Statistique

La Fille du Mois #16 : Mia Kang

Mia-Kang-Sports-Illustrated-Swimsuit-Bikini-Model-Destination-Deluxe
Partager cet article

La mannequin Mia Kang est connue pour être un super modèle dans l’industrie de la mode.
Aujourd’hui, la belle Mia fait partie d’un tout autre monde; celui des arts martiaux où elle excelle
vraiment.

Grâce à ce nouveau mode de vie, elle est arrivée à combattre ses troubles
alimentaires
et vit plus sainement aujourd’hui. Si vous comptez en savoir plus sur Mia Kang,
cet article est fait pour vous.

Son enfance et ses débuts

Née d’un père britannique et d’une mère sud-coréenne, Mia Kang a vécu son enfance et son
adolescence dans l’univers de la danse. Déjà rondouillette, son docteur la déclare prédisposée au
diabète de type 2.

À 13 ans, elle se voit suggérer d’entreprendre une carrière de mannequin.
3 ans plus tard, après avoir perdu du poids, elle se lance et trouve très vite sa place parmi les
modèles les plus connus de Hong Kong.
Quelque temps après, elle est approchée par Sports Illustrated qui lui proposa un contrat
pour être Égérie de sa ligne de maillot de bain.

Son combat

Face aux exigences du métier ainsi que l’industrie de la mode, Mia a développé des troubles de
l’alimentation qui ont éprouvé sa santé. En 2016, à 27 ans, la jeune femme n’en peut plus, après
avoir abusé de toutes sortes de substances pour maigrir.

Elle décide alors de s’éloigner de cet univers en allant en Thaïlande pour se ressourcer le temps d’une
dizaine de jours.

Dans ce pays, la belle d’1m78 découvre la boxe thaïe et apprend à s’en approprier.
Ce voyage qui était censé ne durer que quelques jours devient une aventure de plusieurs mois pour
une retraite, afin de s’imprégner de cette discipline qu’est le Muay Thaï.

Son évolution

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Left: 2015. size 2. I hadn’t eaten solid food in 10 days and smoke a pack of Marlboro Lights a day. I was obsessed with my collarbones, ribs and hip bones showing. I was obsessed with having a thigh gap. I was about to shoot Sports Illustrated Swimsuit for the first time and was trying to look like a VS angel. I was told by the industry I never looked better but still had a little more weight to lose. I hated how I looked so much I thought I was fat and lived in constant anxiety. Right: Now. Size 8. I feel like I finally became a woman. I love my thighs, my curves. I love my strength and the fact I can probably whoop your ass. I still have insecurities as I adjust into my new body, just like everyone else. But I know my body, respect it, and love it. It isn’t easy for me to post these pictures because I still have a disease that I have to live with for the rest of my life. A small part of me looks at me now and hates it. Eating disorders and body dysmorphia don’t just disappear but you can learn how to manage it and heal. You can reprogram your thinking. I want to put the images out there that I never had. I want to show women that it’s ok to gain weight. We have the pleasure of having fluctuating bodies, enjoy your curves, enjoy being a WOMAN. Be healthy and be confident. We have one body and one life, don’t let your insecurities hold you back from happiness.

Une publication partagée par Mia Kang 미아 (@miakang) le


Au cours de ces mois d’apprentissage, Mia déclare avoir appris à gérer sa santé. Elle a pris du poids,
appris à aimer son corps et accepte ses insécurités.

Bien qu’elle soit toujours sujette aux effets de sa maladie, elle est plus positive et plus heureuse sans
avoir à se soucier de désirs et besoins matériels.
Aujourd’hui, elle est plus forte et déterminée et la boxe l’a bien aidée. Sa victoire aux MMA en est la
preuve.

Revenue à New York, elle prône aujourd’hui l’acceptation de soi et une alimentation saine pour une
vie plus équilibrée.

 

Related posts

Visiter Milan : Top 10 des choses à faire

sam

Translatotron : La traduction directe par Google

sam

Mixtape#7 – Julien Bounce

Hurluberlu et ses ami(e)s