Pourquoi c’est culte – Ayrton Senna, l’héritage…

« La chance a lâché Ayrton; il n’avait pas la moindre contusion, pas un seul os cassé. Si ce morceau de ferraille était passé 15cm plus haut, ou plus bas, il se serait relevé et aurait marché jusqu’au paddock. »

Il aurait marché jusqu’au paddock…

Il y a 20 ans aujourd’hui qu’Ayrton Senna est mort au volant de sa Renault Williams F1. Et pourtant, pour les plus vieux d’entre nous, qui se souviennent de son pilotage rapide et instinctif, et qui se souviennent encore de ce triste 1er Mai 1994; mais aussi pour les plus jeunes, qui ont toujours entendu parler du pilote Brésilien, c’est comme si c’était hier.

En effet, ce pilote, par son humilité, sa fougue, et son talent a su créer un mythe qui le classe au sommet du panthéon sportif.

Ah Magic Senna, ce pilote Brésilien, roi de la pluie, de Monaco et des podiums, c’est sûr qu’il a marqué les esprits, qui plus est, à une période ou la formule 1 n’était pas forcément très populaire.

Aujourd’hui, nous allons entendre parler de lui un peu partout dans la presse sportive, mais finalement, 20ans après, que  reste-t-il du triple champion du monde?

Aux stands…

Un souvenir…

Ayrton c’est le gendre idéal, le mec sympa de la F1 à qui tout souriait, un gagnant modeste, un ami fidèle, un a des as, bref tout!

On dit souvent que c’est au sommet qu’il faut penser à partir, même ça il a su le gérer! Ce qui lui assure une place au paradis des sportifs, des gendres idéaux et de pleins d’autres trucs encore!

Quelques records…

Avant la razzia de Sebastian Vettel, Ayrton était le plus jeune champion du monde en F1.
Mais surtout, et encore aujourd’hui, il est le pilote qui a remporté le plus de courses consécutives sur un circuit; en effet entre 1989 et 1993, Monaco était devenu sa forteresse imprenable.
De plus, avec 19 circuits remportés en étant parti en pôle position, il est encore actuellement le pilote le plus stable des circuits.

Chez lui, à Monaco!

 

Un neveu…

Bruno Senna, qui a été pendant 1an titulaire chez Williams, est le propre neveu de Ayrton.
Malgré l’interdit familial (tu m’étonnes!) de courir sur un véhicule plus gros qu’un Kart, Bruno se passionne pour la F1 et souhaite suivre les traces de son oncle (en évitant bien sur les rambardes d’Imola). Fort heureusement, avec l’aide d’un ancien pilote, ami de la famille, il parvient à lever cet interdit, et commence donc tardivement à gravir les échelons jusqu’à la f1. Notons quand même qu’il a ça dans le sang, étant donné que lors de sa première course en f2, il termine sur la deuxième marche du podium.
Néanmoins, devant de piètres résultats, dus à son manque d’expérience, il est contraint de se retirer et se voit offrir un volant par Aston Martin en catégorie endurance. Actuellement premier du championnat, nous lui souhaitons beaucoup de réussite en Juin pour les 24h du Mans.

« Vous pensez que je suis rapide? Attendez de voir mon neveu! » Avait déclaré Ayrton au photographe qui prenait ce cliché!

 

Un excellent documentaire…

Mais pas un documentaire de grand mère hein!
Réalisé par Asif Kapadia en 2011, ce film basé sur de nombreuses images inédites provenant des archives de la F1, de vidéos de familles etc… raconte l’histoire de Magic Senna, de ses débuts en kart, jusqu’à sa mort en 1994.
Réalisé comme un film, ce documentaire a été sélectionné de nombreuses fois, et primé 2 fois.

Un film chaudement recommandé par La rédaction!

