J’ai essayé de faire du sport

Léa Leyris, la fille qui a un peu du mal avec la vie 02/10/2016
j'ai essayé de faire du sport
Partager cet article

J’ai longtemps méprisé les gens qui font du sport. D’une part pour leur audace que je n’ai pas, mais aussi pour cet attrait envers l’épuisement que je ne saisis pas. Manger un McDo, je comprends. Prendre un bain, je comprends. Pousser les gens lents dans le métro, ça va de soi. Transpirer et se faire du mal ? Non. Ça m’échappe.

j'ai essayé de faire du sport

Chapitre Premier: le problème d’origine

Alors le problème avec ces gens n’est pas tant leur masochisme. Qui suis-je pour les juger n’est-ce pas ? Non, c’est la “frime” qu’ils affichent fièrement devant la populace, nous les gros tas épuisés par la vie.
Instagram qui était un repère de rêveurs perchés est désormais devenu une vitrine à bombasses qui mettent mal à l’aise. Entre les photos de souliers de sport (pardon “running”), des sefies pré-course dominicale en soutif fluo agressif, et post-marathon “entres cops” ça n’en pouvait plus. J’ai voulu comprendre et m’immerger dans la peau d’une sportive. J’ai essayé de faire du sport.

Chapitre Second: la reprise en douceur

Notez-le bien: je n’avais pas couru depuis 2011. Lorsque j’ai passé l’épreuve du Bac de 3×500.
Je me suis donc inscrite au handball avec Clema, la bestah du siècle. Je la voyais gambader, dribler, swager, sauter. Elle était magnifique.
Personnellement, j’avais mal à des parties du corps dont j’ignorais l’existence, j’étais rouge, suintante, molle et lente dans mes mouvements (Et je vous épargne les frisottis, la catastrophe capillaire). Mais bon, le ridicule ne tue pas hein, l’important c’est de participer (C’est ce que m’a toujours dit ma mère dès mon plus jeune âge. Elle a du comprendre assez tôt que je ne serai pas une athlète ou un génie).

Chapitre Troisième: l’internet

Comme tout sportif qui se respecte, j’ai moi aussi commencé à boire des jus maison détox à base de citron et pris une photo de mes souliers de sport pour les réseaux sociaux. Le citron m’a fait mal au ventre (j’ai aussi avalé un pépin, ce qui n’est pas agréable), et ma photo Instagram n’a pas eu l’effet escompté ou le succès qu’elle méritait. Je vais m’en tenir aux selfies de mon chat.

Chapitre Final: la conclusion

J’ai essayé de faire du sport. Le résultat de tous ces efforts ? J’ai perdu l’usage de mon corps tout entier, la tenue de hand fais bien moins d’effets que celle d’une joggeuse “healthy” et j’ai perdu 60 euros pour une inscription annuelle.

Heureusement j’ai ma bestah grave fortiche à mes côtés et une ribambelle de bières prévues après l’entrainement tous les lundis soir ! (Dieu merci, ce n’est pas un vendredi !)

Pour les espèces de nazes qui voudraient m’envoyer des snapchats de leur tenue de jogging, sachez que je préfère les photos de chats ou de steak frites. T’cho les Lossball’ !

j'ai essayé le sport