Start-up, les soldats Français sont sur le front !

Theo 21/05/2015
start up france entrepreneuriat chomage.
Partager cet article

“Un jeune sur deux entre 18 et 24 ans déclare vouloir entreprendre en France”. 
Etonnant lorsqu’on entend sans cesse des propos négatifs sur l’économie française ou que l’on constate les derniers chiffres sortis cette semaine qui nous indiquent que le taux de chômage a encore augmenté de 0,4% uniquement sur mars 2015 !

Entreprendre et chômage : comment expliquer cette corrélation ? 

  • L’avenir est instable.

Les jeunes voient de plus en plus parents, grands frères et amis réduis au chômage forcé. Ils ont donc compris que s’ils voulaient du travail, ils auraient plus de chances de le créer eux-mêmes que de le trouver.

  • Les chômeurs sont des entrepreneurs endormis.

C’est en tout cas ce que Pôle Emploi veut faire comprendre/croire à ses inscrits. Des conférences sont organisées et des aides proposées pour ceux qui voudraient se lancer. C’est à la fois, un moyen de remettre autant que possible des éléments actifs sur le circuit, mais aussi de créer de l’emploi si l’entreprise prend. 

 
  • Des exemples démesurés possibles grâce à internet !

Les success stories d’avant étaient souvent amenées par des gestionnaires. Ils étaient fin investisseurs, visionnaires et ils ont bâti leur empire pierre après pierre et ce, sur toute une vie ! Mais aujourd’hui, ça a bien changé, les héritages sont dépensés en moins de trois générations et les coups se font très vite ! Marc Zuckerberg qui a fêté ses 29 ans la semaine dernière a une fortune personnelle estimée en 2014 à 30 milliards $ ! (Quand on sait que son aventure avec Facebook a commencé en 2004…) Donc oui, nous arrivons trop tard pour la bulle immobilière de 2000 à 2010 où le prix des logements avait pris plus 107%. Mais qui pouvait, en ce temps, gagner 30 milliards de dollars en 10 ans ? Et des exemples, nous en avons aussi en France comme avec BlaBlaCar, la start-up Sigfox qui a levé 100 Millions d’euros, ou avec notre ami Paul Morlet qui a ridiculisé les opticiens, et ce à moins de 25 ans …
C’est dans les moments difficiles que l’on doit s’accrocher ! 
 Toujours le même combat. Lors des festins chaque soldat se vante toujours d’être le plus fort, mais en revenant de la guerre, seuls les plus redoutables restent.
Toujours le même combat. Dans l’entrepreneuriat tout le monde n’arrive pas à ses fins. Avoir faim ne suffit pas. Il faut d’abord avoir l’idée, puis ensuite savoir s’entourer, budgétiser, étudier. Sans cela on pourrait justement “l’avoir” trop vite arriver : la fin.
Alors fonçons sur ce champ de bataille ! Oublions préjugés exprimés par des bornés ! Envie et mépris sont confondus… mais généralement séparés par une médaille !

La France amoureuse des start-ups !

La bonne nouvelle c’est que la France est un des pays qui accueille le mieux les start-ups ! La conjonction n’a jamais été aussi bonne pour monter sa société ! On voit fleurir incubateurs, concours, salons, colloques et séminaires en masse mais le gouvernement aussi donne un coup de main avec des subventions comme BPIFrance ou encore French Tech.

Cet environnement favorable a déjà vu ses jeunes pousses. En 2014, dans le classement de Techno Fast 500 qui fait un classement international des nouvelles entreprises à forte croissance, on trouvait 86 entreprises françaises parmi les 500 ! Et attention : dont 20 dans le Top 100 !

Sans oublier qu’un bon soldat à genoux est un soldat qui se relève; Qui viendra se rendre sur le front ?
Halle Freyssinet-mega-incubateur-parisien-finance-xavier-niel

Halle Freyssinet : Le méga incubateur financé par Xavier Niel accueillera 1000 start-ups dans 30 000m2