patrimoine à un tiers en le désignant bénéficiaire de votre contrat. Cela le rend automatiquement bénéficiaire des biens à votre mort.

Bien que ce ne soit pas aisé, il est bien possible de déshériter un enfant. Suivez les orientations de cet article pour le faire légalement. Cela permet d’éviter les contentieux dans votre famille.