Art – La pop culture pour le droit des femmes d’AleXsandro Palombo

Wonder Woman a l’œil au beurre noir et Marge Simpson le nez en sang… Dans une série intitulée What kind of man are you (« Quel genre d’homme es-tu ? »). Le dessinateur italien AleXsandro Palombo dénonce sur son blog les violences conjugales à travers les héros des cartoons et dessins animés populaires. Sans texte d’introduction – seule une courte légende présente les personnages –, l’artiste adapte la vie de ces figures imaginaires à la vie réelle, quelques jours avant la Journée internationale de la femme, le 8 mars.

AleXsandro Palombo et la pop culture au service du droit des femmes

Superman et Wonder Woman

Une Française sur dix est victime de violences conjugales, selon le ministère des droits des femmes. En Europe, un tiers des femmes sondées ont été victimes de violences physiques ou sexuelles depuis l’âge de 15 ans, selon une enquête conduite par l’Union européenne dévoilée mercredi 5 mars. Trop souvent cette violence est banalisée et trop souvent, les victimes n’osent malheureusement pas portées plaintes.

 

Popeye et Olive

 

Peter et Lois Griffin

 

Marge et Homer Simpson

 

 

Cendrillon et son prince

 

Barney Rubble et Wilma-Flinstone (aka la famille Pierrafeu)

Lorsque l’art sert des justes causes, c’est toujours agréable d’en faire la promotion, alors n’hésitez pas, partagez..

 

A lire aussi :

Showeb de printemps : Le cinéma de 2015

Image

[button size= »medium » url= »https://www.hurluberlu.fr/showeb-dautomne-recap/ » text= »Voir le récap de cette année pour les films de 2016″]

Récemment, je me suis rendu au showeb de printemps pour représenter Hurluberlu à l’ugc de Bercy Village dans le 12ème arrondissement de Paris. Toute une journée réservée pour les professionnels du web. Pour résumer rapidement l’événement, on a vu plein de bandes annonces, quelques extraits, des choses qu’on n’a pas le droit de vous parler parce que les Américains ont peur, Orelsan, Jamel Debbouze, François-Xavier Demaison, R2-D2 et prit des photos avec des Stormtroopers (les guerriers blancs dans Star Wars).

Qu’est ce qu’on en a retenu ? Sur la soixantaine de films présentés, voici une liste des films les plus intéressants, innovants, attendus, pour faire court, ceux qui ont retenu mon attention

We are your Friends :

Il y a quelques années, nous avions Projet X, récemment Spring breakers, en 2015, Studio Canal réunit, Justice pour la musique, Zac Efron et Emily Ratajkowski pour un film d’été. Le film suit une tournée de DJ avec toutes leurs histoires et leur représentations.

Adam Jones (titre va peut-être changer)

SND présente ici un film sur la gastronomie. On est d’accord, c’est pas ultra trippant mais John Wells, le réalisateur a réussi à réunir des grands noms comme Bradley Cooper, Sienna Miller, Omar Sy ou Jamie Dornan (n’en déplaise à certains). Le titre Adam Jones est provisoire et ne sera sans doute pas conserver. Adam Jones étant le nom du personnage principal qui sera incarné par Bradley Cooper.

Antigang : 

Cela faisait 5 ans qu’on attendait Jean Reno de nouveau dans un film de gangster, après L’Immortel, c’est dans Antigang que l’acteur français revient pour un film qui promet. Autour de Reno, de jeunes acteurs vont donner une dynamique très vivante pour un film qui se veut « fun ». L’action se déroule à Paris et ça c’est bien. On attend un film bien badass, avec un humour de conséquence et des scènes de fusillade à en faire pleurer les yeux les plus sensibles. A voir à partir du 19 Aout.

La résistance de l’air : 

Reda Kateb va se retrouver dans un bourbier avec La Résistance de l’air, ancien champion de tir, il va devoir tuer pour vivre et faire vivre sa famille, une situation complexe pour un film sombre, à voir ce que cela peut donner. En salles le 17 juin

Nos futurs : 

Pio Marmaï, Kyan Khojandi, entres autres pour une comédie qui n’aura rien de bien original sur le papier. D’anciens potes qui, 15 ans après, veulent refaire une soirée avec leurs connaissances. Ce qui m’a fait retenir ce film ? Kyan Khojandi, en grande partie et aussi l’extrait exposé qui montrait un humour un peu à part dans les comédies françaises récentes. Sortie cet été

Arès :

Encore une fois, Paris, mais des années plus tard cette fois ci. La France fait désormais partie des pays pauvres du monde, contrôlée par des entreprises plus rien ne semble pouvoir sauver le pays qui compte plus de 15 millions de chômeurs (on en est à moins de 3 500 000 actuellement, on est large). Mais le thème n’est pas là, ce film dit « d’anticipation » montre une facette encore plus sombre, le dopage est légal et le sport fétiche des français est un sport de combat que l’on peut comparer à l’UFC. Un sportif en bout de course est forcé de tester une drogue expérimental pour continuer son métier de combattant, le seul risque qu’il encourt ? La mort.

