Coups de Coeur

Non c’est du Louis XV… Remarquez, vous n’êtes pas tombés loin.

Partager cet article

 Le mois d’octobre a déversé sur la capitale son flot d’œuvres contemporaines dans le cadre de la FIAC. Un temps, le monde à suspendu sa course pour admirer le sapin de Noël de la place Vendôme. Puis tout cela s’est dégonflé, le Grand Palais à quitté ses oripeaux XXIe pour retrouver son style 1900 dans une exposition sur le dessinateur Japonais Hokusai, et maintenant la tendance est au ..XVIIIème siècle.

 

A la mode pendant 2 siècles, le goût pour ce style s’est, en 20 ans, effacé chez les amateurs. Mais les Hulubberlus que nous sommes, voulons avoir un temps d’avance sur le badaud moyen. Et, à bien y regarder, ce temps d’avance se trouve quelque part entre la commode louis XV et le fauteuil Louis XVI.

 

Deux importantes expositions illustrent ce propos

1) AU musée du LOUVRE

La première est la discrète réouverture au mois de juin des salles des arts décoratifs du XVIIIème du Louvre.

Le touriste chinois (ou coréen, car de notre point de vue, ils se ressemblent tous) se masse devant la Joconde pour choper le selfie avec Mona Lisa, alors que les maitresses de Louis XV, de la Pompadour à la du Barry, étaient bien plus friponnes que cette sainte nitouche italienne. Ces maitresses dictèrent à la France et à l’Europe le goût pour les courbes les plus raffinées sur l’ensemble des arts décoratifs de cette époque. Ceux-ci sont à admirer à travers 2000 objets exposés dans des periods rooms imaginées par le décorateur Jacques Garcia.

LouvreSXVIIILouvreSXVIII

 

2) Au palais de Versailles

La seconde est à Versailles jusqu’au 22 février sur le XVIIIème aux sources du design. Dans une scénographie travaillée par l’architecte contemporain Jean Nouvel, l’exposition démontre que le design moderne est né au XVIIIè dans la force créatrice qui a animé les ébénistes de ce siècle. Dans une centaine de pièces, issues pour certaines de collections privées et donc jamais exposées, le visiteur achèvera de se convaincre que le mobilier Ikea, c’est plat et finalement pas beaucoup moins cher !

VersaillesASD

 

Si vous voulez briller dans les diners mondains et éviter de passer pour une bille à l’image de Fernand Naudin dans les Tontons Flingueurs qui confond les fauteuils Louis XV et Louis XVI, un passage par l’une de ces expositions s’impose.

Related posts

Un week-end à Copenhague : le récit de Laura

Hellotrip .fr

Red Bull Cliff Diving : Le Grand Plongeon

Theo

C’est maintenant que tu le découvres ? #2 All Tvvins

Raphaël