La France vue par les touristes russes

Theo 26/03/2017
Partager cet article

Si l’aura dont la France bénéficiait depuis le 18e siècle auprès des milieux intellectuels de la Russie s’est ternie, notre pays jouit encore d’un attrait particulier aux yeux des touristes russes du 21e siècle et la célèbre expression « Voir Paris et mourir » de l’écrivain soviétique Ilya Ehrenbourg fait toujours rêver ses compatriotes aujourd’hui. Et pour beaucoup, c’est une destination à visiter au moins une fois dans sa vie.

Un rêve de plus en plus accessible

Notre pays est une destination incontournable non seulement pour les Russes aisés, mais aussi pour la classe moyenne supérieure dont l’avion, mais aussi le train facilitent les voyages de groupes.

C’est ainsi que plus de 873.000 Russes ont visité la France en 2013 contre 600.000 en 2011. Et même si la baisse du rouble, conjuguée à la dégradation relative du climat géopolitique entre les deux états, est venue faire chuter sensiblement l’engouement pour notre pays ces dernières années, les touristes russes sont à nouveau nombreux à le visiter.

Les Russes jugent la France comme la destination européenne la plus attractive

Ils en apprécient tout particulièrement l’histoire et la culture et visitent principalement les grands monuments de la capitale, ses musées les plus célèbres, mais aussi ses quartiers les plus pittoresques (Montmartre, etc.) et certains lieux véritablement mythiques à leurs yeux, comme notamment le « Moulin rouge ».

Mais si la capitale est le lieu de séjour privilégié de la majorité des touristes russes (63%), d’autres régions sont également choisies comme lieu de villégiature par les Russes qui viennent en France et qui effectuent un séjour combiné sur deux régions. Ce sont essentiellement la Côte d’Azur et Nice (29%), fréquentés par les amateurs de soleil et de littoral (le pavillon russe fleurit notamment dans le port de Saint-Tropez), tout comme Biarritz et la Côte basque ; ces deux régions étant liées à la communauté russe par des liens anciens qui ont perduré (leurs églises orthodoxes étant là pour en témoigner).

Les stations rhône-alpines de sports d’hiver (en particulier Courchevel) profitent également d’une clientèle d’amateurs de ski fortunés qu’elles ont su fidéliser et qui investissent dans l’immobilier haut de gamme de ces stations (8% de nos visiteurs russes viennent en Rhône-Alpes). Mais d’autres régions, telles Champagne-Ardenne, la Bretagne et la Normandie, ont aussi leurs adeptes, attirés par l’Histoire, le patrimoine culturel local et la gastronomie régionale, mais aussi par la diversité des paysages et des activités sportives ou de détente proposées (golf, thalassothérapie, etc.)

Mais à côté des activités de visite liées à l’histoire et à la culture, la clientèle russe s’adonne à la découverte d’autres spécialités de notre pays. C’est ainsi que la gastronomie française, à travers notamment la cuisine de nos grands chefs étoilés pour la clientèle fortunée, et l’œnotourisme prennent leur place dans le programme des touristes russes. Nous ne pouvons pas clore cet inventaire des activités préférées des touristes russes sans évoquer le shopping qui tient une place très importante dans leur programme touristique. Nos produits de luxe, et en particulier notre mode et nos parfums, mais également la maroquinerie, la bijouterie-joaillerie et l’horlogerie sont des incontournables des séances de shopping sur les Champs-Élysées, la Promenade des Anglais ou la Croisette.

Une clientèle globalement satisfaite

Le reflet de cette satisfaction s’exprimant dans le souhait émis par 73% d’entre eux de revenir en France dans les deux ans. Une fidélité qui honore l’industrie hôtelière et touristique de notre pays qui doit faire en sorte d’améliorer encore son accueil, notamment en développant la pratique de la langue russe, y compris dans les menus (30% des touristes pointant du doigt cette lacune et même une pratique insuffisante de l’anglais). Signalons encore l’appréciation négative du prix des transports en commun jugé élevé.

Le made in France est un atout pour 61% des Russes, lesquels considèrent les produits français comme dignes de confiance et de qualité. Mais si 90% des Russes interrogés envisagent de venir en France, 20% seulement aimeraient y vivre, selon une enquête de l’institut CSA…

Cette même étude fait ressortir des doutes sur le niveau d’imposition, la difficulté à trouver un emploi, et un avenir incertain (une majorité de Russes considérant que « la grandeur de la France est passée »).

Enfin, il convient d’évoquer la surprise et l’incompréhension du Russe moyen vis-à-vis de la société multiculturelle française. Mais il est vrai que débarquer dans certains quartiers de Paris peut les surprendre et expliquer leur propos relatif à « l’envahissement de la France », eux qui ne sont pas habitués à croiser beaucoup d’Africains dans les couloirs du métro de Moscou…

Mais pour terminer sur une note positive, précisons que dans une autre étude globale réalisée sur Internet auprès des touristes étrangers ayant visité la France, les touristes russes sont apparus comme les plus généreux, avec une note globale de 0,56 point au-dessus de la moyenne (85 % sont satisfaits de leur séjour et prêts à recommander la visite de notre pays).

Force est de constater qu’il existe une différence de jugement entre les Russes ayant séjourné en France et ceux qui n’y sont pas encore venus… les premiers repartant a priori plutôt rassuré par ce qu’ils y ont vu.
Bref, de quoi avoir confiance en l’avenir des échanges touristiques entre nos deux pays puisque de plus en plus de Français sont attirés par la Russie et ses merveilles naturelles et culturelles.