Dark Web : le côté obscur de la force Internet

LM 12/03/2018
Partager cet article

Tu te souviens de ce petit coin derrière ton collège ? Mais si, tu sais, là où tu  faisais tes premiers bisous avec la langue, cramais tes premières clopes, et quelques temps plus tard : fumais tes premiers joints … Ah oui, c’était “craignos” à souhait comme endroit. Tes parents avaient la conscience tranquille te sachant malmené par toute une équipe de tortionnaires , ta CPE traumatisait quelques-uns de tes camarades en salle de perm et tes professeurs se racontaient comment ils étaient parvenus à faire pleurer le petit Pierre, 12 ans, promulgué : roi des cancres, en salle des profs. 

Si je te disais maintenant que ce petit coin qui pue l’urine, pavé de crachats, et couvert de graphes tous plus moches les uns que les autres existe sur Internet, mais qu’il est bien pire que la cour arrière de ton collège, tu me croirais?

C’est le Dark Web ou le Deep Web !

Nationalism, nazism, revisionisme & rascism du Dark Web

Le point de rendez-vous de tous nazillons du web

Pour comprendre de quoi on parle et pour briller en société, on vous explique de quoi le Dark Web en retourne.

Historique

Le premier signe d’Internet date de 1958, lorsque Bell créa le premier modem permettant de transmettre des données binaires sur une simple ligne téléphonique (oui, Internet à cette époque ça craignait…)

Une dizaine d’années plus tard nos braves amis ricains parvenaient à connecter, entre quatre universités, les ordinateurs les uns avec les autres, (oui je te vois venir, on se rapprochait de quelque chose de concret.)

Successivement, les gens sont parvenus à se connecter entres eux, à échanger. Le premier courriel a été envoyé en 1971, en 1979 a été créé le premier forum de discussions, je vous le donne en mille, par des étudiants Américains. En France, il parait que  Valéry Giscard D’Estaing  (VGE pour les intimes) n’était pas très branché Facebook, même s’il matchait, quelquefois, sur l’ancêtre de Tinder…

La suite vous la connaissez, vous avez été bercés avec; on date à l’an 2000 l’explosion de la bulle Internet. À l’époque, on comptait 377 millions  d’internautes.  Aujourd’hui nous sommes 2,3 milliards à fouler le web, soit un tiers de la population mondiale.

Toutefois quand vous allumez votre ordinateur vous surfez  (la bonne expression old school) sur un web, qui a été très très largement encadré, épuré, conformé. Cela est le fait du référencement orchestré en parti par Google qui fait apparaitre à la surface ce qu’il souhaite, soit parce que ces sites ne présentent aucun intérêt pour la grande majorité de la population, soit parce que certains de ces sites craignent salement et qu’ils sont non-conformes à ce que l’on pourrait appeler l’ordre public et les bonnes mœurs… welcome on the Dark Web !

Et oui quand on  surfe sur Internet, on se croit libre et sans limites alors qu’en fait, on marche tous sur des routes pavées, bien protégés et bien isolées du reste.

Arme de guerre en vente sur le Dark Web

Une arme de guerre utilisée par l’armée américaine en vente pour 699$

Comme nous sommes des petits aventuriers, nous ne pouvions pas rester sur notre faim et ne faire que parler de ce web si obscur que surnommé Dark Web à l’instar du méchant de Star Wars sans aller prendre la température sur cette face cachée de l’iceberg, qui soit dit en passant ne représente que la bagatelle de 75% du Web.

Vous ne m’en voudrez pas si je ne vous donne pas les démarches pour accéder au deep web, mais d’une part il y a beaucoup plus expert que moi en la matière, d’autre part,  j’ai pitié pour votre ordinateur qui boitera en sortant de ce capharnäum et enfin, car Hulubberlu ne souhaite pas que vous intégriez  expressément un fichier sur lequel vous côtoierez Edward Snowden, le cousin de Pablo Escobar et autres délinquants notoires qui s’organisent sur  ce deep / dark web.

[custom_heading center=”true”]Le grand saut ! [/custom_heading]

Fermez les yeux et laissez vous entrainer dans ce paradis de l’illicite, ce Ebay de la drogue et des armes, ce haut lieu de recrutement Djiadiste, cette assemblée nationale nazie et ce Youporn de la zoophilie et de la pédophilie.

