Lifestyle

Une soirée chez l’Impact de Montréal

Partager cet article

La franchise de l’Impact de Montréal est très jeune (1992) et elle ne joue en Major League Soccer (championnat de soccer nord-américain) que depuis 2012.  Pour autant, influence européenne oblige, le football est bien plus important au Canada qu’aux Etats-Unis. Il suffit de compter le nombre de terrains publics qui jalonne la ville de Montréal pour s’en convaincre. Sevré de stade depuis mon départ de Lyon, j’ai envie de découvrir à quoi ressemble un match de Soccer et pourquoi on le considère très différent de notre bon vieux Football européen. J’espère également assister à un match tonitruant de la nouvelle idole locale.

impact 2
Fans de l’Impact de Montréal

Une soirée chez l’Impact de Montréal : Soccer ou Football ?

Le football n’a jamais été un sport prépondérant aux Etats-Unis, pour autant la MLS voit son attractivité s’accroître au fil des ans. De nombreuses stars européennes sont passées par les franchises nord-américaines : Cruyff, Beckenbauer, Bechkam, Gerrard, Lampard et Thierry Henry. Aujourd’hui ce championnat souffre d’un manque de crédibilité et d’exposition en Europe mais il apparaît comme une bonne alternative pour les joueurs dont la carrière est en panne sèche. Il faut néanmoins souligner que le niveau de jeu relativement faible offre très souvent des matchs assez spectaculaires et agréables à regarder. Ils permettent aussi aux nostalgiques et romantiques du foot Européen de recroiser leurs idoles en pré-retraites.

Si le Hockey et ses Canadiens est le sport roi et incontesté à Montréal, le soccer attire de plus en plus les foules. L’Impact s’est même offert un ambassadeur de très gros calibre en la personne de Didier Drogba. L’Ivoirien est une véritable star adulée comme telle par les partisans montréalais et toutes ses apparitions soulèvent les foules. Il faut dire que l’attaquant semble se balader depuis son arrivée en MLS avec notamment un triplé lors de sa première titularisation.

saputo 1
Stade Saputo – Impact de Montréal

Une soirée chez l’Impact de Montréal : L’ambiance !

Aux abords du stade Saputo ça ne sent pas vraiment la merguez ou le kebab. Canada oblige, les fans se délectent en général de hot-dogs, poutines ou autre pop-corns. Qui est le plus raffiné ? C’est uniquement une question de goûts. Le merchandising bat son plein et les produits dérivés de l’Impact se comptent par centaines. Il faut dire que la Drogba-mania s’est emparée de la ville et que l’Impact est soudain devenu très trendy. Le maillot bleu de l’Impact est très présent dans les tribunes ainsi que toute une flopée de bonnets à pompons aux couleurs de la franchise.

Le stade Saputo est une petite enceinte champêtre de 20800 places, collée au complexe olympique de Montréal. L’ambiance au stade est assez bon enfant et on saisit très vite la différence entre les spectateurs et les supporters. Les « ultras » de l’Impact savent quand même se faire entendre mais ils sont nettement plus pacifiques et moins belliqueux que leurs homologues européens. Cependant cela a du bon, aucun membre de la famille de l’arbitre ou d’un joueur adverse n’a été insulté ce soir-là et chaque incartade est très lourdement sanctionnée par la ligue et les clubs. Bref on peut venir en famille et rester assis pendant tout le match sans que cela déclenche l’hystérie… comme au Parc des Princes en fait !

impact 3
Didier Drogba – Impact de Montréal

Une soirée chez l’Impact de Montréal : Le match !

30 minutes avant le début du match les tribunes ne sont pas très remplies. Il faut dire que le froid s’installe en ce 25 Octobre. Les fans préfèrent picoler et festoyer sous les tribunes du stade bien au chaud. Le stade fait le plein lors du très solennel moment de l’hymne Canadien que le stade entier chante debout la main sur le cœur. Premiers moments de liesse quand le speaker présente les compositions d’équipes. Le public a ses chouchous notamment le capitaine Patrice Bernier, Ignacio Piatti, Laurent Ciman et l’inévitable « centurion » Didier Drogba.

Le début de partie est assez équilibré et l’Impact peine à concrétiser ses opportunités. De son coté Toronto joue avec ses armes : la vitesse et la vista de la « Formica Atomica » (et MVP de la Ligue), Sebastian Giovinco, et la puissance de Jozy Altidore. Toronto ouvre le score dans un silence de stupéfaction et Drogba s’énerve contre ses coéquipiers. L’impact regagne les vestiaires mené et moi je vais gôuter la « gastronomie de stade » locale.

Les locaux démarrent la seconde mi-temps pieds au plancher et intensifient la pression sur le but Torontois. L’hystérie totale s’empare du stade quand « Didier » (comme on l’appelle ici) profite d’un deuxième centre en retrait pour claquer son doublé. Le public hurle son nom pendant de longues minutes et se délecte de la victoire qui se dessine contre ces « bouffons de Torontois ». Giovinco, Cheyrou et les autres n’y pourront rien, l’Impact s’impose 2-1 et aura le privilège de recevoir son adversaire du soir pour un match de barrage d’accession aux Play-Offs de la MLS. Didier pourra encore faire trembler les filets pour le plus grand plaisir des Montréalais !

Related posts

NON, la femme parfaite n’est pas une connasse – M comme Marcel

Hurluberlu et ses ami(e)s

La passion sur les épaules

Theo

Le mondain est-il faux-cul?

Larchu