En bref,

Ajoutez à ceci, une fondation pour aider les enfants des favelas, une commission de sécurité supplémentaire à la FIA, un nez de f1 à son effigie, et des retombées au Brésil qui avoisinent celles de Pelé ou encore Ronaldo, vous aurez un rapide aperçu de l’étendue de l’aura du roi de Monaco!

C’est ainsi que Senna était grand, et c’est pour ça qu’il est culte!

Hâte de voir ça… Top Gear France

Image

Il y a environ un an, le patron de la BBC France faisait connaitre son envie de produire une adaptation de la célèbre émission automobile Top Gear en France. S’en sont suivies de nombreuses rumeurs et spéculations, pour enfin arriver dès la fin 2014, au lancement du tournage d’une première saison qui s’annonce forte en émotions et en rebondissements pour les fans d’automobile.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, Top Gear est une émission emblématique de la BBC, rediffusée en France sur les chaînes RMC découvertes et Discovery Chanel. Ce programme lancé en 1977 est à l’origine une simple émission destinée au passionnés de sport auto, mais au cours des années 2000, Top Gear réussi à prendre un nouveau tracé digne des virages Mirabeau à Monaco!

Virage Mirabeau « bas »

Effectivement, c’est à ce moment là (en 2002) que Jeremy Clarkson, présentateur du programme depuis 1988 décide de proposer un nouveau format pour un Top Gear plus en lien avec son temps, et les envies de son présentateur vedette.
Ce grand gamin téméraire de la télévision anglaise, décide donc de donner un second souffle à Top Gear, en rendant l’émission beaucoup plus spectaculaire et expérimentale, y incluant des essais de tout type, servant plus où moins la science automobile (tests de résistance, de sécurité etc…) que la notoriété et la soif de défis de ses présentateurs.
Car oui, la refonte du nouveau Top Gear inclue plusieurs présentateurs tous plus barrés les uns que les autres, pour le plus grand plaisir des amateurs de sensations fortes, qui ne peuvent qu’admirer ces grands enfants se lancer des défis motorisés et repousser sans cesse les limites du raisonnable.

Vous trouverez, ainsi:

  • Jeremy Clarkson:
    Ce grand gamin passionné de bolides, est l’auteur de plusieurs livres très instructifs sur l’histoire de l’automobile, mais est surtout connu outre-manche pour ses sorties un peu border, sur de vastes sujets tels que: l’homosexualité, l’immigration ou la fonction publique… Parlant parfois aussi vite qu’il ne conduit, il peut en effet lui arriver de glisser deux roues dans les graviers et d’éviter de peu la sortie de route (ou en l’occurrence, du cœur des anglais).
    N’en témoigne sa plus belle citation: « La vitesse n’a jamais tué personne; l’arrêt brutal, c’est ça qui fait mal »
  • James May:
    Journaliste de presse écrite à ses début, James se passionne très vite pour la rédaction sportive, et en particulier pour l’automobile. Il devient donc pigiste pour de nombreux magazines « autos » chez nos amis Rosbifs. Ne respectant pas ou peu son surnom de « Captain Slow », il est surtout reconnu pour être un aventurier qui relèvera dans Top Gear les défis les plus fous, repoussant en permanence ses limites et celles de ses véhicules. Ainsi, on le verra grimper jusqu’au cratère du volcan islandais Ejyaföll (celui qui a rappelé aux avions européens en 2010 que le patron, c’était lui!) en Toyota afin de ramasser de la lave, avec pour seules protections une plaque de taule sur le toit, et un système maison, pour humidifier ses pneus! Mais aussi être l’un des premiers hommes à aller en voiture jusqu’au nord magnétique ou au cœur de la zone interdite de Tchernobyl.
  • Richard Hammond:
    Intégré tout comme James May en 2002 à l’émission, Richard Hammond est surnommé le Hamster en raison de sa taille, mais ne vous en faites pas, il garde tout de même des corrones relativement à l’étroit dans un slibar XL! Malgré un grave accident de voiture lors d’un tournage de Top Gear, il présente toujours l’émission. En 2006, alors qu’il pousse un JetCar à plus de 460km/h, son pneu avant droit explose, et sa voiture de course lui échappe afin de finir sa course à l’envers après plusieurs dizaines de mètres de cascade. Victime de plusieurs lésions au cerveau, il revient néanmoins quelques mois après, afin de continuer sa mission de présentateur déjanté. 