Oliveira da Figueira

Vous l’aurez compris, ici il n’y a pas de limite et il y en a pour tous les goûts, le senhor Oliveira da Figueira, vendeur chevronné dans le monde de Tintin peut aller se rhabiller. Car lui, n’a pas en stock des faux papiers, des faux dollars, des produits high-tech (volés), des armes de guerre, des potes tueurs à gages qui déciment ton voisin pour 3000€ ou 100 000 fans Facebook et followers Tweeter à vendre.

Tueur à gage Deep Web

l’Unfriendlysolution : ou comment contacter un tueur à gage qui anéantira ton voisin pour 3000€ sans limite de frontière et en 4 semaines

Nous n’avons pas franchi le cap de l’achat, car nous ne voulons pas d’histoire avec la police chez Hulub’, mais bien que vous ayez de fortes chances de vous faire «empapaouter», votre weed du weekend peut débarquer dans une boîte de DVD et un carton Amazon sans aucun problème, pour quelques Bitcoins.

Psychedelics Drugs store Deep Web

Vente sans limite de drogue Psychedelics allant du LSD à la Mescaline

Stimulants Drugs store Deep Web

Vente de Cocaïne et de Speed

[custom_heading center=”true”]Le moyen de paiement [/custom_heading]

Vous vous en douterez, tout à un prix et dans ce drôle de monde, on ne paye ni en euros, ni en dollar, ni même en Simsflouze, mais bien en Bitcoin.

Là encore je vous donne la chance de briller en société et de faire arracher ses derniers cheveux blancs lors du repas de famille à votre vieil oncle Lucien qui est resté aux Anciens  Francs.

Le Bitcoin est comme tes 5 malheureux euros dans ta poche, c’est une unité de compte, c’est-à-dire que par ce biais on peut donner une valeur à un bien, on peut ensuite se procurer le bien en question ou pour les plus économes, on peut le stocker se constituant ainsi une épargne. Jusque là le Bitcoin est exactement pareil que le bifton de ta poche te permettant d’acheter ton Kebab du soir.

Toutefois à la différence de  l’euro, le Bitcoin n’a pas de cours légal, on n’est donc pas obligé de l’accepter, dans le sens où il dépend de la confiance que chacun lui attribue. Comme tu es resté très enfant dans ta tête : il est une bille mammouth, une carte Pokémon ou Magic dans les cours de récréation, c’est une monnaie dite d’usage, il repose donc sur la confiance commune.

Aussi contrairement à ton Euro qui est très sérieusement supervisé et régulé par la Banque Centrale Européenne comme le dollar par la FED, le Bitcoin ne fonde sa valeur que sur la loi simple et unique de l’offre et de la demande, je vous renvoie ici à vos cours d’économie et vos bons souvenirs des théories développées par Milton Friedman. Tout cela fait que le Bitcoin est excessivement fluctuant, on peut voir par exemple que, s’il valait 25$ en juillet 2011, il a pu monter à 1151$ en janvier 2014 pour valoir aujourd’hui 396$.

Tout cela implique donc bien sur, n’étant pas reconnu par les États, que si vous vous faites tirer tous vos Bitcoin, vous n’aurez plus que vos yeux pour pleurer. C’est un petit peu comme si vous alliez porter plainte parce que l’on vous a volé votre pochon …

Jihad deep Web

Le Dark Web : grand repère de recrutement Djiadiste, contenant des consignes de préparations, des citations d’Adolf Hitler ou de Ben Laden …

Le Bitcoin est la monnaie unique de cette face cachée du web, car il permet à la différence de votre euro de devenir totalement anonyme : plus aucune passerelle n’existe entre votre achat de bitcoin sous le nom de monsieur Tartempion à votre achat final. Ce qui ne serait bien évidemment pas le cas si vous payiez avec votre E. carte bancaire, 3D secure, PayPal, Google Wallet ou autre plus récent Apple Pay. On peut y voir facilement le précieux avantage, qu’est l’anonymat de paiement, quand on achète une Kalashnikov ou de la Cocaïne en grande quantité.

Au-delà de toutes ces dérives négatives que la liberté et l’anonymat outrancier impliquent toujours – j’en tiens pour preuve ces tas de déchets qui s’insultent à la rubrique des commentaires de YouTube, à Facebook en passant par Le Monde. (ces sales petits troll..), ce dark web permet à des peuples opprimés de se connecter à Internet passant outre les restrictions imposées par leur gouvernement, l’éclosion de nombreux mouvements populaires et de se faire passer des recettes de bombe artisanale exactement comme sur Marmiton.fr et ça, ça n’a pas de prix.