Sape – L’enfer vestimentaire du maillot de foot

Sape – L’enfer vestimentaire du maillot de foot

13/03/2018 Non Par Bizolle
Partager cet article

Le maillot de foot hors du stade ?

N’en déplaise à certains intellectuels des hautes sphères médiatiques : le football est le sport le plus populaire du monde et pas dans la demi-mesure. Avec un tel engouement, ce n’est pas surprenant que les équipementiers sportifs cassent leur tirelire pour sponsoriser les grosses écuries européennes et les meilleures équipes nationales. 

En moyenne compter 75 euros si vous voulez vous offrir le maillot de foot de votre club préféré ou de la nation de votre cœur. Pourtant lorsqu’on y réfléchit bien c’est un investissement coûteux que vous n’allez pas forcément rentabiliser. La raison est simple : les occasions de revêtir un maillot de foot sont finalement assez rares.

 


 

La première d’entre elles, c’est le but même du vêtement : taper la balle, en famille, entre amis ou pour les plus doués d’entre nous en divisions régionales.

C’est d’ailleurs un plaisir ultime que de porter haut les couleurs de son équipe préférée lors d’un petit match, histoire de montrer à tout le monde qui est vraiment le kaiser. Plus qu’une force, c’est une mission que vous vous imposez parce que vous portez les couleurs d’une équipe qui vous est chère et que vous défendez coûte que coûte même s’il s’agit d’un simple match  organisé dans le champ de vos  grands-parents par l’amical des conscrits du village. C’est aussi l’occasion de  de vous affirmer et de débattre (oralement ou physiquement) avec les joueurs portant le maillot de l’équipe rivale. Un petit tacle appuyé sur la cheville de ton adversaire vêtu du maillot du Barça, lorsque vous avez choisi l’écrin blanc du Real est d’ailleurs totalement toléré. On n’est pas non plus là pour enfiler les perles…

Dans la catégorie gros boucher de la ligue 1, je voudrais Monsieur Raymond Domenech. Comme on peut le constater l'ancien joueur de l'OL avait pas vraiment une tête de poète..

Dans la catégorie gros boucher de la ligue 1, je voudrais Monsieur Raymond Domenech.

La deuxième d’entre elles, c’est bien sûr pour aller supporter les grands, les vrais, les pros quoi !

Mouiller le maillot en hurlant des insanités à Fredy Fautrel et Tony Chaperon, tout en buvant de la bière sans alcool par moins quatre au mercure, vous donne inévitablement le droit de revêtir un maillot de foot. Dans l’arène, si vous n’êtes pas un supporter snobinard qui peint la girafe en tribune officielle, une coupe de champagne à la main, vous vous devez de porter haut et fort les couleurs de votre équipe, plus qu’une option vestimentaire, c’est le devoir du 12e homme dont vous faites partie, si  vous ne vous  êtes pas trompés d’équipe, mais ça, c’est encore une autre histoire.

Quand peut-on porter un maillot de foot?

La troisième d’entre elles se mérite autant qu’elle s’attend et se savoure autant qu’elle est rare. Non ce n’est pas une énigme du père Fourace, mais la réussite de la France  dans une Coupe du Monde.

Une règle un peu hulubberluèsque autorise à revêtir le maillot tricolore devant votre poste de télévision à partir des demi-finales.  Si la France s’approche vraiment de la Coupe du Monde autant vous dire que les règles de bienséances et de mode, on s’en tape royalement le cul sur la banquise et vous êtes légalement autorisés à porter tout type de maillot de foot, même une serviette de plage à l’effigie de Footix  si vraiment les Bleus éclatent la Seleçao au Maracaña

 

En dehors de ces trois catégories et à moins que vous ayez moins de treize ans, le port du maillot de foot est vraiment à bannir de votre garde-robe sous peine de ressembler à Manu dans  le film trois zéros, cet espèce d’ahuri qui se trimballe sans cesse avec son maillot de l’ASSE 76 ce qui le rend naturellement plus sympathique bien qu’il ait l’air d’un débile profond. Car oui porter un maillot de foot en dehors des endroits prévus à cet effet c’est comme  vêtir un slip de bain à la plage ou porter des tongs en public : ça fait beauf. Alors je sais bien qu’on est toujours le beauf de quelqu’un d’autre à n’en pas douter, cependant certaines règles stylistiques demeurent immuables et celle-ci en fait partie.

D’autant plus que notre championnat regorge de maillot plus chelous les uns que les autres avec chaque année des équipes qui avancent leur date de carnaval à la mi-aout pour sans doute faire peur à leur adversaire pour la saison à venir. Cette année si vous voulez vraiment avoir l’air distingué, il faudra vous procurer soit le maillot extérieur de Bastia pour un look camouflage, soit le maillot d’Evian qui vous donnera le look d’une parfaite bouteille d’eau minérale.

Avouez qu'avec ce genre de vêtement on "pète la classe" non?

Avouez qu’avec ce genre de vêtement on “pète la classe” non?

Oubliez les maillots de foots en dehors des stades et des terrains ou alors optez pour un maillot old school façon Paul Kalkbrenner, le problème c’est qu’on n’est pas tous les pontes de la musique électronique allemande… On vous souhaite en tout cas bonne chance pour votre prochain match, peut-importe le maillot que vous porterez l’important au final c’est de l’apprécier.

 

Dans la même catégorie: 

Sape – Pourquoi tu as l’air d’un idiot lorsque tu boutonnes ta chemise jusqu’en haut?