Coups de Coeur

Le disque du mois #2 – Time for a change – ELEPHANZ

Partager cet article

Elephanz – Disque du mois d’Octobre 2013

Aujourd’hui on a décidé de vous parler d’ELEPHANZ, groupe français qui sortait lundi dernier son premier album «Time for a Change», élu par la rédaction meilleur disque du mois d’octobre.
Bien sûr on aurait pu aborder les excellents albums d’Arcade Fire, de Sir Paul McCartney ou encore de Tim Hecker, trois jolis disques qui méritent eux aussi l’attention de vos oreilles. Mais en matière musicale comme ailleurs, on aura toujours tendance à préférer le made in France.
ELEPHANZ est un groupe Nantais créé en 2008 par deux frères, Maxime et Jonathan Verleysen.  C’est au milieu d’une scène très riche, entre les Pony Pony Run Run, Anorak, Minitel Rose et autre C2C que les deux frangins commencent à faire leurs premières armes. Ainsi en 2010 leur premier single «Do you like my song» est remixé par les deux DJ’s de Beat Torrent (moitié de C2C).

elephanz
Elephanz élu disque du mois d’octobre 2013 par la rédac d’Hulubberlu

Un an plus tard, ELEPHANZ sort un deuxième titre Stereo que Nova à la bonne idée de mettre sur sa compilation Nova Tune 2.4, la carrière du groupe est alors lancée. S’en suit la sortie d’un EP en juin dernier associé à un très joli clip pour illustrer leur morceau “Time for a change”; on y voit les deux frérots arpenter les rues de la capitale en Cadillac, accompagnés de deux jolies camarades, le tout en noir et blanc. C’est sobre et sophistiqué. On aurait déjà pu se dire que les mecs avaient de la bouteille, mais comme des nazes on n’a pas senti venir le coup. Pourtant après la sortie de ce premier album on se dit que les deux Nantais et leurs deux potes Clément (à la batterie) et Thibault (à la basse) sont sacrément bons.


Comme beaucoup de groupes avant eux, ELEPHANZ a pris le parti de chanter en anglais, car il ne faut pas se mentir ça sonne mieux. Comme beaucoup de groupes aussi, ils ont dû écouter en boucle tout ce que la reine d’Angleterre avait à leur offrir, des Beatles aux Pixies, en passant par les Who et autres Kinks. Mais ils restent sur un style qui leur est propre : celui des mélodies énergiques et bien rythmées avec des textes touchants et simples sur l’amitié ou la vie d’un anti héros moderne.
À la première écoute vous ne pourrez être que conquis par cette pop enjouée et dynamique. En tout et pour tout, dix pistes qui se suivent sans jamais se ressembler tout en gardant une certaine cohésion musicale. On trouve aussi bien des sons d’inspirations rétros style seventies comme dans Love in the new trend, morceau qui porte clairement en lui la mélancolie des plus grands tubes de Bowie. À l’inverse, on peut être surpris d’écouter quelques sonorités bien plus modernes et solennelles tel que nous le propose le morceau Élisabeth.

Petite mention spéciale pour le seul morceau chanté en français du disque intitulé “Je n’ai jamais”, petite pop à la Vincent Delerme, fraîche comme une après-midi d’été à la plage. Car oui cet album vous rendra nostalgique de vos journées passées à chiller en espadrille au bord de votre piscine un verre à la main. C’est étonnamment chaud et vu les mois qui arrivent, on vous conseille de l’écouter en boucle au bord de la cheminée.

Ils étaient au nouveau Casino de Paris le 14 novembre 2013, vous les aviez ratés ? Si vous voulez voir les drôles de pachydermes sur scène, ils seront de nouveau sur scène le 7 mars 2015 à l’Odéon à Tremblay dans le 93.

 

A lire :

Related posts

Le premier plongeon de l’été

Charles

Publicité – Honda joue avec les anamorphoses

Theo

C’est maintenant que tu le découvres ? #1 Fyfe

Raphaël

1 comment

Les disques du mois de février (et plus si affinité) 07/06/2015 at 16:58

[…] Souncloud le mois dernier, avec entre autres, un énorme remix de Nicolas Jaar, une belle reprise d’ELEPHANZ,  une nouvelle production de Mozambo, une bonne tranche d’amour distillée par le Prieur de la […]

Comments are closed.