The Boy and The Beast

Un film d’animation tout bête de Hosada qui va mettre en scène un jeune garçon et « la bête » qui sera en quelques sortes son maître d’armes. Ce qui m’intrigue ? La présentation du réalisateur, Hosada a été présenté comme le successeur de Miyasaki, rien que ça, un sacré défi.

Heatwave

On ne va pas faire un article sur les sorties cinéma sans parler d’un film d’auteur. Heatwave, film psychologique sur un immigré en Grèce qui va subir la fourberie d’un policier ripoux, le contexte caniculaire va faire dévier le personnage principal qui va entrer dans une psychose que va vivre le spectateur.

Unfriended :

Film d’horreur sur les dangers d’internet. Une bande d’amis postent des photos de soirées qui vont causées le suicide d’une de leurs amies, lors de leur discussion fréquente sur internet, un inconnu présentée sous le nom de leur amie morte va causer la terreur dans la conversation. Pendant 1h30, vous ne verrez que l’écran de l’ordinateur et ce qui s’en suit. Un film très prenant et très innovant dans sa forme, qui a déjà séduit outre-Atlantique arrive en France en 2015.

Burn Burn Burn :

Une bonne comédie britannique pour changer de contexte, mélange assumé entre Thelma et Louise et quatre mariages pour un enterrement, ce film initiatique a tout pour faire rire, une intrigue (enfin un but) complètement décalé et le fait d’être anglais. Pour résumer, deux amies doivent réaliser les voeux testimoniaux de leur ami Dan, ces voeux vont amener les deux amies au quatre coins de l’Angleterre.

En parlant de décalage, la devise du film est : « Un film sur la vie, la mort et les tupperwares »

Vice versa : 

Deux films d’animation par Disney en une année, on ne dit pas non, comme souvent précédé d’un court métrage, celui qui sera avant Vice Versa n’est à manquer sous aucun prétexte, Lava, est un petit bijou. Sortie le 17 juin.

The Good dinosaur :

Le second Pixar de l’année, ce film d’animation que l’on va qualifier de lambda pour le moment, va se distinguer par la nouvelle technique d’animation utilisée qui se rapproche de plus en plus du photo réalisme. Sortie en salles le 25 novembre.

Les châteaux de sable : 

Un scénario très accrocheur, écrit au fil de la plume. Une romance touchante avec Emma de Caunes qui joue son rôle à la perfection et Yannick Rennier qui tient un rôle fait pour lui. Sortie le 1 Avril.

Hyena

The Jokers s’avoue radical, la prise de risque concernant Hyena va sans doute payer. Une intrigue digne des meilleures séries condensée dans un long métrage, entre police, alcool, gang et tout plein d’autres cliché du thriller banal, Hyena s’annonce violent, dur mais très prenant. Pour reprendre l’expression utilisé par les membres du film : « Le futur du thriller a un nom : Hyena », sortie le 6 Mai

Snow in Paradise :

Je vais pas m’étaler je vous offre la bande annonce

Les cow-boy :

Thomas Bidegain a offert l’un des meilleurs scénario de ces dernières années à Pathé. Dans l’Est de la France transformé en western, tout va bien pour François Damiens et sa communauté jusqu’à la disparation de sa fille Kelly. Le film traite de l’amour d’un père pour sa fille, Alain, le personnage joué par François Damiens, va mettre en péril tout ce qu’il avait acquis pour retrouver sa fille.

D’autres films intéressants mais pas assez et faut pas déconner la liste peut pas contenir 45 films :

Russel Crowe revient avec La Promesse d’une vie, son sixième film en tant que réalisateur. Après Pitch Perfect 1, Pitch Perfect 2 en 2015. De nombreux accidents ont lieu en montagne, Everest fait d’un véritable accident dans le mont éponyme un film. Le projet X à la française revient en 2015, Babysitting 2 est en tournage au Brésil. Manos Sucias, le film Colombien au summum du cliché vu qu’il parle de drogue, sauf que celui ci est tourné au coeur même du réseau de la drogue colombienne, et il est produit par Spike Lee. Ant-Man, un Marvel, au programme, des fourmis, de l’humour, des effets spéciaux et Michael Douglas. Enfin François-Xavier Demaison produit un film à la France 3 sur la fin de carrière d’un instituteur de village. Enfin les amateurs d’animés, de chansons qui restent dans la tête seront ravis du court-métrage sur la Reine des neiges qui sera diffusé avant Cendrillon à partir du 25 Mars.

