Lifestyle

Faut-il acheter la rose du vendeur à la sauvette lors d’un premier rendez-vous ?

offrir ou non la rose du vendeur au resto
Partager cet article

C’est un de vos premiers rendez-vous avec une jeune femme que vous appréciez beaucoup, et un vendeur de rose à la sauvette s’approche de votre table… Nous avons tous déjà vécu ça, si on achète, on peut avoir l’impression de trop en faire et de mettre mal à l’aise notre promise, et si on refuse, on passe pour un radin. Alors comment réagir pour ne pas gâcher une soirée qu’on espère parfaite ? Hurluberlu vous partage ses secrets de séduction !

Tout dépend de l’ambiance

L’ambiance avant l’arrivée du vendeur de rose est importante. Si la soirée se passe très bien que le courant passe parfaitement, le vendeur de rose peut apporter un peu plus de fun encore. Vous pouvez acheter une rose et sortir une phrase kitch pour rigoler encore un peu plus, tout en expliquant à la jeune femme que vous passez une très bonne soirée. C’est un bon moyen d’acter le fait qu’elle vous plaît beaucoup.

À l’inverse, si la demoiselle semble un peu stressée, qu’elle est timide, alors il faut éviter de l’oppresser encore un peu plus avec une rose. Elle peut le prendre comme une tentative de drague lourdingue, que vous faites probablement à chacun de vos rendez-vous. Le but de la soirée est de faire connaissance et de passer un bon moment. On achète donc la rose du vendeur à la sauvette, seulement si on peut améliorer l’ambiance de la soirée.

Il faut aussi garder en tête, que même si elle ne le montre pas, votre partenaire du soir sera souvent touchée par une petite attention. Tout le monde aime recevoir un cadeau, et une jolie rose fait toujours plaisir. Si la soirée se prête particulièrement bien au romantisme, alors offrir une fleur peut rendre le moment plus magique encore.

Radin ou pas ?

vendeur de rose sauvette

En cherchant un peu sur internet, on se rend compte que certaines demoiselles parlent du test du vendeur de rose. Si monsieur n’est pas disposé à sortir 2 € pour une fleur, c’est probablement qu’il est particulièrement radin… Ce n’est évidemment pas vrai du tout, mais il faudra peut-être le démontrer pendant le reste du repas et un peu après. Si vous avez choisi un bon restaurant et que vous souhaitez payer l’addition, le refus de la rose sera très vite oublié.

Vous pouvez bien sûr désamorcer la situation en expliquant à la jeune femme qu’elle mérite beaucoup mieux que la rose d’un vendeur à la sauvette, et ce sera un bon prétexte pour lui acheter un beau bouquet ou une rose éternelle (en lui donnant quelques explications) au prochain rendez-vous. Et puis si finalement, vous êtes éconduit à cause de cette rose, c’est peut-être que la jeune femme ne vous mérite pas.

Des raisons éthiques de ne pas acheter ?

C’est à vous de voir… Vendre des fleurs à la sauvette est illégal. Les vendeurs ne payent pas de taxes, ce qui irrite forcément les fleuristes. Cela dit, ce sont souvent des gens qui essaient de s’en sortir, et qui n’ont pas d’autres solutions que d’arpenter les rues pendant de longues heures pour gagner quelques euros.

Si votre « future » petite amie a des parents commerçants, peut-être qu’il est préférable d’éviter d’acheter cette rose. Au contraire, si c’est une humaniste altermondialiste, elle appréciera que vous aidiez quelqu’un à s’en sortir. Vous ferez alors deux heureux et peut-être trois si la soirée se conclue comme vous le souhaitez.

Une question de feeling

Au final, il y a des bonnes raisons d’acheter ou de refuser la rose. C’est une question de feeling, d’ambiance et de partenaire. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas acheter par obligation, si vous faites ce cadeau, c’est parce que vous en avez envie et que vous souhaitez faire plaisir. Ça peut-être fait de manière très romantique, ou bien avec un peu de second degré, mais toujours pour faire plaisir à celle qui reçoit la fleur.

Bien sûr, on évite la phrase d’Alain Chabat dans « Gazon maudit » : « Non merci, on a déjà bai… ». Qui peut-être drôle après plusieurs mois de relation, mais qui risque de vous faire passer pour un beauf pendant la phase où vous faites encore connaissance. Que l’on achète ou pas la fameuse rose du vendeur à la sauvette, il faut le faire avec un minimum de classe.

Related posts

Zéro déchet: Comment commencer aujourd’hui ? Conseils

Jeremy

A la recherche de l’homme moderne ?

Seb

Superfood et compléments alimentaires: vraiment efficaces ?

Jeremy