Business

Entrepreneur : 8 astuces pratiques pour gagner en confiance en soi

Partager cet article

Avoir confiance en soi n’est pas toujours simple et lorsque l’on est entrepreneur, c’est pire ! Le manque de clients, les problèmes que l’on rencontre, bref le quotidien réduit notre capital confiance de façon importante. Pour poursuivre dans la bonne voie – et ne pas perdre espoir -, il existe quelques astuces de développement personnel pour se sentir mieux avec soi-même.

 

1. Lister vos réussites et les valoriser

Si vous êtes entrepreneur, c’est que vous avez pris des décisions importantes et que vous avez su mener à bien votre projet malgré tous les freins rencontrés. Bref c’est que vous êtes capable de vous surpasser et que vous avez déjà réussi plusieurs étapes. Ne l’oubliez pas !

Dressez régulièrement une liste de vos réussites – création d’un site, mise en place d’un plan marketing, rencontre avec de nouveaux clients… – même les plus infimes et constatez que vous avez bien avancé.

 

2. Connaitre vos points forts et capitaliser dessus

Même si la majorité des patrons ressent un fort manque de confiance en soi, ce n’est pas votre cas ! Non, non. Et lorsque votre moral est en berne, vous avez la solution magique : faire une (autre) liste de vos points forts, des atouts que vous proposez, de vos talents et des compétences essentielles qui font que vous avez réussi à devenir entrepreneur.

Qu’avez-vous appris lors de vos emplois précédents ? Que maitrisez-vous bien ? Quelles sont vos qualités humaines ? Si vous avez des difficultés à mettre à plat vos qualités, demandez l’aide de vos proches et amis. Faire appel à un regard neutre – ou presque – vous aidera à cerner les atouts que vous pouvez proposer. À ce propos, éviter de demander de l’aide aux pessimistes, envieux, qui feront tout pour ruiner votre confiance naissante. Bien choisir ses amis est déjà une preuve d’intelligence.

 

3. Faire avec ses défauts et les accepter

Personne n’est parfait. Et naturellement, vous non plus. Mais ne désespérez pas, c’est une bonne chose. Votre personnalité est ainsi faite et vous n’avez pas à vous déprécier pour cela. Vous n’avez pas fait d’études ? Et alors, vous avez quand même réussi ! Prenez vos faiblesses et faîtes en des atouts.

 

4. Travailler sa confiance au jour le jour

Être entrepreneur, c’est faire face à des défis quotidiens et savoir innover en permanence ! Alors pourquoi ne pas vous en amuser ? Imaginez les stratégies adaptées, appliquez-les et gagnez des points. Cela ne fonctionne pas ? Ce n’est rien, changez de chemin et trouvez la solution adaptée. C’est un challenge qui doit être un jeu et non un calvaire. À chaque réussite, vous pourrez vous satisfaire et augmenter votre confiance en vous.

 

5. Vous apprécier tout simplement

Arrêtez de croire que vous ne valez rien ! Jouer au petit Calimero n’apporte rien. N’hésitez pas et félicitez-vous dès que possible. Si les mots ne vous suffisent pas, offrez-vous un petit cadeau – un excellent café, par exemple. Le système de la carotte vous fera vite constater qu’il y a des tas d’occasion pour vous valoriser.

 

6. Pas encore adepte de la méthode Coué ?

C’est un tort. La pensée positive est un atout incontournable pour se sentir plus sûr de soi. Visualisez les différents évènements – du plus minime au plus important – positivement. Cela ne peut que bien se passer – si, si, on vous le dit ! Oubliez les « je ne vais pas y arriver », « cela va mal se passer »… et adoptez les « cela ira au mieux », « le client va accepter mes conditions »…

 

7. Ne pas trop en demander

Si vous n’avez jamais fait d’alpinisme, n’espérez pas grimper l’Everest en quelques heures dès demain ! Il est impératif de vous fixer des buts atteignables. Un gros projet à mettre en place ? Divisez-le en différentes petites tâches, plus simples à réussir. Prioriser les actions à mener. Inutile de mener de front plusieurs objectifs, vous avez déjà suffisamment de travail !

 

8. Oublier ses peurs

Avoir confiance en soi permet également de relancer un client qui a oublié de vous payer ou d’obtenir un nouveau client. Il faut alors dédramatiser la situation. Que risquez-vous à demander votre dû sinon le paiement de celui-ci ? Et si vous ne réussissez pas à obtenir ce nouveau client, est-ce si grave ? Est-il seul sur terre ? Ne vous focalisez pas sur un seul élément et allégez vos craintes en les nuançant. Oui, perdre ce potentiel client est embêtant mais vous pouvez en trouver d’autres.

Related posts

Les chiffres des e-commerces en France 2017

Theo

5 Conseils pour bien vendre son bien immobilier

MathieuDR

L’assurance vie, ce n’est pas que pour les vieux ! Si…? Non !

Hurluberlu et ses ami(e)s