Cinéma – The Amazing Spiderman, l’araignée qui envahit la toile

Même si vous n’avez pas commandé votre Happy Meal la dernière fois que vous avez mangé McDo, vous n’avez pas pu passer à côté de l’énorme campagne de communication mise en place pour la sortie du dernier Spiderman. Sorti le mercredi 30 avril, il s’agit du 5ème opus de la saga, après les 3 premiers films réalisés par Sam Raimi et après le premier « The Amazing Spiderman » réalisé par Marc Webb.

« The Amazing Spiderman : le destin d’un héros », ou Spidey 2 comme l’appellent les fans, nous raconte donc (encore une fois, une fois de trop ?) les aventures de Peter Parker, photographe de profession et homme-araignée à ses heures perdues. Comme dans le premier film, il est interprété par Andrew Garfield. Il se retrouve confronté à Electro, mi-homme mi-ampoule, interprété lui par Jamie Foxx, seule grosse figure du cinéma américain, qui joue son rôle de méchant à la perfection (et c’est malheureusement le seul…). Spiderman va devoir sauver la ville en l’affrontant, le cœur déchiré par un amour impossible (non non, ce n’est pas Twilight pourtant). Bref, vous l’aurez compris, il n’y a pas de quoi casser 3 pattes à un canard avec ce scénario, surtout que The Amazing Spiderman cible de plus en plus les jeunes.

Que ce soit dans les traits des personnages très caricaturaux ou dans les touches d’humour un peu trop « facile ». (probablement pour mieux vendre les produits dérivés: on note notamment un passage parfaitement bien encadré par le marketing lorsqu’un enfant, fan de Spiderman se lève en travers du méchant en collant rouge et bleu)

Une communication massive

Si le film a fait parler de lui, c’est avant tout pour le plan de communication massif qui a entouré sa sortie. Le budget communication n’est pas connu, mais il doit occuper une grosse part dans les 230 millions d’euros (rien que ça !) qui ont servi à la réalisation et à la promotion du film. En France, on note notamment les nombreux passages télévisés dans des émissions comme 66 Minutes sur M6, ou encore au JT de 20h sur TF1. La communication se fait jusque dans les McDonald’s, avec la distribution de nombreux produits dérivés destinés aux enfants.

Evian s’offre les services de l’homme-araignée

Vous le savez certainement déjà, et si vous ne le savez pas je vais vous demander de sortir, mais la dernière campagne Evian s’est offert un invité de marque puisque s’agit de Spiderman (pas étonnant, autrement on ne vous en parlerait pas !). Evian conserve sa marque de fabrique version communication avec les bébés, et le héros est donc « babyfié », ce qui donne un résultat plutôt sympathique et une publicité qui plaît aux petits et aux grands, qui totalise à ce jour presque 20 millions de vues sur Youtube. On vous laisse en juger en la visionnant…

https://www.youtube.com/watch?v=pyV57QlGUGI

Une campagne d’affichage, simple mais efficace, vient s’ajouter au spot TV et tourne beaucoup sur le net en ce moment (voir couverture de cet article).

Le placement produits, vrai héros du film

A noter également une chose que vous avez peut-être remarquée si vous avez l’œil vif et que vous êtes un businessman dans l’âme, le nombre impressionnant de placements produits dans le film. Le film étant une production Sony, le smartphone Xperia I fait donc son apparition dans le film (et Spiderman s’offre aussi un petit passage dans le film publicitaire de Sony), Les plus grandes marques y passent, dont McDonald’s, Kellog’s, Bing, Kodak, … Les plus importantes sont mêmes répertoriées sur le site officiel du film. On en déduit donc que ce nouveau blockbuster reste avant tout un gigantesque coup commercial (même s’il rencontre bien moins de succès qu’attendue), pour le plus grand dépit des amoureux du 7ème art hollywoodien (si celui-ci existe encore).

Et pour ceux qui en redemanderaient, en 2016 est prévu la sortie de « The Amazing Spiderman 3 » (toujours avec Jamie Foxx, toujours pour le même film ?), et en 2018 de « The Amazing Spiderman 4 », mais « Spidey 2 » est toujours en salles si vous tenez absolument à le voir (un conseil, attendre la sortie en DVD (ou autres) ne serait pas du luxe, on dit ça pour vous).