     

  • Le Stig:
    Véritable mascotte de l’émission, ce pilote masqué suscite bien des théories et des complots sur son identité. Lors d’un épisode de Top Gear, on peut voir le Stig enlever son casque après un record de vitesse sur un circuit, et se révéler comme n’étant autre que Michaël Schumacher. Néanmoins, il s’avère que ce coup de théatre était en fait un énorme coup marketing de la part de la chaîne, et que même si lors du tournage de cet épisode le pilote allemand a bien battu un record sous le casque du Stig, il n’était pas le pilote se cachant sous la combinaison blanche et derrière la visière opaque lors des autres épisodes.
    Pilote référent de Top Gear, il se mesure régulièrement à ses invités et ses co-présentateurs. Son identité est toujours inconnue malgré de nombreuses suppositions.

 Ce que vous trouverez dans la version française…

La version française semble suivre religieusement les préceptes de sa grande sœur, en proposant les mêmes rubriques. Notamment le fameux chrono contre le Stig et Star en voiture Low-Cost, en plus des défis proposés par la production aux présentateurs.

Afin de relever ces défis, il fallait trouver tout d’abord des passionnés d’automobile, mais aussi de grands casses cous. Le casting, réalisé auprès de plus de 200 candidats, a donc été rude et est désormais connu du grand public, à l’exception du Stig, fidèle à sa réputation mystérieuse.

Vous trouverez tout d’abord:

  • Philippe Lellouche:
    Frère de l’acteur Gilles du même nom, il était bâti pour ce poste, en effet, ce grand passionné d’automobile aux multiples casquettes, saura à la fois user de ses talents d’acteurs, de son humour, mais aussi de son sens journalistique pour mener à bien cette émission.

    Ce passionné d’automobile avait déjà un petit rôle dans Michel Vaillant

  • Le Tone:
    De son vrai nom Yann Larret Menezo, Le Tone est un journaliste automobile assez atypique. En effet, producteur d’électro et peintre en parallèle, cet ancien rédacteur en chef de la revue Intersection, pourra apporter sa créativité débordante et sa passion auto pour seconder Philippe Lellouche.
  • Bruce Jouanny
    Bruce est le garant technique de l’émission, cet ancien champion de formule 3, ayant à son actif un palmarès assez fourni en sport automobile, il se charge aujourd’hui de l’accompagnement de jeunes pilotes en phase de devenir pilote de F1.
    N’ayant jamais fait de télévision auparavant, il lui faudra s’adapter et sans doute compenser au début par sa science du pilotage.

    Bruce le technicien…

Les trois compères disposent donc de toutes les armes pour faire au moins aussi bien que leurs mentors britanniques, en sept épisodes inédits et trois compilations des meilleurs moments de la saison.
Parmi les nombreux invités annoncés pour cette première saison de Top Gear, vous pourrez retrouver des personnalités variées telles que: L’ancien pilote et humoriste belge Stéphane de Groodt, le chef de cuisine Philippe Etchebest, ou encore pour la première, l’ancien premier ministre François Fillon, grand amateur de course automobile, qui a déjà surpris plusieurs fois journalistes et spectateurs, par ses participations régulières en courses.

Fifi au Mans!

 

Une première saison de Top Gear France qui s’annonce donc sous les meilleurs augures et qui nous l’espérons, saura nous donner autant de plaisir que sa version originale comme nous l’annonce ce teasing déjanté!
Rendez vous donc le 18 Mars prochain à 20h50 sur RMC Découvertes!