Culture G

Savoir-Utile – Risque-t-on une crise cardiaque en se baignant après avoir mangé ?

Partager cet article

Tu te demandes pourquoi, chaque été après avoir englouti sept merguez et avalé un décimètre cube de rosé, ton oncle relou se met à aboyer :

« Plonge pas ! Tu vas faire une crise cardiaque! »

La crise cardiaque en se baignant après manger: vérité ou idée reçue ?

Les faits :
L’hydrocution ou « choc thermique » survient quand la différence de température entre le corps et l’eau est importante. Elle va se produire si l’équilibre thermique corporel est perturbé soudainement par la température de l’eau. L’eau refroidit vingt-cinq fois plus vite que l’air de par sa conduction.

Elle se manifeste par une perte de connaissance, des crampes et peut même aller jusqu’à la fameuse crise cardiaque en se baignant après mangé de tonton. Les frissons, les crampes et les démangeaisons sont des signaux d’alerte à écouter.

Les facteurs de risque :
– Une différence de température importante est d’autant plus dangereuse, l’approche doit alors se faire très lentement.
– Le repas, contrairement aux idées reçues a très peu d’incidence même si la digestion nécessite évidemment un apport d’oxygène accru vers le système digestif (le point culminant étant une heure après la fin du repas). Il s’agit en réalité de la période de la journée où on relève le plus d’hydrocution.
– L’alcool pour finir accroît aussi les risques.

Que faire ?
Un cardiologue en médecine sportive recommande d’être raisonnable et nous explique:
– Les personnes âgées de plus de quarante ans et/ou ayant des problèmes cardiaques sont plus exposées.
– Toutefois il souligne que l’hydrocution peut toucher TOUT LE MONDE, mêmes les meilleurs nageurs.
– Entrer progressivement dans l’eau est une priorité pour que le corps s’adapte à la température.
– Éviter les expositions prolongées au soleil.
– Les excès sous toutes formes (repas copieux, alcool, poppers ou filaments de banane…) vont augmenter les risques.

 

sitraCOS399621_croix-rouge

Si vous êtes face à une hydrocution les recommandations sont les suivantes :
–  Sortir la personne de l’eau.

– Appeler les secours (SAMU ou médecins d’urgences).

– Mettre la personne sur le côté ou le pencher en avant pour l’aider à tousser.

– Enlever les vêtements et réchauffer la personne.

– Si il ne respire pas, c’est parti pour jouer au pompier: commencer par trente compressions thoraciques puis alterner avec deux insufflations (bouche-bouche ou bouche-nez si il s’agit d’un bébé) à poursuivre jusqu’à l’arrivée des secours et demander à quelqu’un de se renseigner sur l’éventuelle présence proche d’un défibrillateur.

Bonne chance,

 

Les autres savoirs utiles ?

Related posts

Comment estimer une oeuvre d’art ?

MathieuDR

C’est maintenant que tu le découvres ? #7 Fuzz

Raphaël

La bière serait-elle devenue le new hype en terre hexagonale ?

Tristan Walser