Coups de Coeur

Le disque du mois #6 – Le voyage de Cascadeur

Partager cet article

Le disque du mois de février: Ghost Surfer – Cascadeur

Bordel, déjà un mois de passé, et sans m’en rendre compte je m’aperçois que je n’ai rien écouté qui mérite vraiment son coup de projecteur.  C’est vrai, il y a bien le premier album du groupe Fauve, mais est-ce vraiment la peine de revenir sur un disque qui a déjà été commenté maintes et maintes fois.  En effet débarqué le 3 février dernier, la réputation du groupe n’est plus à faire. Provocant  une cohorte de fans enthousiastes et les escortes dithyrambiques de certains médias, à l’image des Inrocks, il y a quelques semaines, qui ont annoncé que 2014 serait “L’année FAUVE”, ou de Libération, dont la couverture du supplément culture  mettait en évidence “La folie FAUVE”. Ce n’est pas quelques haters plus ou moins prononcés qui changeront les choses, Fauve est bel et bien là, et son album « Vieux Frères », n’a pas déçu. Si musicalement, l’atmosphère laisse parfois à désirer, on se rend compte en l’écoutant qu’on n’est pas les seuls à être en galère, et ça fait vraiment du bien. On va vous épargner l’analyse psychologique, mais on vous conseille vivement de vous pencher ou de vous repencher sur la question Fauve, album à l’appui.

https://www.youtube.com/watch?v=RneIZ8xkUzI

Cascadeur, un succès à visage couvert 

Si il à l'air d'un pilote de formule 1, Cascadeur n'en demeure pas moins un artiste hors du commun
Si il à l’air d’un pilote de formule 1, Cascadeur n’en demeure pas moins un artiste hors du commun

 

« Et si le succès français était lié à l’anonymat ? » –  c’est en tout cas la question que l’on pourrait se poser en voyant la réussite du duo de robots le plus célèbre de la planète qui avance à visage masqué depuis 2001 et la sortie de leur album Discovery. Sous couvert de vouloir préserver une vie privée distincte de celle qui anime leurs vies artistiques, les Daft Punk ont sans doute inventé la meilleure technique de communication de la décennie. Stratagème qu’utilise aussi le collectif Fauve et dans un autre registre Cascadeur. Le jeune est vêtu depuis ses débuts d’un masque de catcheur sud-américain sur lequel il pose un magnifique casque de moto, une singularité qu’il pousse jusqu’à son nom de scène. En avançant masqué, Cascadeur a centré toutes les attentions sur sa musique et non sur sa personnalité, à l’instar de certains artistes qui sont des personnalités publiques avant d’être des musiciens (quoi Miley Cyrus est musicienne ? Je ne savais pas..)

 

Cascadeur, un espoir devenu grand

Derrière le casque se cache,  Alexandre Longo, ancien clavier du groupe de l’Est de la France, Orwell, et chanteur à l’écriture lunaire. Initialement étudiant en design, il a finalement prie le parie de la musique, pour notre grand plaisir.  C’est en  2008, l’année où il fut lauréat du concours des Inrocks,  qu’Alexandre Longo  a vraiment inventé la pop  sensuelle et mélancolique, qui le caractérise.  Son premier album « The Human Octopus » , porté par le tube Walker, lui a permis une tournée de 150 concerts et un succès national.  Dans ses ballades aériennes, très majoritairement chantées en anglais, il décline ses violons ambitieux, ses nappes de claviers, ses guitares atmosphériques ; tout un univers enchanté.

Ghost Surfer, le voyage vers l’inconnu

 

Si vous aimez le piano, les mélodies planantes, et que vous voulez vous embarquer dans un voyage aux confins de la rêverie, alors cet album est fait pour vous.  Construit comme une petite promenade sonore avec ses étapes et ses invités, Ghost Surfer est le périple de Cascadeur pour faire voyager son auditeur. En effet sur les seize pistes qui composent l’album, on retrouve les jazzmens Tigran Hamasyan et Médéric Collignon, les membres du groupe indé américain Midlake, le leader des Tindersticks, Stuart Staples, l’un des quatre DJ de C2C, Pfel, ou le chanteur français Christophe.

 

On vous conseille de vous ouvrir une bonne bouteille, de vous poser bien confortablement et vous laisser embarquer dans ce voyage improvisé avec cet inconnu casqué. Vous ne le regretterez pas.


Pour les plus motivé d’entre vous, Cascadeur sera le 12 mars prochain au Bataclan.

 

Related posts

Art – Harvezt nous dévoile la face caché des albums cultes

Theo

Art – Les coffres pour les pirates, les tableaux pour les citadins !

Theo

Photographie – Dans l’intimité des McCartney

Bizolle