Culture G

Pour ou contre aller voir Spectre ?

Partager cet article

maxresdefault

007 – Opus 24

Le 11 novembre prochain, Spectre arrive sur nos écrans. Dernier né de la saga James Bond, il fait déjà parler de lui dans la presse et parmi les fans les plus inconditionnels. On le dit réussi, fascinant… mais on entend également que c’est le pire 007 jamais réalisé et un flop monumental après un Skyfall extraordinaire. Vous aurez certainement le temps de vous faire une opinion – et moi aussi. En attendant, voilà qui pourrait vous décider.

UPDATE : je suis effectivement allée voir le film, vous pouvez retrouver ma critique juste en-dessous de l’article. 

Pourquoi vous devez courir voir Spectre ?

  • Parce que Daniel Craig est indubitablement le meilleur James Bond de tous les temps

Inutile de le nier, je suis une fervente admiratrice du James Bond de Daniel Craig. Sombre, un brin torturé et sexy en diable, 007 est à mes yeux devenu un héros quasi parfait, loin des oeillades de celui de Roger Moore dans les 70’s. L’annonce de son casting avait pourtant surpris : un Britannique (jusque-là, rien d’anormal) au physique nordique qui conduit à peine… et surtout inconnu ! Pourtant, Casino Royale remportait tous les suffrages et à chaque film, Craig insuffle de plus en plus de profondeur et de charisme à un personnage qui semblait quelque peu creux depuis Sean Connery (<3). Peut-être est-ce parce qu’il est le premier acteur de la saga à poser sa patte sur le scénario en suggérant régulièrement des alternatives aux propositions originelles. Ou peut-être est-ce justement parce qu’il est l’anti James Bond dans la vie qu’il a réussi à faire évoluer le personnage de manière aussi spectaculaire.

  • Pour enfin comprendre Quantum of Solace

La bande-annonce l’annonce (ahah) : Spectre est derrière “tous les ennuis de James Bond”, sous-entendu derrière tous les complots et péripéties survenus depuis Skyfall. Ce qui inclut le très nébuleux Quantum of Solace dont je n’ai guère retenu que la présence solaire d’Olga Kurylenko. Peut-être que cet opus permettra d’enfin comprendre les méandres du scénario…

  • Pour Monica Bellucci

Tout est dit.

notre avis sur le 007 james bond spectre

Pourquoi je reste un poil dubitative

  • Parce que la promo est un peu too much

J’avoue avoir été assez désagréablement surprise par les dernières publicités OMEGA mettant en scène 007. Même si ce partenariat est historique (il a démarré dans GoldenEye en 1995), la promotion s’apparente quelque peu à un matraquage – et c’est un euphémisme, avec trois diffusions du même spot avant la projection de Seul sur Mars. Et Moneypenny n’est pas en reste : dans une publicité de SONY, Naomie Harris se démène pour récupérer le téléphone de 007 en dépit de péripéties un peu rocambolesques. Même si on se doute que Spectre sera plus qu’un prétexte au placement de produit, on préfèrerait quand même ne pas avoir la sensation de se faire prendre pour un pigeon. Et on passera sous silence le chèque de 14 millions de dollars encaissé par la MGM et Sony en contrepartie de quelques petits changements visant à redorer l’image que le film renvoie du Mexique : les méchants ne sont plus si mexicains que ça et Stephanie Sigman a l’immense privilège d’être une JBG pendant 4 minutes. Voilà voilà.

  • Parce que ce sera forcément moins bien que Skyfall

Skyfall place la barre très haut. Bande-son exceptionnelle, scénario extrêmement intelligent, jeu d’acteurs remarquables (mention spéciale à Judi Dench)… Le James Bond parfait est là. Et après ?

  • Parce que les polémiques récentes me fatiguent

Depuis que la saga est devenue aussi bankable (encore une conséquence du talent Craig), la moindre sortie des acteurs est sujette à polémique. Lorsque l’acteur principal annonce que le prochain 007 sera son dernier, les spéculations sur le nom de son successeur vont bon train… et ont de quoi dégoûter les fans les plus civilisés, notamment lorsqu’on entend dire qu’Idris Elba, acteur prodige s’il en est, est inenvisageable pour le rôle car non blanc. Idem lorsque l’on découvre les critiques à l’encontre du choix de Monica Bellucci, jugée trop vieille par certains médias américains pour pouvoir vraisemblablement séduire James Bond. Il vaut mieux être sourd qu’entendre ça.


 

J’y étais. Oui, j’étais à la première projection publique de Spectre à Lyon en ce mercredi doux et ensoleillé. Verdict ? (Il est préférable d’avoir vu le film avant de parcourir ces lignes. Ou de promettre de ne pas m’en vouloir pour les spoilers)

Un 007 de facture quelque peu classique

Alors oui je l’avoue, le scénario de Spectre ne m’a pas renversée. “00 est un programme obsolète (…) une méchante organisation veut fusionner les services secrets des principales puissances mondiales pour semer le chaos (…) quand la hiérarchie ne le soutient plus, 007 est seul contre tous”. Je dois bien admettre que le postulat de départ n’est pas sans rappeler le scénario de Mission Impossible : Rogue Nation sorti cette année. La comparaison s’arrête toutefois là, je vous rassure. On peut également regretter que jamais aucun véritable suspense ne vienne perturber les rebondissements “classiques” de cet opus : jamais vous ne douterez que JB s’en sortira ; ni qu’il le fera avec une classe et une élégance outrageantes.

Mais même sans trop s’attarder sur le scénario, d’autres points noirs apparaissent. L’un des plus gros à mon sens est la bande originale de Sam Smith (que j’aime pourtant beaucoup) que j’estime ratée – en même temps, il faut assumer de passer derrière Adele. Enfin, je regrette que cet opus soit si masculin. Comprenez-moi bien, j’ai bien conscience qu’il s’agit d’un film d’action et qu’il y a certains must. Mais l’accumulation d’explosions/cascades peut finir par lasser même les plus fans.

Mais ça fonctionne

Bien sûr que cela fonctionne. Bien sûr qu’on adore voir Daniel Craig se démener et fusiller ses ennemis de son regard bleu acier. Bien sûr qu’on frissonne en voyant que Christoph Waltz n’a rien perdu de son talent à incarner des psychopathes terrifiants. Bien sûr que les plans des villes sont magnifiques et que la réalisation est impeccable – mention spéciale aux scènes dans le train de Tanger qui sont d’une esthétique remarquable à tout point de vue. Et bien sûr qu’on frémit lorsque LE rebondissement est dévoilé et que les pires fêlures de 007 sont révélées.

Alors oui, mille fois oui, allez-y. Et pour vous consoler du dénouement qui n’est pas des plus originaux (hello Christopher Nolan) et du jeu assez pauvre de Léa Seydoux (au demeurant extrêmement séduisante), dites-vous que le prochain ne va pas tarder à arriver… et qu’il promet d’être légendaire.

PS : on vous conseil de lire également cet article à prendre au 2nd degré sur James Bond et son amour pour l’alcool.

 

Related posts

Technologie – Transhumanisme ou trashumanisme ?

Theo

La France vue par les touristes russes

Theo

Sport – 2014, le retour du roi Federer ?

Salimaongle