Culture G

Yoann Gourcuff, l’éternel recommencement

Partager cet article

Auteur de trois buts en deux matchs, Yoann Gourcuff marque les esprits depuis son retour à la compétition .

Disponible, précis et très en jambes, le joueur régale le stade Gerland depuis deux matchs. S’il enchaîne les bonnes performances, on risque rapidement d’entendre ses groupies demander son retour en équipe de France. En soi il a le niveau, c’est un fait, mais son corps de traître et sa capacité à ne pas s’intégrer rendent la tâche plutôt compliquée. Il fait partie d’un groupe de joueur en voie de disparition, les numéros 10. Des joueurs touchés par la grâce qui manie le ballon avec amour et tendresse et dont le porte étendard s’appelle Javier cœur Pastore.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=weKrlQGnHLE[/youtube]

Mais voilà, le problème c’est que ces artistes du ballon rond coûtent cher, très cher. Gourcuff a coûté 26 millions d’euros pour une indisponibilité totale de 637 jours depuis son arrivée à Lyon, si on rajoute un salaire de 350 000 euros bruts par mois ( anciennement 630 000), on comprend pourquoi il n’a pas que des fans du côté de Lyon. Certains développent même un syndrome psychologique assez étonnant, une dualité de l’esprit façon Dr Jekyll et Mister Hyde, ils aiment Gourcuff autant qu’ils le détestent. Il y a de quoi le détester, sa tête de gendre idéal, sa volonté de sans cesse vouloir écouter son corps, il agit comme un premier de la classe. S’il n’aime pas trop la presse, il apprécie tout de même d’étaler sa science lorsqu’il est interrogé sur des phases techniques.

[youtube]http://youtu.be/aDxrjSvn4BM[/youtube]

C’est un joueur différent, qui ne cherche pas à s’intégrer. Lors d’une interview chez Tsugi il avouait ne pas avoir les mêmes goûts musicaux que ses coéquipiers avec une certaine condescendance : “Avant les matchs, les gars branchent leur lecteur MP3 sur les enceintes. C’est le rap qui domine: Booba, LaFouine. Tout ce qui est bien commercial. Je ne suis pas certain qu’ils connaissent N.E.R.D ou Kanye West et je ne vous parle même pas d’Azealia Banks que j’aime beaucoup. Moi, je les laisse faire, je mets mon casque et je me passe Agoria bien sûr, et surtout Paul Kalkbrenner, j’adore tout ce qu’il fait et particulièrement son dernier album. J’aime bien les trucs qui bougent avant de rentrer sur le terrain. Quand on est à la recherche de certaines émotions, la musique permet de se mettre assez facilement dans l’état d’esprit qu’on désire.”

Le type est une énigme, on se demanderait même s’il ne s’invente pas des blessures, (sérieusement comment peut on se blesser en promenant son chien) ?

Au final, il semblerait que Yoann Gourcuff soit juste un grand réservé, un génie d’une fragilité extrême, un joueur au talent d’or mais au corps de cristal.

Related posts

Littérature – Le Pingouin d’Andreï Kourkov

Theo Gillet

Pourquoi c’est culte – « Exile on main St » des Rolling Stones

Bizolle

10 raisons ( scientifiques) de boire une bière par jour