Business

Une finance verte réglementée

Partager cet article

La finance verte se situe au centre de nombreux débats politiques, depuis la fin de l’année 2019. Tandis que le milieu bancaire se réunit pour communiquer à ce propos, l’Etat compte bien rappeler que cette transition vers l’écologie ne s’effectuera pas sans l’implication des organismes financiers et des assureurs.

Ainsi, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire souhaite inciter les banques à rendre les actions pris face au réchauffement climatique plus réelles. Il ne désire pas de “green washing”, il désire que les engagements pris par le milieu soient suivis de près.

Un suivi indépendant de la mise en place des organismes financiers a été instauré sous le contrôle de l’ACPR.

Une réglementation pour obliger les organismes financiers

La pression est plus forte pour les organismes financiers depuis la parution d’un rapport qui accuse l’importante empreinte carbone des organismes bancaires en France.

Lors de l’année 2018, les émissions de gaz à effet de serre provenant des activités de financement et d’investissement des quatre établissements bancaires les plus importants de France (BNP Paribas, Société Générale, BPCE et Crédit Agricole) au sein du milieu des énergies fossiles ont dépassé deux milliards de tonne équivalent CO2, c’est-à-dire 4,5 fois les émissions de la France lors de la même période.

Ainsi, les établissements bancaires seront bientôt dans l’obligation d’adopter des stratégies afin de diminuer l’impact sur la planète. Imposer une législation constituerait un impact fort pour réduire l’impact de l’Homme ainsi que le risque de crise financière important en raison des modifications du climat. Ces stratégies auront un certain impact sur l’investissement financier des particuliers et de la Bourse. Ainsi, il peut être intéressant de revoir votre manière d’investir via un site de trading. Auparavant, n’hésitez pas à consulter les stratégies pour choisir une plateforme de confiance.

Maillet, Vente Aux Enchères, Marteau, La Justice

L’assurance des engagements

Les accusations ont amené une réaction importante de la Fédération bancaire de France. Son président Frédéric Oudéa, qui est également le directeur de la Société Générale, les a contestées, montrant que quatre établissements bancaires de l’Hexagone faisaient partie des dix premières à travers le globe dans le financement des énergies renouvelables.

Il faut être réaliste […]. On arrête de financer Air France, Renault et Peugeot ? Ou est-ce qu’on les accompagne en finançant des voitures et des avions électriques ?”, vient-il à demander.

 

Les banques se mettent au vert

Les banques françaises ont augmenté leur nombre d’annonces ces derniers temps. BNP Paribas a notamment annoncé l’arrêt total du financement du charbon en Europe pour l’année 2030 et en 2040, cela sera valable pour le reste du monde. Quant au Crédit Agricole et à la Société Générale, les établissements se sont engagés dans la même voie, comme l’assureur AXA.

Related posts

Entrepreneuriat – Rencontre avec Sylvain Loosli, joueur de poker professionnel

Theo

Entrepreneuriat – Lepermislibre

Paul

Entrepreneuriat – L’aventure Michel et Augustin

Tristan Walser