Art – la coupe du Monde vue par Cristiano Siqueira

Si le football est une guerre, la coupe du Monde en est la bataille suprême. Celle qui détermine pour quatre ans, la nation dominatrice, reine du sport le plus populaire de la planète.

Même si le Brésil est très loin d’être parfait dans son organisation, il demeure un hôte de choix pour accueillir cette 20e édition. À moins d’un mois du coup de sifflet du premier match du tournoi, la planète football est en ébullition.

Maillots, billets, Droits TV, tout est prêt pour accueillir les 32 équipes qui vont fouler les pelouses brésiliennes.

Pour nous aider à réviser les surnoms de chaque équipe nationale, la chaine américaine de ESPN a demandé à l’artiste brésilien, Cristiano Siqueira, de dessiner 32 posters aux couleurs des 32 nations qui seront représentées le 12 juin prochain.

Alors serrez-vous capable de reconnaître l’Albiceleste, les Red Devils, ou la Seleçao ?

 

La coupe du Monde vue par Cristiano Siqueira

 

Photographie – Star Wars : Lyon Confluence colonisé

Image

Je suis allé courir mardi dernier du côté de Confluence à Lyon, et j’ai trouvé le quartier bien calme. Cela cachait bien évidemment quelque chose : un plan diabolique et obscur.

Le côté obscur de la force s’est emparé de Lyon

En effet, on peut y voir des Stormtroopers en train de faire du shopping, le Faucon Millenium dans la darse ou encore un combat entre Luke Skywalker et son papa Dark Vador sur le pont.

Coloniser Confluence par le côté obscur et tout ça en Lego, c’est le projet de Benoît Lapray et Matthieu Latry, deux photographes Lyonnais fans de la saga Star Wars.

© Benoît Lapray – © Matthieu Latry (post production) – © The LEGO Group. – © Lucas Film Ltd. & TM /

© Benoît Lapray – © Matthieu Latry (post production) – © The LEGO Group. – © Lucas Film Ltd. & TM / Faucon Millenium

© Benoît Lapray – © Matthieu Latry (post production) – © The LEGO Group. – © Lucas Film Ltd. & TM / Shopping

© Benoît Lapray – © Matthieu Latry (post production) – © The LEGO Group. – © Lucas Film Ltd. & TM / Centre commercial

© Benoît Lapray – © Matthieu Latry (post production) – © The LEGO Group. – © Lucas Film Ltd. & TM / Shopping 2

© Benoît Lapray – © Matthieu Latry (post production) – © The LEGO Group. – © Lucas Film Ltd. & TM / combat

© Benoît Lapray – © Matthieu Latry (post production) – © The LEGO Group. – © Lucas Film Ltd. & TM / Dark Vador

© Benoît Lapray – © Matthieu Latry (post production) – © The LEGO Group. – © Lucas Film Ltd. & TM / luke skywalker

© Benoît Lapray – © Matthieu Latry (post production) – © The LEGO Group. – © Lucas Film Ltd. & TM / Cube Orange

© Benoît Lapray – © Matthieu Latry (post production) – © The LEGO Group. – © Lucas Film Ltd. & TM /

© Benoît Lapray – © Matthieu Latry (post production) – © The LEGO Group. – © Lucas Film Ltd. & TM /

© Benoît Lapray – © Matthieu Latry (post production) – © The LEGO Group. – © Lucas Film Ltd. & TM /

© Benoît Lapray – © Matthieu Latry (post production) – © The LEGO Group. – © Lucas Film Ltd. & TM / La darse colonisée

Vidéo – Mustang Wanted, l’homme qui aimait le vide

Dans la série équilibriste de l’extrême, je voudrais Mustang Wanted, jeune ukrainien de 26 ans, qui s’est passionné pour l’escalade urbaine. Ce que les Français de Yamakasi ont commencé à initier au début des années 2000, lui, l’a poussé, quatorze ans plus tard, au sommet des buildings du monde entier avec le vide comme seule limite.

Sa dernière performance se déroule dans les rues de Belgrade en Bulgarie, une simple ballade champêtre pour lui, un vertige assuré pour le spectateur.

Mise en image pour le duo autrichien Klang Karussell, on ne sait plus vraiment où s’arrête la terre pour cet homme qui aime à se retrouver dans le vide.

Taubira, Benzema et les autres, quel avenir pour le patriotisme français ?

Citation

Il y a quelques jours, Mme Taubira a refusé de chanter l’hymne national, lors de la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage. Choqués, voir outrés, de nombreux membres de l’opposition ont appelé la Garde des Sceaux à la démission. En guise de réponse, l’actuelle ministre de la Justice, qui n’en est plus à son premier coup d’éclat, s’est fendu d’un communiqué sur son compte Facebook dans lequel elle compare l’hymne national à un « karaoké d’estrade ». Cette polémique, qui ressemble plus à une altercation de collège qu’à une discussion entre élus de la République, met en lumière la difficulté qu’ont les Français et leurs représentants à saisir la portée du mot « patriotisme » au XXIe siècle.

(photo François Guillot / AFP)

 

Patriotisme et estime de soi, un paradoxe bien français