Culture G

Les Footballeurs qui se prennent pour des Boxeurs

Partager cet article

Luis Suarez en mode Hannibal Lecter; Madrid Pepe en mode Super Saiyan; Eric Cantona en mode Kung Fu…

 

Ces footballeurs qui craquent, on en parle ?

80 eme minute de jeu du match UruguayItalie, le défenseur Italien Chielinni s’écroule dans sa propre surface après un contact avec l’attaquant uruguayen Luis Suarez . Furieux le défenseur va voir l’arbitre en lui montrant son épaule mais celui ci ne siffle rien . Le match continue, l’Italie perd 1-0 et se fait éliminer de ce mondial brésilien . L’image marquante de ce match n’aura pourtant rien à voir avec le sport, sur les ralentis on voit clairement Luis Suarez mordre l’épaule de Chielinni . Si l’arbitre n’a rien vu, les caméras n’ont rien raté de ce remake du film Hannibal Lecter . Deux jours plus tard, la Fédération internationale de football a décidé de suspendre le joueur pour neuf matchs et pendant quatre mois de toute activité liée au football. Une sanction exemplaire pour l’attaquant de Liverpool qui n’en est pas à son premier coup de dents. En 2010 alors qu’il jouait à l’Ajax d’Amsterdam il avait déjà mordu le milieu de terrain du PSV Eindhoven Otman Bakkal avant de récidiver en 2013 sur le bras de Branislav Ivanovic . Considéré comme l’un des meilleurs attaquants du monde Luis Suarez est une personnalité complexe, adoré pour ses performances énormes mais détesté pour son comportement .

C’est aussi le cas du défenseur portugais du Real Madrid Pepe, réputé dur sur l’homme il s’est fait remarqué pour ses coups de folie assez incroyables. Le plus mémorable de tous en 2009 contre Getafe, on joue les 10 dernières minutes d’un match important pour la montée du club merengue, il y a alors 2 – 2 et Pepe provoque un penalty stupide en poussant l’attaquant adverse . Dès lors, le portugais est hors de contrôle, il se met à piétiner sa victime encore au sol avant de lui écraser la tête et de se palper les attributs masculins devant le quatrième arbitre .

Madrid Pepe
Madrid Pepe en mode Super Saiyan

 

Madrid Pepe en mode Mohamed Ali
Madrid Pepe en mode Mohamed Ali

Moins théâtrale mais tout aussi hallucinant, le coup de poing par derrière à l’encontre d’un joueur adverse de l’ancien joueur du PSG Nene, ou le fameux coup de pied sauté de Cantona sur un supporter . On ne parlera pas ici du coup de boule de notre Zidane national, la blessure de cette finale perdue en 2006 n’est pas encore cicatrisée .

Sans prendre la défense de ces joueurs, ces moments de pure folie sont l’expression d’un conditionnement et d’une pression subi depuis leur plus jeune âge . Ils sont formatés pour la gagne, la performance et la haine de la défaite . À ça, il faut ajouter une pression constante de la part des entraîneurs, des agents, des sponsors, des supporters ce qui rend le contexte autour des joueurs assez explosifs . Si certains savent très bien gérer cet environnement, d’autres ont plus de difficultés et craquent complètement .

Alors maintenant qui ose dire que le football n’est pas un sport de contacts ?

Eric Cantona en mode Kung Fu
Eric Cantona en mode Kung Fu

Related posts

True Detective & GOT : est-ce que c’était mieux avant ?

Cécile

Le showeb d’automne : récap

Raphaël

Economie – Les oubliés de la République Démocratique du Congo

Bizolle