• Home
  • Geek
  • 10 lettres de refus auxquelles vous aurez du mal à croire
Geek

10 lettres de refus auxquelles vous aurez du mal à croire

u2 lettre de refus
Partager cet article

10 lettres de refus douloureuses de grands artistes d’aujourd’hui qui prouvent que vous ne devriez jamais douter de vos rêves…

1.  Madonna

Lorsque la reine de la pop a finalement signé avec Sire Records en 1982, son premier album s’est vendu à plus de 10 millions d’exemplaires dans le monde entier. Ce producteur ne la croyait alors pas “encore prête”, mais elle a pris ce rejet comme une motivation et a poursuivi ses efforts. Elle est maintenant l’artiste féminine ayant vendu le plus d’albums de toute l’histoire de la musique.

Madonna - Lettre de refus

 

 

2. Tim Burton

Cet éditeur Disney n’a pas jugé commercialisable le premier livre pour jeunes enfants de Burton, “The Giant Zlig”. Ce dernier a pris ces évaluations très à cœur, il a progressivement perfectionné ses compétences et a finalement été embauché comme animateur auprès de Disney quelques années plus tard. Il s’est appliqué dans son travail et a ainsi réalisé ses plus grands films tels que “Edward aux mains d’argent” et “The Nightmare Before Christmas”.

Tim Burton - Lettre de rejet

 

3.  Andy Warhol

En 1956, Warhol a donné gratuitement une de ses pièces au Musée d’Art Moderne, mais celle-ci a été mise de côté. Sa chance tourna très vite : en plus d’avoir son propre musée à Pittsburgh (ce même musée qui l’avait rejeté), il y expose aujourd’hui 168 de ses œuvres originales. (Lire ici notre article sur l’Usine de Andy Warhol)

Andy Warhol - Lettre de rejet

 

 

4. U2

Lorsque U2 a fait ses débuts en 1979, RSO Records n’a pas du tout accroché à la musique du groupe… Mais quelques mois plus tard, le groupe a signé avec Island Records et sorti son premier single international, “11:00 Tick Tock”. Ils ont ensuite rencontré le succès mondial qu’on leur connaît, en vendant 150 millions de disques et en gagnant 22 Grammy Awards (score jamais égalé), et réalisant le plus gros succès en tournée de l’histoire de la musique.

U2

 

 

5. Kurt Vonnegut

Trois extraits de ses écrits envoyés à The Atlantic Monthly en 1949 ont été jugés corrects, mais “pas assez convaincants” pour être acceptés”. Plutôt que de renoncer et s’apitoyer sur son sort, Kurt a encadré la lettre, qui se trouve aujourd’hui dans son Memorial Library à Indianapolis. Son œuvre la plus célèbre, Slaughterhouse-Five, serait inspirée de l’un de ces échantillons.

Kurt Vonnegut

 

 

6. Sylvia Plath

Bien que ce ne soit pas un rejet complet, le New Yorker a bien demandé à Sylvia Plath de couper presque la moitié de « Amnesiac ». Il est difficile de croire que la poétesse, lauréate du prix Pulitzer quelques années plus tard, ait pu voir un jour son travail « découpé » de la sorte, mais cela montre que même les plus grands ont un jour du faire des concessions.

Sylvia Plath - Lettre de rejet

 

 

7. Gertrude Stein

Dans ce qui est peut-être la lettre de refus la plus sarcastique de tous les temps, Arthur C. Fifield a refusé de publier le manuscrit de Gertrude Stein pour “The Making of Americans”, sans même lire l’intégralité de l’oeuvre. Le célèbre romancier et poète attirera plus tard l’attention d’Ernest Hemingway.

Gertrude Stein - Lettre de rejet

 

 

8. Jim Lee

Aujourd’hui, Jim est le coéditeur de DC Comics et l’une des figures les plus célèbres de l’industrie de la bande dessinée et du film d’animation. Mais dans cette lettre de Marvel (l’une des nombreuses lettres de refus qu’il a pu recevoir tout au long de sa vie), il lui est demandé de présenter une nouvelle demande “lorsqu’il aura appris à dessiner les mains”.

Jim Lee - Lettre de rejet

 

 

9. Stieg Larsson

Cette lettre de refus en suédois adressée à l’homme qui est derrière la trilogie “Millenium” lui apprend qu’il n’était pas assez bon à l’époque pour devenir journaliste. Son succès soudain étant arrivé à titre posthume, les auteurs de cette lettre doivent probablement aujourd’hui s’en mordre les doigts.

Stieg Larsson - Lettre de rejet

 

 

10. Edgar Rice Burroughs

L’œuvre la plus célèbre d’Edgar, “Tarzan”, a donné naissance à 25 “suites” et autres reproductions. Mais avant que le monde entier n’apprivoise le fameux homme singe, son histoire a été rejetée sans ménagements par un magazine en 1912. Heureusement, une publication plus clémente a accepté son script plus tard la même année, le lancement d’un véritable phénomène qui est maintenant âgé de plus d’une centaine d’années.

Edgar Rice Burroughs - Lettre de rejet

 

 

11 . D’autres n’ont pas gardé de lettres, mais se souviennent des obstacles qu’ils ont pu rencontrer avant de connaître le succès…

Walt Disney – Renvoyé de la Kansas City Star en 1919 parce qu’il « manquait d’imagination et n’avait pas de bonnes idées”.

JK Rowling – L’apprenti sorcier a été rejeté plus d’une dizaine de fois, y compris par HarperCollins, jusqu’à ce qu’un petit éditeur londonien ait enfin donné sa chance à Harry Potter.

Oprah Winfey – Renvoyée de la chaîne Baltimore WJZ – TV parce qu’elle n’arrivait pas à maîtriser ses émotions face à la caméra.

George Orwell – Un éditeur a refusé son roman légendaire La Ferme des Animaux en prétextant que “Il est impossible de vendre des histoires d’animaux aux Etats-Unis”.

Elvis Presley – Après une performance à Nashville au début de sa carrière, il a été dit qu’il était meilleur camionneur à Memphis (son métier précédent) que chanteur.

Steve Jobs – Renvoyé de la société qu’il a créée, Apple, mais rappelé en 1997. Apple est aujourd’hui l’une des plus grandes entreprises mondiales grâce à son travail.

Stephen King – Son premier livre Carrie a été rejeté trente fois. Il était sur le point de jeter le script mais sa femme l’en a empêché et l’a encouragé à tenter à nouveau sa chance.

Marilyn Monroe – Elle a avoué avoir voulu devenir secrétaire avant le début de sa carrière.

 

Nous pourrions vous en montrer beaucoup d’autres, mais la liste ne finirait jamais parce que personne n’a jamais connu le succès sans avoir eu l’expérience de nombreux échecs se traduisant par des lettres de refus du même acabit. Il faut savoir apprendre de ces échecs. Ceux qui réussissent sont finalement ceux qui n’ont jamais cessé d’essayer et qui ont cherché à réaliser leurs rêves jusqu’au bout…
Hugues.

Source : news.distractify

Related posts

Pourquoi devrait-on tous jouer aux jeux de rôle?

Alexandre

La prostitution 2.0, mythe ou réalité?

LM

Médias – Pourquoi les geeks changent le monde ?

Charles

1 comment

Comments are closed.