Pourquoi as-tu l’air idiot lorsque tu boutonnes ta chemise jusqu’en haut?

Pourquoi as-tu l’air idiot lorsque tu boutonnes ta chemise jusqu’en haut?

14/03/2018 Non Par Bizolle
Partager cet article

La chemise : comment la porter ?


La mode a ses raisons que la raison ignore, et s’il y en a bien une qui demeure inexplicable c’est cette tendance à vouloir boutonner sa chemise jusqu’en haut alors que l’on ne porte ni cravate ni nœud papillon. Cela porte même un nom, chez les Anglo-saxons « l’air tie », mais force est de constater qu’en territoire français,  tu as surtout l’air abruti.

À la base ça devait être un oubli, un jeune banquier de la city rejoint quelques uns de ses collègues pour un classique « after-work ». Après quelques lignes de cokes dans les toilettes d’une luxueuse boite de nuit Londonienne, le garçon en proie à une certaine excitation et sûrement à quelques bouffées de chaleur décide de se débarrasser de sa cravate pour être plus à l’aise, mais il oublie de défaire le dernier bouton de sa chemise.  Puis un couturier d’une grande maison reprend l’idée, pour sa collection automne/hiver, car il trouve dans ce gimmick un joli détail rétro. Présenté à la fashionweek de New-York, quelques célébrités, et ultra-branchés arborent désormais leurs chemises boutonnées jusqu’en haut, pour se donner l’air geek, et justement se moquer des geeks et autres gars un peu trop coincés qui boutonnent tout de haut en bas, de la maison jusqu’aux vêtements, façon Tom Hanks dans Forrest Gump.

Cinq ans plus tard et à des milliers de kilomètres de ce drôle de manège, certains individus sur notre territoire national se mettent eux aussi à arborer fièrement leur chemise boutonnée de la sorte. Incompréhension et stupeur de voir de jeunes confrères se pavaner de la sorte. Attifé ainsi,  on renvoie l’image d’un gars pas très ouvert d’esprit, qui se passionne pour les topinambours et qui a une libido comparable à celle d’une huître africaine autrement dit inexistante.

cyprien

Alors soit l’idée c’est de se moquer des pauvres types, un peu simplet et auquel cas vous passer pour l’un d’eux. Soit l’idée c’est de faire le mec de la vielle-école qui porte la chemise comme un uniforme scolaire  anglo-saxon de 56, avec la raie sur le côté et le mouchoir en tissu dans la poche revolver de la veste de blazer, mais ça ne marche pas, car vous n’êtes ni le leader d’un groupe de pop britannique, ni un DJ ambassadeur de la French Touch.

Ainsi, si l’on doit arborer une chemise sans cravate, la bonne solution consiste à la boutonner depuis le deuxième bouton. Sans apparaître le moins du monde débraillé, il sera alors possible de respirer et d’envisager, surtout, une vie sociale et sexuelle épanouie. En matière vestimentaire comme dans la vie, la simplicité est souvent la meilleure des vertus.