Lifestyle

Sauter seul en parachute : Comment faire ?

saut parachute
Partager cet article

Vous vous en doutez certainement, on ne saute pas tout seul en parachute juste parce qu’on vient de le décider un beau matin. Le parachutisme est une discipline réglementée par la Fédération Française de Parachutisme, et il faut donc réaliser une formation afin d’obtenir les compétences nécessaires à un saut individuel. Il y a deux méthodes pour y parvenir, je vous explique tout ça !

Le premier conseil

Avant de payer une formation, il faut bien l’avouer, relativement chère, faites vous une idée avec un saut en parachute en tandem, simplement pour profiter des sensations et vérifier que vous aimez vraiment ça.

Si vous ne vivez que pour les émotions fortes, vous en redemanderez très rapidement, alors que certains parachutistes d’un jour, sont contents de l’expérience, mais n’ont pas forcément envie de grimper à nouveau dans un petit avion pour se jeter dans le vide.

La formation PAC

saut parachute

Vous avez adoré votre baptême de saut en parachute, et vous espérez vraiment sauter tout seul très bientôt. La méthode PAC, pour « Progression Accompagnée en Chute », est l’apprentissage le plus rapide pour acquérir les compétences basiques indispensables du parachutisme.

Cette formation s’effectue en minimum 6 sauts, et il faut simplement avoir plus de 15 ans et prouver son bon état de santé avec une visite médicale. Au sol tout d’abord, la formation débute avec une présentation et une compréhension du matériel de parachutisme et des consignes de sécurité.

Les 6 sauts s’effectuent en tandem, avec un moniteur derrière vous, à une altitude de 4 000 m. Chaque saut se compose d’une chute libre d’environ 50 secondes, et d’une descente voile ouverte de 10 minutes en moyenne.

On apprend les bases de la chute libre, les positions à adopter, et le pilotage de la voile. À la fin des 6 sauts, le moniteur estime si vous êtes ou non, apte à sauter de manière autonome. Vous pouvez alors obtenir le livret nécessaire pour sauter seul, ou bien sauter encore quelques fois de plus en tandem pour vous améliorer.

L’ouverture automatique

C’est la méthode d’apprentissage la plus ancienne en France pour le parachutisme. Il y a tout d’abord des cours théoriques au sol plus longs (une demie journée), pour s’assurer que vous comprenez l’utilisation de la voile.

Vous montez ensuite à 1200 m pour les premiers sauts, avec une chute libre de 3 secondes seulement avant que le parachute s’ouvre automatiquement. Il y aura 10 sauts au total, en montant progressivement en altitude.

Quelle formation est la meilleure ?

Les deux méthodes ont fait leurs preuves. La formation PAC est sympa parce qu’elle permet d’avoir immédiatement des chutes libres assez longues. En revanche, plus on monte haut en avion et plus ça coûte cher.

La méthode avec l’ouverture automatique est bien plus accessible financièrement, c’est pourquoi elle rencontre un certain succès. On saute seul dès les premiers sauts, mais il n’y a pas ou peu de chute libre.

La PAC permet d’obtenir plus rapidement le droit de sauter seul avec des sensations de chute libre dès le départ, l’ouverture automatique est une formation un peu plus longue mais bien moins chère. Au final, pour obtenir le Brevet A qui confirme vos compétences de base en parachutisme, vous devrez réaliser 15 sauts avec chute libre.

 

Plus de lecture ? 
Après le saut en parachute, viens voir le premier plongeon !

Related posts

Pourquoi j’ai quitté Facebook ?

Matthieu

Qui paie l’addition au premier rendez-vous ?

Liza

L’acte de naissance : Tout ce qu’il faut savoir !

MathieuDR