Coups de Coeur

Musique – Rencontre avec Reptile Youth

Partager cet article

A l’occasion de leur passage à Paris le 22 septembre dernier, nous avons pu discuter avec le duo masculin Danois,  Reptile Youth.  Leur album Rivers That Run for a Sea That Is Gone sorti en mars 2014 est un véritable carton. On les avait découvert avec leur premier album en 2011 oscillant entre la pop, l’electro et le rock, à la manière de nombreux groupes de la fin des années 2000 comme The RaptureGossip ou Hercule and the love Affair . Le deuxième album n’a pas vraiment changé: ça tabasse sec et c’est toujours aussi esthétique, à l’image du clip “JJ”.

Mads, le chanteur du groupe Reptile Youth a accepté de répondre à quelques questions.

Hulubberlu: Tout d’abord pouvez-vous, vous présenter à nos lecteurs?

Nous sommes un groupe de personne de Copenhague, nous faisons notre possible pour être sympa et travailler dur.

Comment avez vous choisi votre nom de groupe et pourquoi ? 

Nous l’avons choisi car il nous plaisait à tous les deux.  On a une image différente du nom que cela nous évoque. On suppose que l’on voudrait tous les deux rester jeunes éternellement, mais c’est assez difficile; mon esprit d’enfant se bat toujours avec mon esprit d’adulte… 

Un mot pour définir votre musique à ceux qui ne vous connaissent pas ? 

Libre. C’est comme ça que je la définie

Votre album se nomme Rivers That Run for a Sea That Is Gone, pouvez-vous expliquer pourquoi ? 

Car on trouvait ça intéressant de courir après quelques chose qui n’existe pas. Courir après l’impossible, c’est ce qui permet de grandir. 

En ce moment, quel est votre groupe préféré ? 

Le disque que j’écoute le plus en ce moment c’est  Redemer de Dean Blunt. J’adore le désordre de cet album. Ce que j’aime dans l’Art, c’est lorsque les choses ne sont pas exactement à leur place, comme dans  le dernier Kanye West. Un disque où l’on sent que “tout peut arriver”.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=8Jom4NmCRrI[/youtube]

Si vous étiez un animal, lequel seriez vous ? 

Un cheval surement, j’adore les chevaux, j’aime leur tempérament. Je trouve  aussi qu’ils sont vraiment beaux. En plus, ils ont une grande gueule, comme moi.

Pensez-vous que Reptile Youth peut dominer le monde ? 

Non, je pense pas que quelque chose peut dominer le monde.

Allez on se quitte en musique !

Related posts

La fille du mois #7 – Charlotte McKinney

Hurluberlu et ses ami(e)s

La fille du mois #14: Jade Leboeuf

Jeremy

David LaChapelle, Sergei Polunin – Take Me To Church

Theo